Dans le foot, il y a les blessures qui marquent, très visuelles, qu’on ne s’enlèvera jamais de la tête (Djibril Cissé, si tu nous lis, respect à toi). Et il y a les autres, toutes les autres, moins glorieuses (autant qu’une blessure puisse l’être). Non elles sont même un peu honteuses, voire toute pourries.

1. Darren Barnard et son chiot

L’ancien joueur de Barnsley et ex-international Gallois est victime d’une rupture des ligaments du genou en glissant sur une flaque d’urine de son chiot, en plein milieu de sa cuisine.

Comment faire pour éviter ça ? Prenez un chat Monsieur Barnard

2. Philippe Mexes et les UV

Avoir bonne mine c’est important. Alors Philippe le Milanais (de l’époque) décide de passer « un peu » de temps dans les salons de bronzage et se nique un oeil avec les lampes UV. Bravo Champion. A l’époque il aurait mieux d’aller chez le coiffeur.

Comment faire pour éviter ça ? Arrêter les UV Philippe, c’est tout con.

3. Rio Ferdinand et sa télé

C’est bien connu, un joueur, pendant son temps libre, et quand il ne trompe pas sa femme à droite et à gauche (si, ça arrive, des fois), s’ennuie chez lui. Rio Ferdinand mate la télé les pieds sur la table. Pendant des heures. Position inconfortable qui lui vaudra une blessure au tendon de la cheville et un match dans les tribunes. Superbe.

Comment faire pour éviter ça ?

4. Santiago Canizares et son parfum

Alors qu’il est sélectionné pour disputer la Coupe du Monde 2002, le gardien espagnol tente d’amortir la chute d’une bouteille de parfum dans sa salle de bain et se coupe un tendon. Un flacon de Channel, 80 euros avec Mastercard. Rater la Coupe du Monde, ça n’a pas de prix.

Comment faire pour éviter ça ? Acheter du Brut de Fabergé.

5. Julien Escudé et son chien

En sortant son chien, l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam se fait une entorse du genou. Un mois d’absence. Espérons que le dit chien n’était pas un caniche…

Comment faire pour éviter ça ? Prenez un chat, ça fait 2 fois qu’on le dit.

6. Yoann Gourcuff et son chien aussi

Habitué aux blessures à répétition, le grand Yoann se fait une entorse à la cheville droite en allant promener pépette. La 14eme blessure à Lyon à l’époque. Trois fois rien donc…

Comment faire pour éviter ça ? Ne pas recruter Gourcuff

7. Grégory Coupet et le bricolage

Old school, Grégory version OL décide par un beau samedi ensoleillé de bricoler une étagère dans son garage. Pas de bol, plus doué pour arrêter les ballons que la chute d’une étagère, Coupet se fera poser sept points de suture et ratera le derby face à Saint-Etienne.

Comment faire pour éviter ça ? Ne jamais bricoler sans un adulte à côté.

8. Martin Palermo et la tribune en balsa

En allant célébrer un but qu’il venait d’inscrire avec Villareal sous la tribune des supporters, le joueur ne s’attendait pas à cela. La tribune cède sous le poids des supporters et tombe sur Palermo qui se fracture la jambe.

Comment faire pour éviter ça ? Ne jamais marquer, c’est pas Mitroglou qui aurait eu ce problème.

9. Steve Marlet et son accréditation

L’ancien lyonnais se souviendra de son aventure à l’Euro 2004. Non pas par ses prestations ainsi que celle de l’Equipe de France, mais plutôt à cause de sa blessure à l’oeil causée par son accréditation !

Comment faire pour éviter ça ? Ne pas être sélectionné en équipe de France. Ou enlever son badge autour du cou, ça fait frimeur.

10. Paolo Diogo et son alliance

A l’instar de Palermo, le joueur du Servette Genève part célébrer son but vers les supporters. Il monte au grillage mais, quand il redescend, son doigt reste accroché à ce dernier à cause de son alliance. Résultat, deux phalanges en moins…

Comment faire pour éviter ça ? Se fiancer, ça suffit.

11. Cristiano Ronaldo et sa bouteille d'eau

Non content d’être remplacé à la 60ème minute d’un match de Ligue des Champions face à Lille avec MU, l’ailier Portugais évacue toute sa frustration dans une bouteille d’eau proche du banc. La bouteille était pleine et Cristiano Ronaldo finira le match avec une poche de glace sur le pied.

Comment faire pour éviter ça ? Ne jamais sortir Ronaldo d’un match, il aime pas.

12. (bonus) Lionel Letizi et son scrabble

Le footeux qui voulait montrer qu’il en avait dans le crâne en organisant une partie de Scrabble : pas de bol, en voulant ramasser une lettre tombée par terre, Lionel se prend une lombalgie aigüe et deux matchs de repos. Sa plus belle action de l’année.

Comment faire pour éviter ça ? Faire un Uno

Une belle équipe de winners…