Le football étant pratiqué depuis plus d’un siècle dans notre beau pays, les années ont vu émerger des penseurs, des sages qui, à la faveur d’un passage par l’AS Saint Etienne, assènent avec véhémence des vérités sur ce qui se passe sur le pré. Parfois, on est surpris de l’intelligence des phrases de footballeurs. Pas souvent : le problème des phrases toutes faites, c’est que ce ne sont pas forcément des phrases toutes vraies. Petit florilège des sentences gravées dans le marbre du ballon rond, sans qu’on sache trop pourquoi…

1. "Juste avant la mi-temps, le meilleur moment pour marquer"

Histoire de plomber l’ambiance au vestiaire ? Alors qu’il est encore plus rentable de marquer juste APRÈS la mi-temps, une fois que le coach adverse a donné ses consignes et qu’on les explose en 2 minutes. Un but juste à la reprise, c’est la remise en cause de toute la stratégie adverse, et c’est encore plus dur à digérer. Mais un but reste un but, juste avant ou juste après la mi-temps. Voire même à la 20eme.

Crédits photo (Domaine Public) : Master Sgt. Lance Cheung of U.S. Air Force

2. "Dominer, c'est gagner"

Je ne vous apprends rien en vous disant que cette phrase est évidemment fausse tant les exemples contraires se multiplient. L’un des plus marquants est le match France-Brésil en 1986 en Coupe du Monde au Mexique dans lequel le Brésil monopolisait la balle, mais s’incline face aux bleus lors des tirs au but.

Autres exemples pendant le mondial 2018 où l’Allemagne et l’Espagne possédaient largement plus le ballon, mais n’ont pas su gagner leur match…

Bref avoir le ballon c’est bien, mais marquer c’est mieux.

3. "Un grand joueur joue des deux pieds"

Sauf quand on a le pied gauche de Messi ou l’efficacité de Luigi Riva. Quand on n’a qu’un pied, on utilise l’intérieur ET l’extérieur, et on a le droit de devenir un grand joueur.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Bigmatbasket

4. "Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

On doit cette phrase au célèbre attaquant anglais Gary Lineker. Bon c’est pas totalement faux, mais c’est pas totalement vrai non plus quand on sait que les Allemands ont perdu face à la Corée (2-0) au mondial en 2018, ou qu’ils se sont fait sortir (encore 2-0) dès les 8eme face à l’Angleterre à la dernière édition de l’euro.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Christophe95

5. "Les équipes sont parfois plus dangereuses à 10"

Souvent suivi d’un « mais pas toujours ». Aucune équipe n’a jamais cherché à se prendre un carton rouge pour faire expulser un joueur afin de devenir soi-disant « plus dangereuse » comme le voudrait la légende. En général, les équipes sont réduites à 10 simplement parce qu’un des joueurs a fait un geste trop dangereux, comme un mauvais tacle, mais elles sont très rarement plus redoutables qu’une équipe de 11 joueurs.

Crédits photo : Pierre-Yves Beaudouin

6. "Celui qui gagne le match aller par au moins 2 buts d'écarts est forcément qualifié au tour suivant"

Ce qui est marrant c’est que cette phrase devrait être vraie, mais la vie nous réserve bien des surprises (ça serait chiant sinon), et on a assisté à beaucoup de remontadas dans l’histoire du football : la remontada du Barça face au PSG en 2017, la remontada de Metz face au Barça en 2014 ou encore la Juve de CR7 face à l’Atletico Madrid en 2019. Comme on le dit, il faut toujours se méfier de l’eau qui dort.

7. "La chose la plus difficile dans le football, c'est le contrôle"

Autre phrase que l’on doit à Michel Platini. Ce à quoi l’entraîneur du FC Nantes Jean-Claude Suaudeau a répondu « Alors OK, moi je dis : on joue sans contrôle ». Et le FC Nantes a été champion de France. Comme quoi.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Rick Dikeman

8. "Premier poteau, premier servi"

Voilà une phrase que Jean-Michel Larqué, célèbre journaliste sportif prêtait à Just Fontaine (ancien joueur et entraineur français), quand il ne parvenait pas à placer « plat du pied, sécurité ». Bon c’est pas totalement faux en soi : lors d’un corner celui qui est placé au premier poteau aura plus de chance de réceptionner le ballon et donc de marquer. Mais c’est le genre de remarques qui n’apportent pas beaucoup à l’analyse, ça ne veut pas dire grand-chose, mais ça justifie un statut de consultant.

9. "La chance fait partie du talent d'un grand gardien"

La chance fait partie de la réussite de n’importe quelle équipe, voire n’importe quel joueur. Un très grand gardien c’est surtout quelqu’un qui a de la détente, de l’explosivité et de l’assurance, et pas un gardien qui parviendrait à orienter les frappes adverses sur ses poteaux par la seule force de la pensée, et d’un peu de chance.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Nick Wiebe 06:19, 30 October 2007 (UTC), edited by Fir0002

10. "Le mauvais terrain désavantage les équipes les plus techniques"

C’est bien connu, un terrain crado, en pente, avec une pelouse mal tondue, c’est du petit lait pour les gros bourrins de bas de tableau. Sur un champ de patate, Francis Llacer, c’est Lionel Messi.

Vous l’aurez compris, les mauvais terrains désavantages tout le monde, et peut-être même encore plus les équipes faibles. Personne n’aime jouer sur un champ de mines, pas plus les joueurs techniques que les autres.

Changez de disque les gars.