YEYEYEYEYEYEAYEYAYEAYE

Coucou les Totemix ! On espère que vous avez bien profité de cette petite pause dans la diffusion pour souffler et recharger les batteries avant la dernière ligne droite. Parce que oui, il y a 15 jours c’était le choc. Tout le monde a été surpris, personne ne s’y attendait. Vous avez même été très nombreux à afficher votre déception. On le comprend. On partage ce sentiment. L’épisode de la semaine dernière à été un traumatisme pour beaucoup. Une claque. Un choc. Oui, la semaine dernière Phil n’a pas parlé de ses enfants.

Ecoutez c’est dur mais il faut faire avec. Courage. La rédemption viendra peut-être cette semaine, qui sait ?

Alors sans perdre plus de temps, c’est parti pour le débrief numéro 12 de l’émission d’Ugo et des autres.

1. Ils ont FAIM.

Ils ont LA DALLE. Mais genre la GROSSE dalle.

Un seul livreur Uber vous manque et le frigo est dépeuplé.

2. Fashion faux pas.

C’est non, Sam.

Et la sentence est irrévocable.

3. Une épreuve de confort éliminatoire.

Un confort éliminatoire. C’est nouveau, ça vient de sortir. Tu peux donc soit te faire masser le cul soit te faire sortir du jeu, c’est pas du tout déséquilibré votre truc.

Claude l’emporte en 8 secondes et décide de choisir Laurent pour le confort. Étonnant non ?

Et malheureusement, il faut donc un perdant. Et c’est un Loïc à bout de force et d’énergie qui rate l’épreuve et rejoint donc l’ile des bannis. Terrible sanction pour le jeune aventurier, qui craque complètement. Il n’a rien fait de la saison, mais sa bonne humeur contagieuse faisait plaisir à voir. Terrible.

4. Le confort.

« Bravo Claude, vous préférez commencer par la raclette, la salade de fruits ou la mousse au chocolat géante ? »

« Alors non merci j’ai pas très faim, j’ai mangé un reste de steak frites qui trainait sur le toit de la cabane avant de venir. »

5. A POIL.

Denis n’avait même pas prononcé la fin du mot « massage » que Laurent était déjà à poil.

« Je préfère vous prévenir, j’ai un corps d’Apollon » dit-il à la masseuse. C’est vraiment notre gros ringard préféré celui là.

Source photo : Giphy

6. La question à 1000 balles.

« Voilà du miel de notre jardin. »

Claude : « Vous avez des ruches alors ? »

Bon, on va mettre ça sur le compte de la fatigue écoutez.

7. Pardon ?

« Ugo il doit être super fort à l’orientation à force de trainer avec des aigles royaux. »

Bien sûr Laurent, bien sûr. Qui ne s’est pas déjà perdu en forêt et a réussi à retrouver son chemin grâce à un aigle royal franchement ? Ça nous est TOUS arrivé.

Hmmmm tiens un aigle royal, il faut donc probablement que j’aille vers le nord-est.

8. Belle prise.

Sam a attrapé un giga poisson.

Et grâce à notre connaissance totale d’Animal Crossing, on est en capacité d’affirmer qu’il s’agit d’un vivaneau. Rien à voir avec le vivayaisse.

9. UGOAT

Incroyable épreuve d’équilibre. Un parcours, 5 étapes.

Et une finale d’anthologie entre Laurent et Ugo. Tout s’est joué en moins d’une seconde, les deux aventuriers ayant fini en même temps. Mais sur le sprint final, la toute petite avance d’Ugo lui permet de l’emporter. Vraiment un monstre.

Après les épreuves de l’île des bannis, Ugo remporte encore tout sur son passage avec un sourire désarmant.

L’homme de la saison, tout simplement.

Source photo : Giphy

10. Bah alors ?

Bah alors Claudio ? On peut pas éliminer Ugo du coup on s’énerve ?

Visiblement le massage n’a pas enlevé toutes les tensions.

Source photo : Giphy

11. Sans surprises.

Ugo, Claude et Laurent étant immunisés (un sur l’épreuve, les deux autres avec leurs colliers à usage unique), forcément on savait que ça allait se jouer entre Jade et Alix. La fameuse alliance féminine a bon dos et permet aux hommes de cibler les femmes en toute tranquillité. Sans que ça ne soit jamais remis en question. C’est dur.

C’est dur pour Alix, qui est donc éliminée. Et qui fait une sortie à l’image de sa saison : classe. On ne partait pas très convaincu honnêtement, et au final Alix a été l’une des candidates les plus drôles et surtout une des plus joueuses. Elle aura tout tenté et elle aura fait honneur à la saison, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Bravo à elle !