On est souvent amené à se poser cette fâcheuse question : comment faire pour vivre plus longtemps, voire être immortel ? Evidemment ce n’est pas chose aisée, car comme vous le savez, de la même façon qu’il n’y a pas de sel sans poivre, ni de mer sans terre, ni de paradis sans enfer, il n’y a pas non plus de vie sans mort. A moins que. A moins que, chers et chères amis et amies vous ne vous empiffriez de fromage jusqu’à ce que mort s’ensuive. Enfin juste avant disons. C’est en effet ce ce révèle une étude de l’Université A&M (basée au Texas, ce qui en dit long sur la fiabilité du résultat) dont on vous partage ic et nunc la rhétorique.

> Dans quelles conditions scientifiques ultra fiables a été menée cette étude ?

A l’Université A&M, on ne niaise pas je peux vous le dire. Afin de mener à bien leur étude, ces petits loustics ont eu la bonne idée de tester la consommation de fromage sur des souris et ont ainsi pu constater que celles qui recevaient une dose régulière de spermidine (rien à voir avec le truc qui sert à faire des enfants ou à mettre dans les cheveux) voyaient leur espérance de vie augmenter de 25 %. L’étude montre plus précisément que la consommation de spermidine évite la reproduction de cellules malades et peut donc servir de prévention efficace contre le cancer. Laissez donc tomber la chimio et toutes ces conneries, une bonne raclette le matin au réveil et il n’y paraîtra plus.

Est-ce que si on mange vraiment beaucoup trop de fromage, on peut devenir immortel ?

L’étude ne se prononce pas à ce sujet mais je peux me permettre de prendre la parole à la place des chercheurs (car après tout, moi aussi j’ai déjà cherché des trucs ce qui fait de moi une chercheuse au même titre qu’eux). Je ne sais pas si manger du fromage comme unique et seul aliment à tous les repas augmente vos chances de devenir immortel, mais cela augmente inévitablement vos chances de devenir heureux.

> Est-ce que à l’inverse, si l’on ne mange jamais de fromage dans sa vie, on s’expose à une mort foudroyante dès le plus jeune âge ?

Eh oui, on n’en parle assez peu mais il semblerait en effet que la mortalité infantile soit principalement due à l’absence de consommation excessive de fromage chez nos jeunes enfants. Voilà pourquoi on vous conseille résolument de mettre du fromage fondu dans le biberon.

Source : l’inestimable journal scientifique Virgin Tonic.