Tous les jours, plein de gens font de l’escalade. Ils grimpent des petites et des grandes montagnes plus ou moins rapidement, redescendent et se payent un bon verre de vin chaud ou une bière bien fraîche. Cela dit, certaines personnes parviennent à gravir de très hautes montagnes d’une façon tout particulièrement spectaculaire…

1. L'ascension à la force des bras

Amateur d’escalade, Mark Inglis dut tragiquement se faire amputer des deux jambes à cause de graves engelures. Loin de se décourager, il décida néanmoins, à 47 ans, de gravir l’Everest, devenant la première personne amputée des deux jambes à arriver au sommet.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Sustainable Initiatives Fund Trust

2. L'ascension à la force des bras, suite

Rustam Nabiev n’est pas la seule personne à avoir gravi le Manaslu, qui culmine à 8163 mètres d’altitude. C’est néanmoins l’une des rares a l’avoir fait sans jambes. Amputé en 2015 à la suite de l’effondrement de sa caserne militaire à Omsk en Sibérie, Rustam Nabiev a décidé de ne pas se laisser abattre et a donc entrepris l’ascension du Manaslu, à la force des bras. Il était bien sûr surveillé par plusieurs sherpas mais quand même… Rustam s’était déjà fait remarquer en 2020 en gravissant le mot Elbrouz et ses 5642 mètres, en seulement 15 heures.

3. L'Everest sur une jambe

En 2011, Arunima Sinha, 24 ans, s’est fait jeter d’un train en marche par des hommes qui en voulaient à son collier. Grièvement blessée, elle dut se faire amputer de la jambe droite. Deux ans plus tard, elle a décidé de gravir l’Everest, devenant ainsi la première femme amputée à arriver au sommet de la mythique montagne.

4. Montée à l'aveugle

Erik Weihenmayer est ce qu’on appelle un surhomme. Pourquoi ? Car en 2001, il a grimpé l’Everest. Plein de monde l’a déjà fait me direz-vous. Oui, mais lui, il est aveugle. Et d’ailleurs, après, il a enchaîné sur les sept plus haut sommets du monde.

5. La spectaculaire ascension du chou de Bruxelles

Un jour, Stuart Kettell s’est dit qu’il serait amusant de pousser avec son nez un chou de Bruxelles tout en haut d’une montagne. Il s’est donc lancé et a grimpé le modeste mais majestueux mont Snowdon au Pays de Galles. 1085 mètres à quatre pattes ! Malgré les protections, à la fin, Stuart n’avait plus de peau sur les genoux et les paumes de ses mains. Et s’il a fait tout ça, c’est pour récolter des fonds pour le Macmillan Cancer Support.

6. Un dîner carrément perché

Des mecs ont décidé de grimper en haut de l’Everest afin d’y organiser un repas en costard-cravate, avec Champagne. Une façon de rendre hommage au Dining Out Club, une organisation fondée par Chris Darwin, un descendant de Charles Darwin, qui s’est donnée pour but d’organiser des dîners dans des lieux insolites.

7. Le mec des téléphériques

On le sait, parfois, sur les montagnes, il y a des téléphériques. Et bien Freddy Nock a décidé de les exploiter d’une manière plutôt originale, en marchant sur les câbles pour atteindre les sommets. Il en a gravi 7 en 7 jours afin de récolter des fonds pour l’UNESCO.

8. Le pianiste d'altitude

Notre histoire commence en 2006 quand deux randonneurs trouvèrent un piano au sommet du Ben Nevis, la montagne la plus haute des îles Britanniques (1345 mètres). Un peu circonspects, les deux amis ont fini par rencontrer un certain Kenny Campbell qui leur a expliqué que c’était lui qui avait transporté l’instrument jusqu’au sommet pour y jouer la chanson Scotland the Brave. Il avait aussi pris un tonneau de bière, une charrue et pour une raison qui n’appartient qu’à lui, un bateau. Finalement, seul le piano est resté.

9. La montée express

En 2004, Pemba Dorje, un sherpa de 26 ans, a gravi le mont Everest en seulement 8 heures et 10 minutes, établissant ainsi un nouveau record. Ce qui équivaut à 1 km/heure.

10. Les frères des montagnes

En 2013, Mingma et Chhang Dawa, sont devenus les premiers frères à gravir les 14 sommets de la planète culminant à plus de 8000 mètres.

Dire que parfois, on a la flemme de prendre les escaliers…

Source : Geo, Wikipedia.