YEYEYEYEYEYAYEYEYAYEYAYEYAYE

Coucou les totemix !

L’édition des 20 ans continue doucement. La semaine dernière, Coumba se foutait la honte, Phil dansait la macarena en collier de fleurs, Claude gueulait pour un poisson et le binôme Christelle-Téhé se faisait salement éliminer.

Les choses vont donc encore se compliquer cette semaine. Ils ne sont plus que 8 et tout va être chamboulé par un évènement particulier (vous êtes forcément au courant mais on fait genre pour les deux du fond qui suivent pas).

Alors, pas de fatigue qui soit, on s’y met tout de suite !

1. Un régal.

Notre petit délice hebdomadaire : les candidats qui font semblant d’être surpris devant le panneau qui dit qu’ils peuvent continuer.

A ce petit jeu, Christelle est sûrement celle qui a le plus mal joué depuis le début, bravo à elle. Un oscar, vite.

2. Denis n'en a plus rien à foutre.

Denis ne se déplace même plus pour les épreuves, il envoie une lettre, une épreuve en kit et après c’est démerdez vous.

Bonne ambiance.

RIEN A FOUTRE DE L'EPREUVE

3. Ils tapent sur des bambous.

Du coup, pendant que Denis se fait bronzer le cul : les candidats galèrent.

C’est l’épreuve des poteaux qu’il faut tenir sur sa tête. Simple, mais archi dur. Pendant l’épreuve, Sam fait des petits bruits chelous.

Et victoire finale pour Claude et Laurent, qui obtiendront donc « un avantage ». Comme s’ils en avaient besoin …

Quand tu digères mal le manioc.

4. Belle célébration.

Laurent et Claude sont visiblement contents d’avoir gagné.

Très contents.

Source photo : Giphy

5. STOP

C’est la 50ème fois cette saison qu’on se tape le flashback de Claude qui mange les bananes avec Kunlé en 2010.

STOP. On a compris, c’est bon. Les bananes elles ont eu plus de temps d’antenne cette saison que Maxime et Candice réunis, va falloir arrêter au bout d’un moment.

6. Dilemme

En arrivant, Claude et Laurent ont donc le choix : un avantage offensif ou un avantage défensif. Étant tous les deux en position confortable dans la tribu, ils choisissent fort justement l’option défensive.

Et ils obtiennent donc chacun des indices pour un collier.

Ils étaient déjà trop forts, ça va devenir injouable.

7. Second dilemme.

Vous préférez prendre 8 kilos de pâtes ou un café froid ?

Franchement, pas évident.

8. Le facteur est passé.

Ramenant comme convenu un peu de bouffe et quelques lettres, c’est l’heure pour Laurent et Claude de distribuer le courrier.

S’ensuit l’éternel moment émotion où l’on apprend deux choses : la maman de Loïc est trop mignonne. Et surtout, la famille de Phil ne sait pas se servir de l’imprimante. Ou alors Phil lit à l’envers, et franchement c’est pas impossible.

9. OULA

Sur l’ile des bannis, l’élève Téhé est convoqué par le directeur Denis.

ÇA SENT PAS BON CETTE HISTOIRE.

10. Téhéirua, suite et faim.

COUP DE TONNERRE.

On apprend que Téhé a réussi à choper de la bouffe plusieurs fois illégalement, auprès d’un pêcheur du coin. C’est évidement interdit par le règlement. Téhé est donc banni de l’ile des bannis et rejoint le jury final sans possibilité de seconde chance.

C’est une énorme déception pour tout le monde. Bien sûr, ça reste humain, mais forcément on attend mieux de lui. C’est donc une sortie par la toute petite porte pour Téhé la légende.

Et on profite pour rappeler que tout ceci n’est qu’un jeu et que Téhé doit être le premier touché par l’affaire. Il y a eu triche, c’est nul mais bon, y’a pas mort d’homme non plus. Et puis vaut mieux sortir comme ça qu’avec deux colliers dans la poche.

Il le refera plus, il a promis. HEIN IL LE REFERA PLUS ?

11. Coup dur.

« Alors Téhé, vous avez repris des frites chez les habitants du coin ????? »

12. Ah oui l'épreuve.

On est tellement sous le choc qu’on en oublierait presque qu’il reste du monde sur l’île des bannis, et qu’il faut donc disputer l’épreuve.

Et dans une ambiance délétère, c’est Christelle qui l’emporte et peut donc continuer l’aventure.

Alexandra est éliminée pour de bon et c’est terrible à dire mais ce soir, on en a un peu rien à foutre.

Elle l'a trouvé où ce sac Uber Eats ?

Un épisode légendaire où l’on s’est pourtant fait chier jusqu’au dix dernières minutes.

C’est çà aussi, la magie Koh-Lanta.