Faire du sport c’est pas idiot: ça maintient en forme mais si ça fait aussi sentir mauvais, mal aux jambes, mal au bras. Bref, il faut bien choisir. Si vous aimez suivre la foule et faire comme tout le monde, choisissez ces sports les plus populaires en France en terme de licenciés.

1. Le Football (2 199 000 licenciés)

Le nombre de pratiquants licenciés a baissé depuis 10 ans, notamment avec tous ces gens qui vont se faire mal aux chevilles en allant jouer au Five et ne se licencient plus à la FFF. Malgré ça le ballon rond reste et restera tout de même largement LE sport national avec plus d’un quart des licences délivrées pour créer plein de futur petits Mbappé.

Crédits photo : Topito

2. Le Tennis (978 000 licenciés)

Alternative numéro un des parents qui rechignent à envoyer leur progéniture dans l’univers impitoyable du tacle assassin, des bastons de supporters et des mutineries dans des bus, le tennis gagne chaque année du terrain. Ne manque plus qu’un français gagne. Ne serait-ce qu’un match de temps en temps.

3. L'Equitation (617 500)

Comment expliquer la popularité d’un sport avec une si faible exposition médiatique ? Un effort de promotion intense (« La Journée du Cheval »), les prestations à l’époque de Jean Rochefort au micro et certainement une embrouille dans les calculs, qui inclueraient par exemple chaque copie vendue du jeu Alexandra Ledermann sur PC comme une licence agréée par la Fédé.

Crédits photo : Topito

4. Le Judo, Ju-jitsu et disciplines associées (563 000)

La France entretient une longue tradition sur les tatamis. La fédération de Judo, initialement instituée comme une section de la fédération de lutte, ne cesse de trouver des nouveaux adeptes. Pour l’histoire, la fédération de lutte a perdu 40% de licenciés en 2009. Le judo, c’est quand même plus classe. Et avec Teddy Rinner elle a à sa tête une tête de ponds de poids à qui on a pas envie de dire non quand il nous demande fermement de prendre une licence.

5. Le Handball (549 000)

La discipline préférée des profs d’EPS récolte les fruits de ce lobbying scandaleux mais aussi, et surtout, des performances des différentes équipes de France qui n’en finissent plus de gagner. On s’inscrit, on prend un ballon en pleine gueule et puis on arrête.

Crédits photo : Topito

6. Le Basket-ball (516 000)

Avec une locomotive comme la NBA, des équipementiers qui rivalisent d’innovation et des terrains qui fleurissent dans les villes, la Fédération maintient ses effectifs et la France reste une des nations qui comptent en Europe. Du moins en nombre de licenciés, parce que dans les résultats, c’est plus dur en ce moment, notamment depuis la retraite de Tony-je-rappe-comme-un-dieu Parker.

7. Le Golf (419 000)

Comme pour l’équitation, il est difficile de pratiquer le Golf en dehors d’une structure affiliée à la fédération. Parce que le Urban Golf, c’est tendance mais dangereux. Et parce que se balader avec son sac de golf sur la ligne 13, c’est très ostentatoire et assez inutile. En fait la plupart des gens que l’on croise sur les greens sont quasi forcément licenciés de la Fédération de Golf. D’où un chiffre élevé pour un sport à priori pas des plus populaires.

Crédits photo : Topito

8. La Natation (364 000)

Avant de vous y mettre, sachez juste que globalement, à la natation on s’emmerde. Mais visiblement ça n’a pas empêché plus de 360 000 personnes de s’inscrire. Et de prononcer sérieusement le mot « pédiluve ».

Crédits photo : Topito

9. L'Education physique et la gymnastique volontaire (524 00)

La gym plaisir, pour tous les âges et pour tous les niveaux, la meilleure façon de se maintenir en forme sans les contraintes de compétitions ou de classements… la Fédération Française n’explique malheureusement pas ce que peut être « la gymnastique involontaire ».

10. Le Rugby (326 000)

Ils sont loin les rugbymen Victime de la régionalisation de ce sport et du faible engouement des filles pour les plaquages virils et les règlements de compte dans la mélée, le rugby compte parmi les sports très télévisés et relativement peu pratiqués. La prochaine coupe du monde devrait permettre d’améliorer un peu ce chiffre. Si on ne se fait pas humilier par les All Black…

Crédits photo : Topito

11. (Bonus) ...beaucoup plus loin... la Pétanque et Jeu Provençal (300 000)

La pétanque n’a pas d’équivalent à la NBA pour assurer sa promotion. La discipline en paie le prix même si Ricard fait souvent la Une de l’Equipe. Du coup ça se maintient encore devant l’athlétisme ou le cyclisme. Tout classement a son énigme…

Apres si tu veux faire sur sport, on te conseille de regarder les sports version honnête en infographie, c’est plus parlant

source : Secrétariat d’Etat aux Sports et Ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives, via Sportbusiness