Si vous pensez tout savoir sur le cidre, ce top va certainement envoyer vos certitudes en bolée. Le cidre est en effet bien plus qu’une boisson traditionnelle un peu vieillotte que l’on consomme uniquement à la Chandeleur. La preuve par 10 !

1. La consommation de cidre a atteint les 400 litres an et par personne !

Évidemment, c’est en Bretagne que ça se passe… il y a 90 ans. Dans les années 30, le cidre était une boisson appréciée notamment pour ses vertus désaltérantes. Un ouvrier agricole pouvait ainsi en consommer jusqu’à 6 litres par jour ! De 400 litres de cidre par an et par personne, on est aujourd’hui passé à seulement 2 litres sur l’ensemble du pays. Les Bretons quant à eux ont également levé le pied à défaut du coude, mais restent à la hauteur de leur réputation avec 11 L par habitant chaque année.

Source photo : Giphy

2. Du cidre pour les riches, de la bière pour les gueux !

Il faut attendre le XVIe siècle pour voir la bière gagner ses titres de noblesse et détrôner le cidre à la table des Seigneurs. Jusque là, ce dernier était une boisson de luxe que l’on réservait aux maîtres, pendant que les domestiques et le petit peuple se saoulaient à la bière.

Source photo : Giphy

3. Cidre et caca mou : la vérité enfin révélée

Si le cidre est souvent plébiscité dans les programmes minceurs comme étant un des alcools les moins caloriques, c’est non seulement parce que la pomme est un coupe faim naturel (grâce à la pectine qu’elle contient), mais aussi parce qu’il est riche en sorbitol, un polyalcool aux propriétés laxatives reconnues. Mais pas seulement : il y a quelques années, l’État Islamique s’était procuré plusieurs tonnes de sorbitol pour emmerder les infidèles. Pas d’attaque de bolées de cidre à l’horizon, mais la création de carburant pour alimenter des tirs de roquettes, obtenu en mélangeant le sorbitol avec du nitrate de potassium (salpêtre). A ne surtout pas tester chez vous !

Source photo : Giphy

4. Des cidres de plus en plus alcoolisés à cause du réchauffement climatique

Chaque été, le manque de pluie rend les pommes moins juteuses au moment de les récolter. Le sucre qui se transforme ensuite en alcool grâce aux levures du fruit, y est alors plus dense, ce qui fait grimper son taux d’alcool après fermentation. Certaines régions ont ainsi vu leur cidre augmenter de 1 à 1,5 % d’alcool par litre. De quoi se mettre bien, mais avec ce qu’il faut de modération. MERCI LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE.

Source photo : Giphy

5. Un cidre norvégien à 12 %

Contrairement à sa réputation, le cidre n’est pas qu’une boisson de petits joueurs. Il faut aller s’accouder en Norvège pour goûter un cidre à 12 % d’alcool, qui en plus de vous tacler au niveau des jambes, devrait vous enchanter le gosier. L’Edel Cider a en effet obtenu la médaille d’or en 2018 lors du Championnat du Monde de cidre à Francfort.

Source photo : Giphy

6. Les Anglais boivent plus de cidre que de bière

Le cliché du lad anglais avec sa pinte de bière à la main bat de l’aile depuis quelques années. En 2018, pour la première fois, les Anglais ont consommé plus de cidre que de binouze. Sans doute aussi parce que le Cider made in UK est souvent plus fort en alcool et qu’il bénéficie d’une image nettement plus jeune que par chez nous. Notez au passage que les puristes vous diront que le cider n’a rien à voir avec du vrai cidre, puisque sa version anglaise peut contenir jusqu’à 70 % moins de pommes que le cidre tricolore.

7. Le cidre aux origines de l’histoire américaine

Les premiers pèlerins qui s’installèrent en Amérique au début du XVIIe siècle durent leur survie entre autre aux stocks de cidre qu’ils emportèrent avec eux de l’ancien monde. Le cidre fut ainsi pendant longtemps la boisson privilégiée des colons confrontés à la difficulté de s’approvisionner en eau potable. Le cidre avait tellement de valeur à l’époque, qu’il servit un temps de monnaie notamment pour payer la construction des premières routes du pays.

Source photo : Giphy

8. La journée mondiale du cidre tombe le 3 juin

Soit le même jour que la journée mondiale de la course à pieds, ou de celle du vélo. Deux activités pourtant peu compatibles avec la consommation de cidre à forte dose ! (cf point n°3)

9. Le seul alcool adapté au régime

Avec modération, le régime, déconnez pas ! Si alcool et perte de poids font rarement bon ménage, le cidre peut faire office d’exception. Avec 30Kcal au 100 ml (ou 10cl), il est plus de 2 fois moins calorique de le vin rouge et jusqu’à 30 % de moins que la bière. Cheers !

Source photo : Giphy

10. La bolée de cidre : un coup marketing plus qu’une tradition ?

Autrefois, la vaisselle était fabriquée avec ce qu’on avait sous la main, c’est-à-dire le plus souvent de la terre que l’on faisait cuire. Résultat, on se retrouvait avec des bols bien moches en guise de verre. La bolée est l’héritière de cette tradition qui, selon certains producteurs de cidre bretons et normands, servirait surtout aujourd’hui à amadouer les consommateurs. Quant aux vrais amateurs de cidre, ils dégusteraient leur breuvage dans des verres, parfois même à pied, pour les meilleurs crus.

Source photo : Giphy