Comme le disait Sartre, « l’enfer, c’est les autres ». Du coup, pour les éviter, les autres, mieux vaut choisir de passer ses vacances (ou sa vie) dans un coin vraiment isolé. On peut alors opter pour une cabane quelque-part dans le grand nord, ou pour la jungle tropicale mais aussi se laisser tenter par un de ces dix villages, qui figurent parmi les plus isolés de France…

1. Saint-Martin-de-Lansuscle (Lozère)

Bienvenue dans le parc national des Cévennes, où personne ne viendra vous ennuyer si vous l’avez décidé. Niché dans la végétation, un peu coupé du monde, ce tout petit village de moins de 200 habitants, accroché à flanc de colline, sait se faire oublier.

2. Molène (Finistère)

Le fait que le village soit situé sur sa propre île contribue bien à son caractère isolé. Un endroit paisible ou pas grand chose ne vient parasiter le son des embruns. À 15km des côtes, il vit au rythme de l’océan et c’est très bien comme ça.

3. Calasima (Haute-Corse)

Le plus haut village de Corse, situé à 1100 mètres d’altitude, et donc aussi le plus isolé. Un magnifique coin consistant en un regroupement de maisons autour d’une église. La Corse d’avant, qui semble-t-il, est restée indifférente au passage du temps.

4. Bilhères (Pyrénées-Atlantiques)

Pas grand monde ici non plus. 160 habitants tout au plus. Un village perdu dans la verdure qu’on remarque à peine. Ce qui contribue bien sûr à son charme. Le coin parfait pour se poser loin de tout.

5. Grospierre (Ardèche)

On vient en Ardèche car on aime la nature et les activités de plein-air. Pour s’y ressourcer aussi, respirer et oublier le stress de la ville. À Grospierre où on peut aussi admirer des monuments comme le Château de la Selve et celui du Chastelas, un glorieux survivant du XIVème siècle.

6. Villard-Reculas (Isère)

C’est beau mais c’est loin. Et un peu haut aussi. 829 mètres d’altitude minium. L’hiver, alors que les magnifiques maisons se parent de leur manteau neigeux, Villard-Reculas semble tout droit sorti d’un conte. Un des coins les plus reculés d’Isère.

7. Jalagnat (Creuse)

10 habitants à l’année dans ce bourg du plateau de Millevaches. Ici, pas de circulation, pas de bruit et de pollution. On vit avec la nature. On n’y passe pas par hasard. Si on y vient, c’est pour profiter de l’atmosphère reposante. Ce que font d’ailleurs de plus en plus de Parisiens l’été, quand vient le moment de se mettre au vert.

8. Aragnouet (Hautes-Pyrénées)

Le village le plus isolé d’Occitanie. Peut-être bien ! Tout près de la frontière avec l’Espagne, Aragnouet cultive un art de vivre à l’ancienne. Un isolement relatif bien sûr car au fond, la ville n’est pas si loin, mais en tout cas l’impression est bien là et c’est ça qui est bon !

9. Muna (Corse du sud)

Celui-là, il est tellement isolé, que même ses habitants l’ont oublié. Abandonné depuis la Première Guerre mondiale, Muna est exclusivement peuplé l’été, quand les touristes viennent année après année le ranimer. L’une des splendeurs cachées de l’île de beauté.

10. Caseneuve

Tout seul sur son plateau aride, ce petit village attire néanmoins les touristes grâce à son château et plus généralement à son patrimoine historique très riche. Néanmoins, le fait qu’il se trouve en marge des itinéraires touristiques, lui permet d’assurer à ses visiteurs une tranquillité certaine.

Pour vivre heureux, vivons isolés !