Le van, c’est génial. On met les voiles avec tout ce qu’il faut à disposition, on dort où on veut, on se réveille le matin avec une vue à couper le souffle, on profite de la nature et du grand air et on voit du pays tout en se faisant des amis partout. Enfin, ça, c’est en théorie. En pratique, il peyt y avoir quelques galères à voyager en van. Même si, quand on est bien préparé, tout se passe forcément toujours mieux…

1. Mieux vaut voyager léger

Parce que bon, si vous embarquez directement 3 valises pleines à craquer pour pouvoir changer de tenue tous les jours, il va vite devenir compliqué de trouver de la place. Mieux vaut donc voyager léger et laver régulièrement ses fringues.

2. Il faut veiller à sa consommation d'eau

On n’est plus à la maison. L’eau qui coule du robinet est très limitée. Si robinet il y a d’ailleurs car bien souvent, il faut gérer sa consommation d’eau à partir de bidons. Pour boire mais aussi pour se laver. Autant se montrer efficace.

3. Vous allez puer

Oui, et pas qu’un peu. Parce que ce qu’on ne voit pas, ou sent pas plutôt, sur Instragram, quand les influenceurs prennent la pose devant une montagne ou aux abords d’une superbe plage, c’est qu’ils puent la sueur. Car qui dit moins d’eau dit souvent moins de douches. Et puis avaler des kilomètres, ça fait transpirer. Dormir dans un van aussi tant qu’on y est. Petit conseil : si vous pouvez, laissez vos chaussures dehors la nuit. En plus, ça éloignera peut-être les ours.

4. Oubliez l'eau chaude

Allez, après on passe à autre chose mais c’est quand même super important de se dire que quand on vit dans un van pendant plusieurs jours, on peut faire une croix sur l’eau chaude. À part pour son café instantané ou son thé bien sûr. Mais pour la douche pas la peine d’y compter. Au mieux l’eau, elle est tiède.

5. Pas trop la peine d'espérer une connexion internet constante

Quand on bouge, on ne peut pas en permanence se connecter à internet. Si vous vous retrouvez en plein milieu de la Lozère par exemple, vous n’aurez ni téléphone ni wi-fi. Rien. À l’ancienne. Le binge-watching du soir sur le smartphone ou la tablette attendra…

Source photo : Giphy

6. Vous allez vous faire virer

Si voyager en van peut aider pour se faire des ami.e.s, il faut s’attendre aussi à se faire virer. Quand on cherche à se garer pour la nuit notamment. Pour certaines personnes, des gens qui déboulent en van sur un parking par exemple, peut vouloir dire qu’un teknival va se monter et qu’ils ne pourront pas fermer l’œil pendant 3 jours.

7. Assurez-vous de connaître votre véhicule

Inutile de savoir comment changer la courroie de distribution mais il est par contre très utile de pouvoir remplacer une roue, de vérifier les niveaux… Ce genre de trucs. Pas mal pour éviter de se retrouver en rade dans un coin paumé… Et tant qu’on y est avec le véhicule, sachez que l’entretien d’un van, surtout si vous partez souvent, peut à terme coûter assez cher.

Source photo : Giphy

8. Soyez ordonné.e

C’est super crucial car cela permet de s’organiser sans galérer. En van, le moindre petit espace compte et il convient donc de ranger chaque chose à sa place afin d’y avoir accès rapidement !

9. Bye bye l'intimité

Ce n’est bien sûr valable que quand on voyage à plusieurs. Dans un van, on oublie l’intimité. Pas de salle de bain, pas d’endroit pour se changer ou pour lire un bouquin peinard. On partage tout. Alors certes, il est toujours possible de sortir mais il vaut mieux partir en se disant qu’on va devoir partager quelques petits mètres carrés avec quelqu’un.

10. On mange pas non plus super bien

Même si au début, on se dit qu’on va vraiment faire un effort pour retrouver les vraies valeurs du terroir, on termine bien souvent autour d’une boite de thon à l’huile et d’un plat de pâtes, en piochant directement dans la casserole parce qu’on sait que si on utilise des assiettes, il va ensuite falloir les laver.

Si ce top n’a pas trop cassé tes envies, bonne nouvelle ! Car on a les sites pour louer un camping-car.