On trouve des endroits de notre planète sur lesquels on pourrait aisément faire des tonnes de documentaires tant ils gardent des secrets incroyables et les cabines d’essayages en font clairement partie. Parce que oui, les grottes préhistoriques c’est intéressant, les archives du Vatican c’est intriguant, les passages secrets de Notre-Dame de Paris c’est cool, mais les cabines d’essayage c’est mieux. Bon, ne perdons pas plus de temps pour parler des secrets des cabines d’essayages parce qu’il y a la queue.

1. Les miroirs déformants

À chaque fois que je veux perdre du poids, je vais essayer une veste dans un magasin de prêt à porter. C’est bien simple, les miroirs des cabines d’essayages de plusieurs enseignes mentent en affinant nos formes et vous l’avez déjà probablement remarqué. L’inclinaison du miroir peut jouer énormément, quelques millimètres vers le haut ou le bas et vous n’obtenez pas le même résultat. C’est même pour ça que dans certaines enseignes votre silhouette varie entre les miroirs. Mais ça fait de beaux selfies donc c’est cool. Après y’a les mêmes à la fête foraine et on s’y amuse plus en général.

2. La différence d'éclairage

Là dessus il y a plusieurs techniques et tous les magasins ne sont pas égaux. Si vous avez un éclairage blanc et très lumineux, vous risquez de voir vos petites imperfections sur le visage qui vous feront vous dire que ça ne sert à rien d’acheter puisque vous n’êtes pas au top. Une lumière jaune ne rendra pas forcément les couleurs des vêtements à leur juste valeur mais c’est aussi la position des lumières qui va jouer. Si elle est face à vous (verticale) il y aura moins d’ombres sur votre visage et vous vous concentrerez moins dessus, de plus vous aurez l’impression d’avoir bonne mine. Alors qu’un éclairage au dessus ne vous rendra pas justice et vous pleurerez probablement. Ouais en gros c’est un bordel cette histoire et les plus gros cerveaux du monde travaillent sur l’éclairage le plus parfait pour les cabines.

3. Le nombre de miroirs dans les cabines et le magasin

Si la cabine possède plusieurs miroirs, on veut que vous restiez dedans, que vous ayez le temps de vous voir sous tous les angles et d’essayer différentes tenues. S’il n’y a qu’un seul miroir c’est qu’il faut que ça envoie, vous essayez et vous sortez, potentiellement pour vous voir sur un autre miroir présent dans le sas des cabines et laisser la place aux autres. Si dans le reste du magasin vous avez du mal à trouver un miroir au point de vous dire qu’il n’y en a probablement pas c’est tout à fait voulu, le but est justement de vous faire aller en cabine pour essayer, ce qui peut vous faire vous dire « bah quitte à aller en cabine autant essayer plusieurs trucs ». De plus, une personne qui va en cabine aurait sept chances de plus d’acheter quelque chose qu’une personne qui ne s’y rend pas. Sont forts ces cons.

4. Le choix du sol

On se déchausse bien souvent en entrant dans une cabine d’essayage. Si le sol est froid (carrelage) ce n’est pas du tout agréable et on ne restera pas bien longtemps. Sur les sols sont en moquette on se sent plus à l’aise et on prend notre temps. Bon après si une grande marque lançait un concept store dans un terrain vague et vous faisait essayer des vêtements dans la boue il ne serait pas impossible que certaines personnes crient au génie mais en général il faut un sol cosy pour que vous restiez et vous sentiez bien (et donc psychologiquement bien dans les vêtements également).

5. La propreté de la cabine

Puisqu’on parle du choix du sol, on peut aussi parler de sa propreté (enfin de la propreté générale de cabine quoi). Imaginez déjà que le plancher soit froid mais qu’en plus il soit dégueulasse, vous avez vraiment envie de rester pieds nus pour essayer un pantalon ? Non. Si la moquette est poussiéreuse ou pleine de tâches c’est pareil. Inconsciemment vous pourriez penser que si les cabines sont sales, les vêtements le sont également. C’est pour ça que (généralement) les cabines sont l’une des zones les plus propres des magasins. Ça peut paraître logique et basique, mais allez voir les cabines d’un grand magasin pendant les soldes, vous verrez que parfois c’est compliqué de maintenir leur propreté toute la journée.

6. L'emplacement des cabines

Plus le chemin vers les cabines vous fait traverser de rayons, plus vous êtes susceptible de choper un produit sur le chemin. Votre parcours une fois dans un magasin n’est pas choisi au hasard, vous allez devoir monter à l’étage ou traverser la boutique pour vous y rendre, parce que forcément c’est plus intéressant si vous achetez plus. Alors ne vous dîtes pas que c’est un hasard si vous avez l’impression de traverser toute une gare pour essayer une chemise et qu’en chemin vous avez récupéré cinq autres articles dont vous n’aviez pourtant pas besoin.

7. L'absence de miroirs dans les cabines

Dans certaines cabines vous n’avez pas de miroirs et il faut ressortir pour vous voir avec cette nouvelle tenue. Là généralement vous êtes un poil plus gêné et les vendeurs / vendeuses vous sautent dessus pour vous conseiller. Et c’est complètement voulu une fois de plus. Vous êtes alors à la merci de gens entraînés depuis leur plus tendre enfance pour vous faire acheter des trucs que vous ne vouliez pas, comme un cardigan ou une marinière. Et en plus les autres clients qui font la queue vous jugent et il n’est pas rare d’entendre des remarques comme « elle ne lui va pas du tout cette chemise à ce connard ». Du coup vous vous précipitez et vous achetez en urgence comme un pigeon.

8. Le nombre de cabines

C’est assez logique mais plus il y a de cabines, moins vous ferez la queue et plus vous serez susceptible d’acheter. Une étude a montré les statistiques suivantes concernant les achats quand il y a la queue :

– 1 à 4 personnes dans la queue : 3,6% des gens vont partir sans acheter

– 5 à 9 personnes dans la queue : 8,4% des gens vont partir sans acheter

– 10 personnes (ou plus) dans la queue : 19% des gens vont partir sans acheter

Donc clairement, l’attente en cabine est un danger pour les magasins et on ne veut pas que vous attendiez. D’où l’installation différente : beaucoup de cabines on vous met à l’aise, pas beaucoup on vous fait comprendre qu’il faut que vous vous dépêchiez.

9. Le choix des portes ou des rideaux

Oh là là, que le choix est difficile et lourd de conséquence. Vous pensez qu’il est anodin ? Eh bien non. Les rideaux vont vous faire vous dépêcher, vous êtes moins en confiance, stressé que quelqu’un puisse vous voir vous déshabiller et du coup vous rushez un peu votre essayage. On trouve donc naturellement des rideaux dans les enseignes qui brassent le plus de monde, car ils permettent en plus un nettoyage plus rapide de la cabine. Les portes vous mettent plus à l’aise, vous permettent de prendre plus de temps pour essayer et sont donc majoritairement présentes dans les enseignes moins « bon marché » dont le standing fait partie de l’expérience jusqu’en cabine. Derrière c’est donc deux techniques de ventes assez différentes. Y’a aussi les magasins où c’est juste une bâche en plastique transparente, mais là c’est vraiment moyen.

10. Les cabines d'Orléans

Rare sont les tops sur les cabines d’essayages alors c’est peut-être la seule occasion de parler de la « rumeur d’Orléans« . En 1969, une rumeur disait que des femmes disparaissaient dans les cabines d’essayages de magasins tenus par des juifs en passant par des trappes en bois avant d’être droguées puis transportées dans les sous-terrain de la ville pour être victimes de la traite des blanches. Il y a eu une enquête de police et l’affaire a été relayée dans le pays entier quand même. C’est aujourd’hui considéré comme un cas d’école sur la manière dont une rumeur (ici totalement antisémite) peut enfler et se répandre dans les plus hautes strates sans aucune preuve tangible.

Vous pouvez aller voir les pires demandes de clients et les galères de sous-vêtements, c’est des dessins rigolos et vrais ce qui est trop rare pour ne pas être vu.

Sources : Alert Tech, BrightSide, Style et image, Onleds.