À la différence des animaux qui ne servent littéralement à rien, il y en a qui font vraiment du bien à notre planète bleue. Spoiler alert : les humains (les plus cons de tout les être vivants) ne sont pas dans ce top. Étonnant, non ?

1. Les rats

Ils grouillent dans les rues de Paris, nous font hurler et nous dégoûtent. Fort. (Sauf Rémi de Ratatouille.) Pourtant, les rats sont très utiles pour l’écosystème. Premièrement, ils participent à la chaîne alimentaire puisque c’est une proie pour certains oiseaux, reptiles et mammifères. Ensuite, en fouillant les sols, ils creusent des tunnels qui permettent leur aération, un meilleur écoulement de l’eau, et donc, limitent les risques d’inondation. Enfin, ils ont un rôle à jouer dans la mycorhization : en mangeant puis digérant des champignons et des graines, ils permettent, via leurs minicrottes, de répandre et développer naturellement la biodiversité.

2. Les puces

Bon, les puces restent de vraies plaies MAIS : en contaminant les animaux sur lesquels elles élisent domicile, elles participent au contrôle des populations et espèces animales. Oui, voilà, en gros, elles infestent des animaux, vivent du sang de leurs porteurs et véhiculent des maladies, ce qui permet la « régulation » des espèces et la conservation des plus vaillantes. Vraiment un sale taff, puce.

3. Les termites

Pour rester dans le thème des petites bébêtes répugnantes : les termites. Comme je ne vous l’apprendrai absolument pas : elles aiment le bois. Cette alimentation (et notamment la cellulose qu’elle contient), une fois rejetée, est un très bon liant pour le sol, permettant notamment de prévenir son érosion. En creusant, et à l’image du rat, elles aèrent la terre et réintroduisent les nutriments. Enfin, elles servent de nourriture à de nombreux prédateurs.

Ces insectes ont mauvaise réputation mais dans une forêt tropicale de Bornéo, « ils sont une forme d'assurance écologique ».

Posted by National Geographic on Monday, February 10, 2020

4. Les crotales (serpent)

Ces gros serpents se nourrissent principalement de souris, de rats, d’écureuils et d’oiseaux. Comme la puce, ils assurent donc un travail de contrôle des populations. Pas cool, mais utile. Mais ce n’est pas tout : les serpents avalent tout rond ! Ainsi, quand ils digèrent les animaux dégustés, ils rejettent et dispersent également les graines et autres éléments mangés par la pauvre victime. Ils participent de la sorte au maintien de l’écosystème !

5. Les vautours

Mais c’est un tour d’horizon des animaux deg et flippants ou quoua ? Même si ce n’est pas l’oiseau qui nous inspire le plus de sympathie, le vautour nous évite bien des tracas ! En se régalant de charognes, il détruit aussi les infections et maladies qu’elles pourraient porter, et évite la contamination des sols et des autres animaux. Grâce à l’acide particulièrement corrosif de son estomac, il peut ingurgiter des éléments infectés sans en souffrir. C’est donc un nettoyant naturel et ultra efficace de l’environnement !

En revanche, le diclofénac, médicament anti-inflammatoire souvent donné aux bovins et aux porcs, est mortel pour le charognard. En 1990 et au début des années 2000, il a presque décimé tous les vautours asiatiques.

Cet oiseau est pourtant essentiel pour maintenir un écosystème sain ??

Posted by GEO France on Sunday, February 20, 2022

6. Les requins

A défaut de passer du coq à l’âne, passons du vautour au requin (pas mal, hein?). Les requins sont un peu les kings des océans : ils sont au sommet de la chaîne alimentaire. Ils se nourrissent de poissons, qui se sont eux même nourris d’un maillon inférieur de la chaîne, et ainsi de suite jusqu’au plancton. Si les requins n’existaient pas : les poissons de second rang seraient trop nombreux et les niveaux encore inférieurs seraient vite amenés à disparaître.

Ces prédateurs jouent un rôle essentiel dans la stabilisation de leur écosystème, et ils pourraient devenir encore plus importants à mesure que le climat se dérègle.

Posted by National Geographic on Sunday, January 16, 2022

7. Les castors

Les castors sont des « clés de voûte » de l’écosystème : ils ne se contentent pas d’y participer, ils en créent carrément un ! Beaux goooosses. En construisant des barrages, ils permettent de lutter contre les inondations, et créent des zones de terres humides idéales pour la vie d’autres animaux et végétaux. Ils réduisent également l’érosion des sols, défrichent les arbres, et causent très peu de dommages environnementaux puisqu’ils ne se nourrissent que de plantes aquatiques, d’écorces et de feuilles. Aussi importants pour l’écosystème que mims : tout pour plaire !

8. Les wombats

Dans la famille des animaux beaucoup trop mignons mougnoumougnmougnouuuu : les wombats. Non mais regardez leur petite tête d’amour là ! Bref. Ces petits marsupiaux australiens adorent creuser des trous. De cette manière, ils brisent les sols durs et recyclent les matières organiques. Ils creusent des sillons parfaits pour les semences. Des petits agriculteurs en herbe ! Pour couronner le tout : ils font partie des animaux qui s’entraident et n’hésitent pas à héberger d’autres bêtes dans leurs abris en cas de danger (comme pendant les incendies).

Le petit plus à savoir : ils font des crottes carrées. Même sur les trucs les plus répugnants, ils sont choupinous.

Ils sont connus pour partager leur abris avec d'autres espèces en cas de danger

Posted by GEO France on Friday, January 17, 2020

9. Les guêpes

Tout comme leurs cousines les abeilles, les guêpes sont des pollinisatrices hors pair ! Par cette action, elles aident à ressemer certains végétaux. Pour nourrir leurs larves, elles chassent les petites bêtes comme les araignées, les mites et les pucerons. De cette manière, elles participent à en réguler le nombre et évitent que certaines plantations ne soient ravagées par ces bestioles.

10. Les fourmis

On vous a déjà prouvé que ces petites bêtes étaient les meilleures de la terre, voici une preuve supplémentaire ! Une nouvelle fois, il est question d’aération des sols et de recyclage de nutriments. En creusant leurs tunnels, les fourmis réduisent les besoins en engrais. Un sacré coup de patte pour les agriculteurs ! Merci les potes.

Encore mieux que les animaux utiles : les cacas d’animaux super utiles ! Quand caca rime avec sympa.

Sources : Listverse