Région d’histoire, sauvage et accueillante, l’Aubrac est à cheval entre le Cantal, l’Aveyron et la Lozère. Une région en forme de promesse d’aventure, qui propose un réel dépaysement. Notamment quand on entreprend un tour des villages, très nombreux et pour la plupart remarquables.

1. Mur-de-Barrez

Majestueux sur son piton volcanique, perché à 800 mètres d’altitude, trouvant ses origines au Moyen âge, Mur-de-Barrez s’avère incontournable quand on entreprend un road trip des villages dans l’Aubrac. Pour se promener dans les rues, entre ses massives maisons grises, avec la nature environnante, là, sur cette ancienne terre jadis cédée par Louis XIII aux Grimaldi de Monaco. La Tour de Monaco, le principal monument du village étant toujours là aujourd’hui pour raconter une partie de cette histoire.

2. Laguiole

Village de gastronomie, que les frères Bras ont contribué à faire connaître dans le monde entier, Laguiole et son célèbre taureau (trônant sur la place centrale) ont également bénéficié de la popularité jamais démentie des fameux couteaux à l’abeille. On peut d’ailleurs visiter les ateliers où sont fabriqués ces superbes objets. Et si on vient volontiers à Laguiole (que les locaux prononcent « layole ») pour skier l’hiver, on y revient aussi en été pour reprendre une part de son hospitalité.

3. Nasbinals

On passe en Lozère, à Nasbinals, qui est considéré comme la capitale du plateau de l’Aubrac. Paradis des randonneurs, des fans de VTT et de ski de fond, mais aussi forcément de gastronomie (celle qui tient au corps), ce village entouré par une nature généreuse fait les choses en grand et condense remarquablement bien toute l’essence de la région.

4. Saint-Chély d'Aubrac

Autre incontournable, Saint-Chély est situé sur le chemin de Compostelle. Avec son pont des Pèlerins, sa Tour de Connefon et plus globalement cette architecture typique de l’Aubrac, Saint-Chély est niché au creux d’une superbe vallée verdoyante, prenant des airs de village de conte de fée…

5. Saint-Geniez-d'Olt

Au bord de la rivière, Saint-Geniez-d’Olt raconte au fil de ses ruelles son glorieux passé, avec ses belles maisons et ses hôtels particuliers. Des bâtisses remarquables lui conférant un surplus de prestige indéniable alors qu’autour, la végétation et les grands plateaux appellent à l’aventure.

6. Trélans

Sur le plateau de l’Aubrac, Trélans peut rapidement passer inaperçu en comparaison de certains autres villages de ce top, peut-être plus riches en monuments historiques. Pour autant, pour les amoureux de nature et de sports de plein-air, Trélans, c’est un peu le paradis. On peut aussi y jeter son dévolu pour se poser et profiter de la générosité de tout ce que l’Aubrac a à offrir.

7. Saint-Pierre de Nogaret

Pile poil entre la vallée du Lot et les Monts d’Aubrac, ce village parfois considéré comme abandonné, alors qu’à ce jour, presque 200 personnes y vivent l’année, est parfait pour remonter le temps. Saint-Pierre de Nogaret qui reste connu pour sa chapelle.

8. Le Fel

Là encore, moins de 200 habitants. Un village paisible au possible, situé sur le GR 465A, en forme de parfaite étape entre deux marches sportives dans la nature. Notamment du côté des célèbres Gorges de la Truyère.

9. Coubisou

Village médiéval, Coubisou se détache de la végétation grâce à son architecture typique et pittoresque. On y vient pour admirer les vestiges du château fort de Tourruol, tout près, à Cabrespines, mais aussi pour se plonger dans le passé, humant au passage le parfum des fleurs que les habitants prennent plaisir à faire pousser à leurs balcons ou dans les cours de leurs maisons.

10. Castelnau-de-Mandailles

C’est ici que furent découvertes les plus anciennes traces d’occupation humaine en pays de Rouergue. Dans ce village né de l’union de deux bourgades connues pour leurs châteaux, qui subsistent encore aujourd’hui.

Et surtout, n’oubliez pas de déguster l’une des nombreuses spécialités du coin !