Oui c’est bon on a tous compris il fait chaud, il faut boire, les forêts du pays crament et les ventes de chaussures nus pieds explosent. Du coup comme il fait très chaud le corps humain se tempère et sue, un effet bénéfique de la transpiration sur notre corps, c’est le cas depuis que le monde est monde et nous sommes presque tous égaux sur ce point. C’est pour cela qu’on a enfin décidé de classer toutes les zones du corps de la sudation de la meilleure à la plus nulle, histoire de clore ce débat qui fait rage depuis trop longtemps.

1. Le front

Suer du front est probablement la meilleure sudation imaginable : oui c’est visible, mais c’est classe, ça fait cowboy. Et contrairement aux autres zones de sudation le front est inodore, ça ne pue pas le vieux pied pourri parfum quatre fromages et surtout cela donne un effet miroir qui permet aux gens de se recoiffer en voyant leur reflet sur votre belle peau humide.

2. Les aisselles

Oui ça pue mais au moins on peut se dire que tout le monde sue des aisselles, c’est pour ça que le déo existe, afin de masquer cette odeur de putréfaction de rongeur mort qui se dégage de pourtant si peu de poils. Les aisselles se retrouvent en deuxième place car la chaleur qu’elles dégagent peut être utilisée pour chauffer un panini extrêmement rapidement en le plaçant simplement sous le bras.

3. Les mains

La sueur des mains est trop injustement jugée : très utile pour nettoyer la vaisselle lorsqu’on manque d’eau courante ou servir de lubrifiant naturel lors d’un ébat sexuel elle est pourtant précieuse lorsqu’elle est utilisée judicieusement, d’où sa position sur la dernière place du podium.

4. Les pieds

Suer des pieds est une malédiction si on veut que ce soit une malédiction. Une fois les capteurs olfactifs du nez complètement réduits à néant par l’odeur proche du maroilles que les pieds suants dégagent, cette sueur peut surtout servir à se déplacer rapidement sur le plancher en faisant de longues glissades. Un moyen de transport écologique et raffiné qui ravira petits et grands.

5. L'entrejambe

Chez les Incas, suer de l’entrejambe était un signe de bonne santé et de noblesse. Les gens qui répandaient un doux fumet d’entrejambe qui sent la jungle étaient généralement l’objet de désir sexuel mais également culinaire parce que les gens se battaient littéralement pour avoir le privilège de manger leurs repas directement sur leurs corps moites.

Tout ceci est faux. Ne le mettez pas dans votre copie du bac.

6. Le ventre

Saviez vous que l’inventeur du ventriglisse était en réalité un client lambda dans un magasin de carrelage qui suait abondamment du ventre et avait trébuché ? Après avoir glissé sur près de 25 mètres il s’était relevé, persuadé d’avoir trouvé l’idée du siècle en créant une activité qui consistait à glisser sur le ventre.

7. Le SIF

Singulière, réconfortante et tiède est la sueur du SIF. Généralement comparée à la pluie d’une nuit d’été en Amazonie, elle s’obtient facilement après deux heures de voiture sur l’autoroute du soleil et doit s’apprécier comme un vieux pull en laine qu’on aime retrouver l’hiver venu ou l’odeur du citron frais lors d’une marche ensoleillée sur la côte Amalfitaine d’Italie : un plaisir rare et fugace.

8. Entre les seins

La sueur d’entre seins est souvent source de complexes et de honte, pourtant elle est également source de calcium, de vitamine B12, d’ondulant naturel pour cheveux et d’eau potable aux vertus multiple. N’ayez plus honte, n’ayez plus peur, suez des meules avec fierté.

9. Le dos

Suer du dos est probablement le pire truc qui peut vous arriver, même pire que de rencontrer Pierre Palmade à un mariage ou de gagner au loto mais de devoir partager les gains avec une association caritative. Ça mouille la chemise ou le tee-shirt en le rendant collant, ça coule jusqu’au début du cul et les gens vous regardent en disant « ah mais il pleut dehors ou quoi ? » tellement vous êtes trempé.

10. L'intérieur du genou

La sueur d’intérieur de genou (aussi appelé le creux poplité) énerve bien souvent les gens, surtout quand elle commence à perler et à couler le long du mollet, donnant une sensation de moiteur désagréable. Pourtant la sueur de l’intérieur de genou est très utile pour récurer les éviers et possède de nombreuses vertus dégraissantes, utilisée par exemple par les bucherons pour nettoyer leurs tronçonneuses et prévenir la rouille.

11. La moustache

Suer de la moustache est généralement mal vu lorsque l’on s’apprête à boire à la bouteille d’eau et qu’on doit la passer à un ami assoiffé juste après. Et ça peut se comprendre, personne ne veut mettre ce goulot salé dans sa bouche après votre passage, espèce de gros dégueulasse.

12. L'intérieur du coude

À Poudlard, suer de l’intérieur du coude vous promet une place chez les Serpentards tellement c’est mal vu. Les gens qui suent de cet endroit là sont généralement mauvais, fourbes, aiment la polenta, supportent le FC Lens et chargent leur téléphone jusqu’à 97% avant d’estimer que c’est suffisant. La pire espèce.

Sinon vous pouvez checker les conseils pour les gens qui transpirent trop et les expressions pour dire qu’on sue comme une escalope de dinde dans un bain marie.