Les Anglais n’ont pas attendu le Brexit pour afficher leurs différences. Et à trop vouloir faire les choses à leur sauce, il y a forcément des fois où ça devient vraiment n’importe quoi ! Le pire, c’est qu’ils ne s’en rendent même pas compte et justifient leurs petites excentricités par des traditions bien de chez eux. L’humour anglais sans doute !

1. Leur passion pour les files d’attente

Les Britanniques aiment les fils d’attente oÙ rien ne dépasse, que ce soit à l’entrée de la Poste, d’un supermarché, à un arrêt de bus, ou plus improbable encore : au comptoir d’un pub ! Même si vous ne la voyez pas distinctement, il existe une file d’attente invisible que chacun respecte aveuglément (logique). Quant aux resquilleurs, ils se feront rapidement remettre à leur place, c’est-à-dire à celle qui correspond à l’ordre de leur arrivée.

2. Leur addiction pour la moquette

Et pas celle qui se fume, de la vraie moquette posée au sol, voire parfois même sur les murs, parce que ça fait cosy ! Il arrive même qu’on la retrouve dans la salle-de-bain ou les WC, parce que, c’est bien connu, il n’y a pas de plus grand plaisir que de laisser quelques gouttes sur la moquette !

3. Le fait de préférer se pinter au cidre plutôt qu'à la bière

Le cidre est devenu ces dernières années la boisson alcoolisée la plus consommée chaque année au Royaume-Uni! Il s’en consomme ainsi chaque année 10 fois plus que de bières. Ils ont beau appeler ça du « cider » pour faire couleur locale, le cliché du lad anglais avec sa pinte de mousse à la main, remplacée par du jus de pomme fermenté, en prend un sacré coup derrière la nuque.

Prix : à partir de 40 chez Etsy

4. Le cricket !

Donner le nom d’un insecte qui ne sert à rien à un sport collectif rappelle que le type qui a inventé cette discipline, voulait juste déconner. Pas de bol, les Anglais et leur humour légendaire se sont dits « tiens, un sport chiant, qui dure des heures, avec des règles imbitables ? C’est pile ce qu’il nous faut ! ». Ces trublions ont même poussé le vice jusqu’à exporter le cricket dans leurs colonies qui ont depuis bien du mal à s’en débarrasser. Les invasions de crickets, c’est une belle saloperie !

5. Le bordel avec les noms des frites

Des chips qui s’appellent des crisps, des grosses frites épaisses qui sont des chips, à ne pas confondre avec les potatoe wedges, alors que les fries désignent quant à elles les frites fines… Mais c’est quoi ce bordel ?! Donnez-nous des PATATES ! C’est quand même pas compliqué !

6. L'absence de volets aux fenêtres !

Qui sont ces gens qui ont décidé qu’on pouvait parfaitement se passer de volets aux fenêtres. Obligé donc d’opter pour de bons gros rideaux opacifiants, qui en plus de n’être absolument pas ringards, laissent malgré tout passer la lumière du petit matin. Par contre, c’est vrai qu’ils sont parfaitement assortis avec la moquette moche posée au sol !

7. Leur SNCF encore plus mal fichue que la nôtre

La privatisation des trains a été mise en place en Angleterre au début des années 90 et autant le dire tout de suite, c’est depuis un sacré bordel ! Infrastructures vieillottes, systèmes de réservation à la rue qui provoquent des pugilats au moment de savoir qui des 8 personnes qui ont réservé le même siège va avoir le droit de s’y asseoir… Les Anglais prouvent qu’il suffit parfois de regarder ce qui se passe autour de soi pour se dire qu’on n’est pas si mal lotis !

8. Le culte désuet de la Monarchie

Pendant que les Français traquent les personnes avec des noms à particule comme d’autres les moustiques un soir d’été, les Anglais de leur côté continuent d’idolâtrer leur Reine et toute sa smala. Et tant pis, si ce petit plaisir un poil kitchoune leur coûte trois fois ce qu’il leur rapporte chaque année en tourisme et en breloques à l’effigie de la famille royale.

9. L’absence de mitigeur sur leurs robinets (et donc d'eau tiède)

Les Anglais n’ont clairement pas inventé l’eau tiède. Chez eux, vous avez le choix entre vous ébouillanter avec le robinet d’eau (trop) chaude, ou vous glacer l’épiderme avec celui d’eau (trop) froide. Aucune trace de mitigeurs pour espérer avoir de l’eau à la bonne température. Sans doute la particularité britannique la plus débile avant même celle du volant à droite.

10. S'obstiner à manger du fromage avec des crackers

Même si le Cheddar, fromage le plus connu en Angleterre, ressemble plus à un morceau de plastique à mâchouiller, la Grande-Bretagne reste un pays de fromages avec plus de 700 variétés aux saveurs aussi variées et corsées que les recettes bien de chez nous. Par contre, le fait de déguster du fromage sur des crackers, est un crime de lèse majesté ! Comme si en France, un inconscient décidait de manger un bon camembert avec des Wasa !

11. Leurs prises toutes flinguées sur lesquelles on ne peut rien brancher de chez nous

Aller en Angleterre sans adaptateur c’est plus dangereux que de traverser le désert dans une gourde de flotte.

12. Le fait que tout soit fermé super tôt

N’espérez pas faire de shopping après 17h, heure à laquelle la plupart des magasins commence à fermer.

13. La prononciation du mot "through"

Inventé uniquement pour souler les non-anglophones, je ne vois pas d’autres explications.