Faisant partie des départements les plus torrides de France, le Gard est principalement connu pour Nîmes ou encore le Pont du Gard. Un coin qu’il est aussi possible d’explorer en commençant par les petits villages. Ceux que l’on ne remarque pas forcément et les incontournables, classés parmi les plus sensationnels de France. Menu best-of !

1. Aiguèze

En voilà un qui n’a pas volé son classement parmi les plus beaux villages de France. C’est d’ailleurs le premier du département à avoir eu cet honneur. Il faut dire qu’à peine arrivé à Aiguèze, la beauté saute aux yeux. Aux abords de la grotte Chabot, de la grotte aux points, du dolmen de Pié de Mounié ou de la belle église Saint-Roch ou simplement au fil des ruelles pavées et du chemin de ronde, non loin du donjon et de la tour Sarrasine, au-dessus de la rivière…

2. La Roque-sur-Cèze

Toi lecteur assidu sait qu’on aime les villages perchés. Des villages comme La Roque-sur-Cèze et ses magnifiques cascades et autres marmites de géants. On vient s’y baigner mais aussi contempler les vieilles pierres du pont médiéval. Des ruelles escarpées typiques, des maisons pittoresques… Tout un poème.

3. Lussan

Un autre village perché ! Difficile de passer à côté. Lussan ? On ne s’en lasse pas ! Classé comme il se doit, il se situe sur un site habité depuis la Préhistoire. Autant dire qu’ici, on se plaît. Le Menhir de la Lèque attestant de la présence de l’homme depuis ces périodes reculées tandis que des monuments comme le château du XVe ou les vestiges du château du XIIe racontent une saga passionnante qu’il est bon d’écouter quand on se laisse porter par l’ambiance de ce lieu hors du temps.

4. Montclus

On découvre Montclus en sortant des gorges de la Cèze. Lui aussi classé parmi les plus beaux villages de France, Montclus ne joue pas forcément sur son statut de village historique et c’est précisément cela qui fait son charme. À ne pas rater pour les férus d’histoire, les vestiges du monastère bénédictin troglodytique.

View this post on Instagram

Montclus est une commune située dans le département du Gard.Le département du Gard à été créé à la révolution française le 4 mars 1789, à partir d'une partie de l'ancienne province de Languedoc. Ce pays fut, dit on,occupé primitivement par les Ibères. La civilisation orientale fut apportée sur ces rivages par les Phéniciens, qui, du treizième au onzième siècle avant JC, y fondèrent de nombreux comptoirs, puis par les Rhodiens, qui vers 900 avant JC, fondèrent Rhoda à l'embouchure du Rhône, et enfin par les Phocéens, fondateurs de Marseille. Vers 154 avant JC, les Arvernes soumirent tout le pays, mais leur séjour fut de courte durée, et déjà ils avaient disparu quand les Romains se montrèrent. La population s'étant volontairement soumise, Rome permit à Nîmes et aux 24 bourgs placés dans sa dépendance de conserver leurs lois, leur religion et leurs usages. Quelques années après, les Teutons traversèrent et ravagèrent tout le pays entre le Rhône, les Cévennes,les Pyrénées,et L'Espagne pour revenir ensuite se faire battre par Marius...... Bonne soirée ?? _________________*_____________________________ #ig_worldclub #places #wu_europe #wu_france #france4dreams #igersfrance #visiteztoulouse #francecartepostale #ig_france #jaimelafrance #super_france #topfrancephoto #travel_drops #living_destinations #merveillesdefrance #loves_france #bns_france #casasecasarios #loves_france_ #living_europe #hello_france #tourismeoccitanie #loves_united_europe #objectiftoulouse #travel_greece_world #igerstoulouse #geo_plc #france_focus_on #infinity_hdr #top_hdr_photo _____________________________________________________________________________________ For non francophile friends, you have the translation in the comments ???????

A post shared by Alain Gueranger (@alaingueranger) on

5. Dourbies

Entouré par la nature, Dourbies vit en adéquation et en harmonie avec son environnement. Un village de moins de 150 habitants situé dans les Causses-Cévennes, qui sont elles-mêmes classées à l’UNESCO. Lieu de légende, Dourbies s’avère aussi beau que fascinant.

6. Le Cailar

Quelques recherches nous apprennent qu’il y a bien longtemps, quand les contours de notre pays n’étaient pas tout à fait les mêmes, Le Cailar se trouvait au bord de la mer. Une lagune aujourd’hui comblée se chargeant de mener les bateaux jusqu’au village. Marqué par les guerres de religion, place forte au Moyen-âge, Le Cailar peut se targuer de posséder l’une des histoires les plus riches de la région.

7. Saint-Martial

Un autre village perché ? Pour sûr ! Saint-Martial qui se détache et qu’on voit donc de loin, au milieu de son écrin de verdure, trônant fièrement parmi les arbres. Rempli de sites d’intérêt comme l’église, le pont du Passadou ou le menhir du Col du Bès, ce village vaut à n’en pas douter le détour !

8. Saint-Jean de Valériscle

Il y a à peu près 20 siècles que ce site est habité. Puis les Romains sont arrivés et sont repartis. Aujourd’hui, toute cette fresque se raconte à quiconque sait tendre l’oreille. Mais on peut aussi y déguster de délicieux oignons. La spécialité du village. Ou simplement déambuler dans le quartier médiéval du Barry, derrière les remparts. Une merveille !

View this post on Instagram

Saint-Jean-De-Valeriscle

A post shared by LaSaintJeannaise (@lasaintjeannaisedugard) on

10. Sauve

Et enfin, en dernière position, un village qui aurait aussi pu se retrouver en première. Sauve, cette belle et confidentielle cité construite à flanc de rocher, au bord de l’eau. Un joli pont féerique à souhait, de multiples monuments, classés ou non et une atmosphère chargée d’histoire mais aussi de ce je-ne-sais-quoi qui fait de ce village un immanquable. C’est d’ailleurs là que le légendaire Robert Crumb, le patron de la bande dessinée underground américaine, vit depuis 1993. Si vous le croisez, vous pouvez y passer le bonjour ?

Bon allez, je me Sauve…