Si dans l’ancien temps on disait de la grande vie que c’était la vie de château, on appelle ça aujourd’hui la vie de député. Pourquoi ? Parce qu’il y a pléthore d’avantages que l’on va voir ensemble lorsque l’on décide d’embrasser cette carrière d’avenir et de servir le peuple. Ou de se servir du peuple. Ou se servir de l’argent du peuple; c’est pas clair, faut que je vérifie ce que disent les textes mais franchement ça ressemble à une belle carrière.

1. Se faire de bons restaurants à l'oeil

Quand on est député on a beaucoup de réunions à faire et parfois ça s’allonge sur la pause déjeuner, du coup autant bouffer dans un restaurant gastronomique ou étoilé, parce qu’on travaille bien mieux dans ces conditions. Et évidemment ça part en note de frais, sinon on irait choper une salade au supermarché comme tout le monde.

2. Pouvoir donner du travail à tous ses amis et sa famille

Non seulement on peut placer qui on veut à certains postes, mais en plus il n’y a même pas besoin qu’il s’agisse de vrais postes, le principe des emplois fictifs là-dessus c’est super puisqu’on a juste à signer un petit papier qui dit que son conjoint a fait la compta et hop, 2500 euros qui tombent.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Marie-Lan Nguyen

3. Vivre dans l'impunité la plus totale

Globalement, quand on est député, on arrive dans la partie des intouchables : on peut faire toutes les merdes possibles, on ne risque pas grand-chose.

4. Avoir l'immunité parlementaire

Qui dit impunité dit immunité, à la base c’était inventé pour protéger les députés de pressions, d’intimidations et de ce genre de choses pour faire leur travail convenablement. Mais dans certains cas c’est juste devenu une immunité vis-à-vis de la loi, pratoche.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Ministère français de l'Enseignement supérieur et de la recherche

5. Avoir un chauffeur et une belle bagnole

Vous voulez vous déplacer facilement dans Paris et ses environs, mais ça vous fait un peu chier de prendre un taxi ou le métro ? Aucun problème, profitez du parc de véhicules de l’Assemblée et de ses nombreux chauffeurs prêts à vous écouter parler de vos problèmes les plus intimes.

6. Se déplacer en toute simplicité

Déjà quand vous êtes député vous avez le droit de prendre le train en première classe quand vous voulez, qu’il s’agisse de voyage professionnel ou pour le plaisir. Mais si vous trouvez ça trop long vous pouvez vous arranger pour prendre un jet privé gratos plutôt que le train, comme ces gens qui aiment trop prendre l’avion.

7. Vivre dans un logement de fonction ou avoir droit à l'indemnité de résidence

Tout le monde n’y a pas droit, mais au pire vous pourrez taxer celui d’un collègue pour vivre sur son canap ou au moins le temps d’un weekend. Sinon il y a l’indemnité de résidence, soit 168,70 € mensuels pour aider à payer le loyer. Avec une paye au dessus des 5000 euros par mois c’est pas dégueu.

8. Avoir un très beau salaire

Le salaire de base d’un député est de 7 142,75 euros brut, soit 5 357,34 euros net. C’est confortable, mais je sais qu’il vous en faut plus, c’est pour ça qu’on a inventé l’indemnité représentative de frais de mandat pour couvrir les frais divers, et ça s’élève à 5300 euros brut par mois. OUF.

9. Toucher une belle allocation de retour à l'emploi

Lorsque vous terminez votre mandat de député parce que vous avez rendu de bons et loyaux services à la France ou parce qu’on a mis fin à votre contrat suite à un scandale, vous obtenez une belle allocation de retour à l’emploi de 3191 € brut par mois. De quoi prendre le temps de rebondir et de penser à l’avenir.

10. S'acheter pour 2000 euros de fringues par mois sans payer

C’était l’histoire de Coralie Dubost qui aimait se faire plaisir niveau fringues et lingerie en claquant jusqu’à 3300 euros en un mois avec l’argent public via des notes de frais scandaleuses. De quoi se refaire une belle garde-robe en tout cas.

11. Ne pas être obligé de se présenter au travail

Le plus drôle dans tout ça c’est que malgré tous ces avantages, les députés n’ont même pas besoin de venir au taff, c’est pour ça qu’on avait proposé des trucs à faire pour que les députés viennent enfin à l’assemblée nationale. En même temps, être payé autant et ne pas se pointer au boulot, ça fait un peu vulgaire.

Et pour vous convaincre de faire ce taff on vous propose de voir les plus gros dérapages survenus à l’Assemblée et les lois qui sont passées discrètement à l’Assemblée, parce que c’est aussi ça le boulot de député.