On est tous le moche de quelqu’un. C’est ce que Victor Hugo disait après avoir été vu avec Éric Ciotti. Pourtant, certaines personnes acceptent mal ce rôle et cherchent à inverser la tendance, par exemple en ayant recours à la chirurgie esthétique pour ressembler à d’autres gens. Pourtant, ce n’est pas une opération à prendre à la légère. Alors si un jour, vous voyez l’envie de ressembler à Thomas Pesquet pointer le bout de son nez, lisez bien ce top avant de faire une connerie.

1. Ça coûte un bras, deux reins, une couille et un studio parisien

J’espère que vous avez mis un petit trésor de côté car il va falloir débourser si vous comptez entreprendre une opération de chirurgie esthétique. Une séance de botox (ou d’autres injections) coûte environ 400€ par séance, une rhinoplastie coûte de 2300€ à 3500€, et comptez entre 2300€ et 3800€ pour une liposuccion du corps. Pour ce qui est de la chirurgie mammaire, il faut compter minimum 3500€ et pour une réduction mammaire, entre 2900€ et 4500€. Pour les liftings, tout dépend de la zone mais un lifting facial peut coûter au moins 4500€ et un lifting des deux paupières, entre 2500€ et 3500€. Réfléchissez donc bien avant de mettre votre maison en hypothèque pour vous remonter les pommettes.

2. La chirurgie esthétique comporte de nombreux risques (infection, hémorragies, ou mort entre autres)

On vous en parlait plus en détail dans notre top des risques les plus flippants de la chirurgie esthétique, mais la chirurgie esthétique étant un acte chirurgical, vous vous exposez à beaucoup de complications, que ce soit à cause de l’anesthésie, d’une hémorragie, d’une infection ou des cicatrices. 46% des augmentations mammaires aboutissent par exemple à des complications ou à des effets secondaires. Tous ces risques peuvent, dans certains cas, conduire à la mort. Et je ne pense pas que vous ayez envie de mourir pour avoir de jolis seins (en plus vous ne pourriez même plus les voir, ça serait dommage).

3. Il y a des risques d'addiction forts

Comme on le disait juste au-dessus, le chirurgie esthétique comporte de nombreux risques physiques. Mais les risques sont également phycologiques. Lorsqu’une personne réalise un acte de chirurgie esthétique, c’est en général parce qu’elle se sent très mal dans sa peau à cause d’un complexe, au point de ne plus voir que cela et de ne plus vivre correctement. Si la chirurgie esthétique peut aider à résoudre ce problème, elle peut aussi créer de l’addiction si le patient est atteint de dysmorphophobie, c’est à dire s’il est obsédé par un défaut minime que seul lui voit. Si le défaut est réglé, il y a des chances pour que le patient se trouve d’autres défauts et ait plus facilement recours à la chirurgie esthétique qu’à une aide psychologique pour les résoudre. Et si la personne est déçue par le résultat, elle peut également avoir recours à la chirurgie esthétique de manière récurrente pour faire disparaître son défaut alors que son problème vient du psychique et non du physique. Selon une enquête de l’université de Laval, publiée par l’American Journal of Epistemology, le taux de décès par suicide augmente de 73% si l’on a des implants mammaires. On peut l’expliquer par le fait que les personnes qui réalisent de la chirurgie esthétique sont bouleversées par leur nouvel aspect physique, ce qui rend leur santé mentale plus fragile sachant qu’elles ont déjà une faible estime d’elles-mêmes.

4. Beaucoup de gens sont déçus par leur opération

En 2013, une étude américaine publiée dans The Jama Network a montré que les effets de la chirurgie esthétique ne feraient gagner que trois ans. C’est ce qu’ont conclu les meneurs de l’enquête après avoir fait observer à une cinquantaine de personnes les portraits d’inconnus de 42 à 73 ans avant et après une opération de chirurgie esthétique. En moyenne, les observateurs ont jugé que les patients avaient rajeuni de trois ans après l’intervention. Une si faible amélioration peut expliquer en partie pourquoi 13 à 33% des patients, selon les opérations, sont déçus par leur nouvelle apparence physique. Il est par exemple très courant que les personnes se faisant réduire les seins les trouvent encore trop gros après l’opération. Il suffit de voir les photos de star avant/après une opération de chirurgie pour se rendre compte que le résultat peut facilement et rapidement devenir pas très jojo.

5. Les produits implantés peuvent causer de nombreux problèmes

La pose d’implants, notamment mammaires, expose à de nombreux risques pour la santé comme la rupture de l’implant, une inflammation, mais surtout la possibilité de développer une forme rare de lymphome mammaire Anaplasique à Grandes Cellules (LAGC), causant des cancers. L’enquête Implant Files de 2018, menée par 250 journalistes du Monde, de Radio France et de Cash Investigation, a notamment montré que les prothèses mammaires PIP présentaient un risque plus élevé de rupture en raison d’une malfaçon et que ces implants faisaient partie des dispositifs médicaux qui ont blessé 1,7 millions de personnes et tué 82 000 autres entre 2007 et 2018 selon les informations du Monde.

6. La plupart des procédés sont archis dégueux

On ne va pas tout vous citer car ça serait long et pas très intéressant et surtout bien trop technique (même nous, on n’a pas tout compris). Mais voilà quelques exemples des trucs bien crades souvent faits en chirurgie esthétique : aspirer de la graisse avec un genre de mini-aspirateur, se mettre des fils dans le visage sous forme de maillage pour corriger le relâchement de la peau, se faire injecter de l’acide hyaluronique ou de la graisse dans les lèvres de la vulve pour les remodeler, se faire ablater des excès de peau, se faire repositionner le nombril, séparer le cartilage et l’os pour se faire redresser la cloison nasale, ou encore se faire péter le nez dans certains cas pour une rhinoplastie. Je vous laisse avec cette vidéo de liposuccion bien dégueu, hummm bon appétit.

7. Il y a des chirurgies esthétiques complètement absurdes qu'on n'a pas envie de connaître

Quand on parle de chirurgie esthétique, on pense souvent aux classiques nez, seins, fesses, ventre ou visage. Mais certaines personnes ont recours à la chirurgie esthétique pour des demandes très originales (pour ne pas dire wtf) qui comportent quand même de gros risques. Certaines personnes demandent par exemple à changer la couleur de leurs yeux, à modifier la forme de leurs pieds pour pouvoir porter des talons, à se faire tailler les oreilles en pointe pour ressembler à un elfe, à se faire rajeunir la vulve ou encore à faire modifier les lignes de leur main pour changer le destin. Vous m’auriez dit une opération esthétique pour ressembler à Benoît Hamon, j’aurais compris, mais là franchement, je suis sur le cul…

8. Vous pouvez tomber sur un chirurgien mal intentionné

L’un des points les plus importants à retenir dans tout ce qu’on vient de vous dire, c’est qu’il faut extrêmement bien se renseigner sur le chirurgien qui va réaliser votre opération. Il faut d’abord vous assurer de ses qualifications, puisque le praticien doit avoir une autorisation délivrée par le Conseil de l’Ordre. Prenez garde à ceux qui vous proposent des rendez-vous trop rapidement ou qui font l’objet d’une publicité : en France, la publicité est interdite dans le domaine médical. En 2013, un faux chirurgien a été condamné pour avoir injecté du ciment, de l’huile et de la colle dans les fesses de ses clientes pour leur donner un aspect rebondi. Et croyez-moi, vous n’avez aucune envie d’avoir de la colle Cléopâtre dans le fiak.

Effrayant !

Posted by Midi Libre on Friday, October 25, 2013