Il y a suffisamment de bonnes et de mauvaises raisons d’avoir peur en avion pour qu’une saleté de bestiole ne vienne pas semer la pagaille pendant un vol. Et pourtant, quand l’occasion se présente, nos amis les bêtes ne se gênent pas pour foutre un sacré bordel.

1. Un crocodile à bord d'un vol Abou Dhabi - Le Caire

Sympathique lorsqu’il est brodé la queue en l’air sur un polo, le crocodile l’est beaucoup moins lorsqu’il s’invite sur un vol commercial. L’un d’eux encore bébé, se baladaient tranquillement du haut de ses 30 cm, entre les sièges des passagers, provoquant un début de panique générale. L’intrus fut heureusment facilement maîtrisé et remis aux autorités zoologiques de la capitale égyptienne, faute de parvenirà identifier son propriétaire parmi les voyageurs.

Source photo : Giphy

2. Une chauve-souris à bord d'un vol Charlotte - New York

Une demi-heure après le décollage, une chauve-souris clandestine profita de la pénombre pour se dégourdir les ailes en virevoltant dans la cabine bondée de passagers. Après quelques hurlements de circonstance d’humain croyant leur dernière heure venue, l’intruse fut maîtrisée et enfermée dans les toilettes pour le reste du vol. Si on osait, on appellerait ça un very bat trip !

3. Un chien qui réussit à ouvrir la soute à bord d'un vol Saint-Pétersbourg - Moscou

Un Boeing 737 a été contraint en 2018 à un atterrissage d’urgence après qu’un chien a réussi à ouvrir avec sa papatte, la sousoute à bagages de l’appareil ! Après s’être échappé de sa cage, que l’on imagine mal fermée, ce petit con s’est mis à paniquer et à coller ses paluches partout sur la carlingue. Et ce qui ne devait jamais arriver, arriva… Une alarme prévint les pilotes de l’ouverture imprévue de la soute alors que l’appareil volait à 13 000 pieds (4000 mètres), les forçant à poser l’avion en urgence à l’aéroport le plus proche.

Source photo : Giphy

4. Un serpent à bord d'un vol Torréon - Mexico

Pas de Samuel Jackson à bord de ce vol de la compagnie Aeromexico, mais un serpent d’un mètre apparu en plein vol se faufilant en dehors d’un casier à bagages, avant de se laisser glisser le long des parois de la cabine. Pas plus flippés que ça, des passagers réussirent à le piéger dans des couvertures, le temps d’arriver à bon (aéro)port.

5. Deux énormes tarentules à bord d'un vol Punta Cana - Montréal

« Mesdames et messieurs, nous vous informons que deux araignées venimeuses auraient été aperçues dans la cabine de l’appareil. Merci de couvrir vos jambes et de conserver vos chaussures aux pieds ». C’est grosso modo l’annonce faite aux passagers de ce vol de la mal nommée Air Transat, qui se transforma en véritable cauchemar. Un voyageur dut même recevoir des soins après avoir affirmé qu’une de ces tarentules de 10 et 20 cm de diamètre, avait grimpé sur sa jambe. Une fausse alerte qui ne fit qu’envenimer la situation qui se prolongea pendant 7H, le temps de mettre la main sur les deux intruses peu avant l’atterrissage.

Source photo : Giphy

6. Un chat qui attaque un pilote à bord d'un vol Khartoum - Doha

En mars dernier, un vol de la compagnie Tarco Airlines entre la capitale du Soudan et Doha a dû faire demi-tour et atterrir d’urgence à son point de départ, après que son pilote a été attaqué par un chat errant qui s’était introduit dans le cockpit de l’appareil. On ignore encore les raisons de ses griffes griefs.

Source photo : Giphy

7. Un scorpion à bord d’un vol Pekanbaru - Jakarta

Dans la famille des objets à la con placés dans un coffre à bagages dans un avion, voici le scorpion. Sur ce vol domestique de la compagnie Lion Air, l’insecte qui lui, ne l’était pas, domestique, aurait profité qu’un passager voulant récupérer quelque chose dans son sac, pour se faire la malle. Repéré, il échappa finalement à l’attention des passagers et aux recherches du personnel de bord. Même une fouille de l’appareil une fois au sol, ne parvint pas à le retrouver !

Source photo : Giphy

8. Un écureuil à bord d’un vol en Floride

Saviez-vous qu’un écureuil bien bien vénère est capable de tuer un chien ? Ce qui explique que certains pays comme l’Angleterre obligent les propriétaires d’écureuils domestiques à obtenir au préalable une autorisation officielle ! Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à cet écureuil et à sa maîtresse qui semèrent la pagaille sur un vol au départ d’Orlando. L’animal n’étant pas autorisé à voyager en cabine, le personnel de bord demanda à sa propriétaire de bien vouloir descendre de l’avion… qui était évidemment encore au sol. Cette dernière tenta en vain d’expliquer que son écureuil l’aidait à la calmer pendant le vol. Il fallut quand même deux bonnes heures pour que l’avion décolle enfin sans ses deux indésirables.

Source photo : Giphy

9. Un python de 3 mètres sur l’aile d’un avion entre Cairns et Port Moresby en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Ce passager clandestin n’a été repéré par un passager depuis le hublot qu’alors que l’appareil avait atteint son altitude de croisière. Coincé sur l’aile au creux d’un volet de fuite, seule sa queue battant au vent, trahissait sa cachette. Animal à sang froid, il mourra quand même d’hypothermie avant de retrouver le plancher des vaches.

Source photo : Giphy