Dès notre plus jeune âge on nous apprend qu’il ne faut pas copier sur notre voisin. Mais on nous apprend moins qu’il ne faut pas copier sur nous-même. Et voilà qu’on se retrouve avec d’étonnants cas d’auto-plagiats où des artistes recyclent allègrement leurs éclairs de génie du passé. Peut-on vraiment les juger quand on a écrit pas loin de 3000 tops ? Non. Et je dirai même que s’il y a une pro de l’auto-plagiat ici, c’est bien moi. Et seul Dieu peut me juger. Ou un juge*.

* Bravo, vous êtes face au 1000ème placement de cette vanne dans un top.

1. Le scénariste Aaron Sorkin recycle toujours ses dialogues

Le scénariste à qui l’on doit pléthore de films comme Des hommes d’honneur, Steve Jobs, Le Stratège ou encore Social Network aime bien recycler ses répliques comme en témoigne ce magnifique montage. Le gars a clairement abusé du « copier-coller » sur plusieurs personnages.

2. Chuck Berry a utilisé la même musique sur deux chansons

Alors qu’il écrivait les paroles de « No particular place to go » durant son incarcération, ce bon vieux Chuck a eu la bonne idée de coller les paroles sur la musique de son précédent succès « School Days » datant de 1957. Résultat : c’est le seul tube de Chuck qui rentrera dans le top 10 du Billboard Hot 100.

On dit souvent que « No particular place to go » est une version humoristique de « School days », à vous de juger.

3. Jean-Jacques Goldman, pro du genre

Comme l’explique très bien l’ami Frank Cotty dans sa vidéo sur l’auto-plagiat , le p’tit Goldman a d’abord testé le filon avec ses chansons « Le rapt » et « Minoritaire », sorties à 1 an d’intervalle et qui ont un air très très proche…

Et on peut dire qu’il a bien continué sur sa lancée en sortant le tube que vous connaissez tous « Je te donne » en 1985 avant d’écrire pour Johnny Hallyday « Je t’attends ». Là encore, il y a un air de ressemblance…

On pourra remarquer le même genre de similitudes dans d’autres tubes qu’il a composés et écrits comme « Aïcha » et « Les derniers seront les premiers ».

Bouuuuuh Goldman.

4. Nino Rota compositeur du Parrain

C’est quand même ballot pour Nino. Alors que sa musique du film Le Parrain est nommée aux Oscars, il est finalement disqualifié car on considère qu’il a plagié la musique du film La Fortunella, composée également par lui-même. Un bon auto-plagiat comme on les aime. Et, en effet, on dirait que la musique de Fortunella est cross over du Parrain et de Benny Hill.

5. Mais je vous rassure il n'est pas le seul... James Horner a pas mal recyclé ses riffs

Vous ne voyez pas de point commun entre Titanic, Fievel, Jumanji, Braveheart, La légende de Zorro, Avatar ou encore Karaté Kid ? Leurs musiques sont signées James Horner. Et parfois, ça s’entend.

6. R. Kelly l'a un peu faite à l'envers à Michael Jackson

Vous connaissez certainement la chanson « I beliiiiieve I can flyyyyyyyyyy I beliiiiieve I can touch the sky » de R. Kelly.

Vous connaissez aussi certainement la chanson « Youuuuuu are not alooooooone » de Michael Jackson.

Eh bien écoutez les deux chansons à la suite et vous allez voir qu’il y a une couille dans le pâté. Une couille appelée plagiat. Sauf que c’est à R.Kelly qu’on doit l’écriture et la composition de la chanson de Michael, donc légalement ça passe crème.

7. Angèle master chef pro méga + de l'auto-plagiat

Totalement bluffée par l’analyse de Pierre Do dans cette chronique qui décompose avec brio les titres d’Angèle en mettant en relief les nombreuses similitudes d’une chanson à l’autre… Je ne vous en dis pas plus, tout est divinement bien expliqué dans la vidéo ci-dessous.

8. Brahms ce gros plagioss de lui-même

Johannes Brahms avait beau avoir un doigté hors du commun, il était aussi du genre à s’auto-plagier plus d’un siècle avant tout le monde. Eh oui pour cela il vous suffit d’écouter Symphonie n°3 ci-dessous (oui, oui vous la connaissiez certainement puisqu’elle fait partie de toutes les compiles « musique classique pour ceux qui n’y connaissent keud' »). Maintenant je vous propose d’écouter son Deuxième quintet à cordes, qu’il a composé 5 ans plus tard.

ALORS ?

PLAGIAT OU PAS PLAGIAT ?

9. Green Day et leurs deux tubes "Chump" en 94 et "Westbound sign" en 95

Personnellement, je ne différencie même pas ces deux chansons du reste.

Alalalaaaaa ça va je rigolais les fans de sous punk rock américain, détendez-vous. J’ai rien contre votre groupe idole. Percez vos boutons.

10. Kelly Clarkson et Beyoncé ont un peu les boules d'avoir sorti deux chansons ultra ressemblantes : "Already gone" et "Halo"

Bon ça va on se calme, les deux chansons ne sont pas vraiment pareilles non plus. Mais le souss c’est qu’elles ont un point commun de taille : Ryan Tedder, auteur et compositeur sur les deux oeuvres. Alors ça a créé des petites tensions et Kelly Clarkson qui sortait son tube après Beyoncé a senti qu’on allait lui reprocher d’être une vilaine voleuse. Bon, pour Ryan tout ça c’est de la connerie, il l’a dit « Ce sont deux chansons tout à fait différentes en termes de concept, de mélodie ou de paroles, et jamais je n’essaierais de duper une artiste comme Kelly Clarkson ou Beyoncé en enregistrant deux fois la même piste musicale, l’idée est à la fois blessante et absurde. »

Euh. OK. Pardon riri.

11. Wejdene et ses deux tubes "Annissa" et Coco

Une affaire hautement bien résumée dans ce tweet.

Sources : Frank Cotty, Cracked