A partir du moment où une histoire est vieille et peu documentée, sitôt qu’elle a été contée de bouche en oreille pendant des siècles avec la déformation logique que l’on peut imaginer, elle se perd dans une zone grise entre réalité et légende et derrière le paravent du fantastique se cache souvent une réalité toute simple. Ce qui n’enlève rien à la beauté de ces contes qui façonnent l’histoire et l’imaginaire, influencent encore aujourd’hui la réalité des choses et s’avèrent parfois plus vrais qu’ils n’y paraissent.

1. La bête du Gévaudan

La légende : Entre 1764 et 1767, une bête monstrueuse attaquait le bétail et les hommes dans le Gévaudan. Ceux qui l’avaient aperçue décrivaient un monstre sanguinaire et la presse en faisait ses choux gras, trop contente de tenir l à ce qui allait devenir le premier fait divers national. Malgré l’arrivée des émissaires royaux et les battues villageoises, la bête semble invulnérable, jusqu’à ce qu’un chasseur, Chastel, n’abatte un loup gigantesque. Mais qu’en était-il vraiment ?

La réalité : La bête du Gévaudan a réellement existé, au sens où il y a bel et bien eu une centaine d’hommes et de femmes tués en Lozère au cours de la période. Mais les experts actuels s’accordent pour dire que cette bête était probablement un loup de très grande taille, dans une région où les loups étaient légions à l’époque. L’invulnérabilité supposée de la bête est probablement à porter au crédit de la grande imprécision des armes de chasses utilisées à l’époque. Une autre thèse possible est celle de l’animal exotique égaré : il n’est pas impossible qu’une hyène ait pu s’échapper des réserves royales pour gagner la Lozère. En tout état de cause, la bête a bel et bien existé.

2. Il y a eu plusieurs Atlantides

La légende : Il existait autrefois un autre continent, l’Atlantide, dont les richesses et les merveilles auraient irrigué l’ensemble de nos civilisations actuelles. Mais de ce continent, désormais immergé, il ne reste rien, sinon la promesse, un jour, d’en retrouver les ruines sous-marines.

La réalité : Plusieurs « Atlantides » ont existé puisque les mouvements tectoniques de la surface terrestre ainsi que les changements de température ont conduit à des déplacements marins importants, recouvrant – ce n’est pas rare encore aujourd’hui – tantôt des îles, tantôt de plus grandes surfaces. Il est à peu près certain par exemple qu’il existait autrefois un immense continent situé dans le Pacifique et que les scientifiques nomment Zealandia. Ce continent, désormais submergé, laisse encore entrevoir une partie de son territoire (la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie). On estime que la croûte du continent s’est affaissée lors du détachement de l’Australie, il y a 80 millions d’années. Mais à l’époque, c’est à peine si les singes existaient.

3. Les pluies de grenouilles existent

La légende : Si vous enquiquinez trop Dieu, il risque de vous pleuvoir des grenouilles sur la tronche. Le genre d’histoires à dormir debout que l’on raconte aux enfants (et manifestement aux chrétiens) pour avoir la paix.

La réalité : Il peut pleuvoir des grenouilles (ainsi d’ailleurs que d’autres animaux). Mais le phénomène est rare : il n’a jamais été observé par des climatologues modernes. De nombreux récits sérieux en étaient toutefois l’existence, et ce sur tous les continents. On pense qu’il s’agit d’un phénomène météorologique consistant à une aspiration de petits animaux ensuite rejetés en un seul et même lieu.

4. Le monstre du Loch Ness serait une grosse anguille

La légende : Est-il vraiment nécessaire de rappeler la légende du monstre du Loch Ness ?

La réalité : Une étude récente portant sur la biodiversité du lac écossais a recueilli les échantillons ADN des animaux y évoluant. Et les chercheurs ont découvert une étonnante concentration d’ADN d’anguilles, ce qui pourrait laisser entendre que les gens ne sont pas fous : simplement, ce qu’ils ont pris pour la tentacule terrible d’un monstre affreux était en réalité une espèce de grosse (de très grosse) anguille.

5. De manière générale, l'Histoire est faite de créatures légendaires que l'on finit par identifier

La légende : Licornes, hommes-singes et autres chimères ont de tout temps ponctué les récits de voyage des explorateurs à leur retour. De là à croire à l’existence de pareilles créatures dans des contrées reculées ?

La réalité : Entre exagération et déformation, ces descriptions chimériques reflètent souvent une mauvaise interprétation de la réalité. Il aura fallu plusieurs siècles pour que les descriptions de licornes soient associées au rhinocéros ; longtemps également pour que l’on assimile le kraken au calamar géant. Plus longtemps encore pour comprendre que les gorilles n’étaient pas les hommes poilus et gigantesques que les récits se plaisaient à décrire. Il existe une branche entière consacrée à ce sujet, la cryptozoologie. Son ambition est de mettre en conformité les témoignages avec la réalité des taxons.

6. Les Amazones ont existé, elles aussi

La légende : Il existait dans l’ancien temps (et aussi sur le continent américain) des combattantes sans merci qui s’étaient coupé le sein pour mieux pouvoir manier leur arc et dont la précision au tir aurait bien valu une médaille d’or aux JO, surtout qu’elles chevauchaient tout en semant la mort.

La réalité : Les Amazones ont très probablement existé, même si la description qui en est livrée dans les récits antiques semble empreinte de fantasme. Des fouilles archéologiques ont permis de découvrir les tombes de cavalières enterrées comme des guerrières et originaires de l’actuelle Perse et du Caucase. Mais les contes saphiques sur leur sexualité et leur prétendue haine des hommes sont davantage du ressort de la propagande que de la vérité historique.

7. La véritable histoire du Trésor des Templiers

La légende : Démantelé par le pouvoir royal en 1307, l’ordre des Templiers aurait été dépositaire depuis notre ère des plus grands secrets de l’Eglise. Des secrets qui assuraient aux Templiers une richesse éternelle. Ce trésor (Graal et tables de la loi inclus) aurait été caché par des mains amies lors de l’arrestation des membres de l’ordre et attendrait d’être découvert depuis tout ce temps.

La réalité : L’ordre du temple était riche, mais sa fortune était essentiellement immobilière. Les Templiers possédaient de nombreux bâtiments ainsi que des exploitations un peu partout sur le territoire, mais l’activité financière de l’ordre était pour ainsi dire nulle. En démantelant l’ordre et en mettant la main sur son trésor, l’Etat français mettait donc la main sur un patrimoine immobilier, et non pas sur des tonnes d’or. C’est d’ailleurs pour récupérer ces biens et renflouer les caisses de la France que Philippe le Bel aurait oeuvré à l’arrestation des templiers.

8. Il est désormais à peu près avéré que les vikings ont foulé le sol américain bien avant Christophe Colomb

La légende : Bien des siècles avant Christophe Colomb, des navigateurs venus de Scandinavie auraient gagné les côtes américaines et y auraient établi des premiers contacts avec les Amérindiens. Une histoire parfaitement occultée par le récit occidental de la colonisation du nouveau monde.

La réalité : Il est désormais avéré que les Vikings ont gagné les côtes nord-américaines à compter de l’an 1000, sans pour autant établir sur le territoire américain de colonies de peuplement durables. Les Vikings se rendaient dans ces contrées lointaines pour trouver du bois. De nombreuses découvertes archéologiques étaient désormais ce qui, jusqu’au début du XX° siècle, était encore considéré comme une théorie fantaisiste.

Comme quoi on peut se tromper.