Si vous avez bien suivi le jugement de Sarkozy dans « l’affaire des écoutes », alors vous savez que l’ancien Président de la République a pris une condamnation de 3 ans de prison dont 2 avec sursis. Ça lui laisse 1 an ferme. Mais en France, une peine de prison, quand elle est d’un an ou moins, peut être aménagée. Ça veut dire que Sarkozy pourrait effectuer sa peine chez lui, avec un bracelet électronique, si le verdict reste le même lors du jugement en appel (parce que oui, il fait appel). Mais bon, Sarko c’est pas n’importe qui, alors on aimerait faire quelques propositions pour un aménagement de peine personnalisé. Un truc qui lui correspondrait bien et qui lui ferait bien regretter ses petites magouilles (présumées).

1. Un confinement dans un Yacht de moins de 50 mètres de long

Parce qu’il a bien le droit à un peu de luxe, de voyage et de dépaysement, mais en gardant tout de même une certaine mesure. Du coup, c’est oui pour le yacht, mais pas trop grand. Ça sera 50 mètres maximum, et sans jet-ski.

2. Plus aucun match du PSG dans la loge présidentielle aux côtés de Nasser al-Khelaïfi

C’est bien d’avoir des amis à la tête d’un grand club de foot, mais on dit non aux privilèges pendant 1 an ferme. Pour la peine, Sarko devra regarder tous les matches du PSG depuis chez lui, en streaming pourri comme tout le monde, même quand les stades auront rouvert (on décalera la peine de 12 ans s’il le faut).

3. Obligation d'écouter les albums de Carla Bruni en entier une fois par semaine

On ne nous la fait pas à nous : on sait très bien que Sarko n’a jamais écouté une seule chanson de sa compagne. Cette petite année à l’isolement sera l’occasion d’y remédier et de s’intéresser enfin au travail de son premier soutien. D’aucuns appelleraient ça de la torture, nous appellerons ça une preuve d’amour.

4. Passer tous ses après-midi avec Mélenchon

Libre à eux de décider des activités qu’ils feront ensemble, mais quelque chose nous dit qu’une simple partie de Monopoly pourra mettre le feu aux poudres quand Jean-Luc demandera à Nicolas d’arrêter d’acheter toutes les rues de Paris pour y construire des hôtels.

5. Remplacement de sa Rolex par une montre Flik Flak

Allez, c’est fini les signes ostentatoires de richesse. Pendant un an, on va revenir aux vraies valeurs avec des accessoires « normaux », comme le commun des mortels. Pour la montre, ça sera Flik Flak voire Casio en cas de bon comportement, et pour les chaussures on propose des Crocs, histoire de bien lui foutre la haine.

6. Obligation d'aller vivre sur une île déserte en compagnie d'autres détenus qui participeront à des épreuves sous l'œil de Denis Brogniart

Oui, d’accord, ça ressemble beaucoup à Koh-Lanta, sauf que dans cette version là, il n’y aura pas de totem d’immunité. Ça va lui changer….. (ceci est une lourde allusion à l’immunité qui règle dans la classe politique, puisque nous sommes là avant tout pour faire de l’humour grinçant qui dénonce sans épargner personne.)

7. Interdiction de se faire appeler par un autre nom que le sien

On fera des tests en criant « PAUL » dans la rue pour voir s’il se retourne. A chaque mauvais réflexe de l’ancien Président, on rallongera la peine d’une semaine.

8. Le champagne sera obligatoirement servi "peu frais"

Voire « complètement tiède » les jours où on aura envie de lui en faire baver un max. On ne rigole pas avec la Justice nous. Et encore, on est sympa parce qu’on avait failli remplacer tout ça par du mousseux à 3 balles la bouteille.

9. On lui fera relire ce tweet une fois par jour

Juste histoire de lui rappeler qu’il a quand même eu du bol dans cette histoire. Si tout le monde l’avait écouté à l’époque, il serait peut-être dans une cellule en train de préparer des pâtes pour ses codétenus. Malheureusement, Sarkozy en prison, c’est pas pour tout de suite.

10. Il devra accepter toutes les propositions de Darmanin pour aller boire un verre

Bon par contre il aura le droit de refuser les propositions sexuelles du Ministre de l’Intérieur parce qu’on n’a pas envie d’imposer ça à qui que ce soit.

11. Absolue interdiction de devenir chroniqueur chez TPMP

C’est pas parce qu’Isabelle Balkany se paie un petit CDD chez Hanouna qu’on va commencer à y envoyer tous les presque-détenus de la politique. C’est une émission de télé, pas un centre de détention.

12. Pas le droit de sortir de chez soi après 18h, d'aller au resto, dans les bars, ou faire la fête avec ses copains

Ah merde c’est déjà notre vie ça.

Bon ok, il y a encore quelques différences entre le confinement et la prison, on exagère un peu.