Il y a plein d’astuces pour faire des économies mais acheter de la contrefaçon n’est vraiment pas conseillé. Déjà, parce que c’est généralement pas fait par des gens qui bossent dans de bonnes conditions mais surtout parce que les sanctions pénales peuvent aller jusqu’à 300 000 euros d’amende et trois ans de prison. Les produits de contrefaçon sont synonymes de mauvaise qualité mais aussi de main d’oeuvre exploitée. Trouver un produit de luxe pas cher, ça fait toujours plaisir alors voilà quelques astuces pour s’assurer que ce parfum Dior n’est pas un détergent de supermarché.

1. Étudier la typographie

Les produits de contrefaçon accordent en général peu d’importance à la typographie du logo de la marque. Pour reconnaître un produit de contrefaçon, vérifie la police, l’espacement des lettres, la couleur et le relief des lettres du logo.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Tohlsson

2. Comparer l'étiquette

Si le produit est un vêtement, il a forcément une étiquette cousue à l’intérieur. Pour un produit de luxe, la couleur de l’étiquette doit être en cohérence avec la couleur du vêtement (souvent noire) et l’étiquette de taille doit être de la même couleur et dans la même matière.

3. Ecouter le son

Les montres de luxe sont bien souvent équipées d’un système permettant aux aiguilles de ne pas faire de bruit. Avant d’acheter une montre qui pourrait être une contrefaçon, essaye cette montre dans une bijouterie pour évaluer le bruit qu’elle fait. Si la montre fait tic-tac, c’est mauvais signe.

4. Soupeser l'objet

Historiquement, les montres de luxe en horlogerie sont faites à partir d’or et/ou d’acier. Ces dernières décennies, on a pu voir apparaitre des montres plus légères en silicium et en céramique de titane. Les montres de contrefaçon sont en général fabriquées avec des métaux bon marché comme le fer, le zinc, le laiton ou l’aluminium. Ces métaux sont de moins bonne qualité et s’abiment avec le temps. Il faut faire attention au poids de l’objet et aux finitions du métal.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Nichtvermittelbar

5. Vérifier les coutures

Avant d’acheter un vêtement qui pourrait être une contrefaçon, il est important de vérifier les coutures. En effet, les vêtements de fast-fashion ne font pas attention aux finitions des coutures mais ce n’est jamais le cas pour les marques de luxe. Si les coutures du vêtement sont mal serrées, se détachent facilement ou qu’un fil pendouille, c’est une contrefaçon.

6. Faire attention à l'emballage

Un emballage de parfum ou de maquillage de luxe doit être serré et adapté parfaitement à la taille du paquet. Il doit être lisse, propre et laisser parfaitement visible toutes les informations du produit. S’il y a un sticker de promotion flashy, c’est probablement une contrefaçon car aucune marque de luxe ne s’abaisserait à cela (on n’est pas chez Kiko ici).

Crédits photo (CC BY 3.0) : user:ozgurmulazimoglu

7. Regarder les boutons

Les boutons de vêtements de luxe doivent être solides et bien accrochés au vêtements (pas pas un simple noeud). Le nom de la marque doit être gravé dessus. Si tu trouves un bouton Louis Vuitton sur ta robe Gucci, pose-toi des questions.

8. Repérer les fautes d'orthographe

Une marque de luxe ne fait aucune faute d’orthographe. Jamais. Si tu trouves une faute sur l’étiquette (cousue ou accrochée) ou sur l’emballage, c’est que le produit est une contrefaçon

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Wm Jas

9. Sur internet, vérifier l'identité du vendeur

Sur internet, il est beaucoup plus difficile de repérer les contrefaçons. Le premier indicateur est le nom du vendeur : il doit être parfaitement identifiable et joignable. Il est aussi possible de vérifier que les frais, la date de livraison, les modalités de paiement, les conditions générales de vente, le droit de rétractation et la garantie légale de conformité sont clairement mentionnés.

10. Comparer les prix

Il est possible de trouver des marques de luxe à moindre frais en dégotant les bonnes affaires mais il faut rester réaliste. Si tu trouves un sac Chanel à 70€ au marché de Saint-Ouen, c’est évidemment un faux.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Wen-Cheng Liu

Si tu veux voir à quoi ressemble un faux produit vraiment cheap, tu peux checker le top des pires contrefaçons de l’histoire (ça vaut le détour).

Sources : ForbesEconomie.gouvMasculinCommission Européenne