LET’S GO TO THE BEACH BIIIIITCH ! It’s time pour tous les Parisiens de descendre squatter les plages du Sud, pour tous les Toulousains de prendre la route de Narbonne, et pour tous les locaux d’insulter les touristes. Vraiment le plus beau mois de l’année, ce joli mois d’août. L’occasion pour vous d’être attentifs aux gens qui vous entourent sur vos plages bondées de monde. Manière de savoir à qui vous avez à faire, selon ce qu’ils font. Ou tout simplement, de réaliser à quelle catégorie de relous vous appartenez.

1. Tu te dores la pilule toute la journée : tu es un compétiteur né

Tu es un(e) compétiteur/trice dans l’âme. Tu n’es clairement pas ici pour te reposer, mais pour revenir le/la plus bronzé(e) de la boite à la fin du mois. Tu n’hésites pas à prendre le risque de t’étaler de la graisse à traire sur tout le corps pour accélérer le processus. Fuck le cancer de la peau, la compèt avant le reste.

2. Tu passes ta journée dans l'eau : tu es un beauf heureux

Ton activité préférée : jouer dans les vagues et te taper des grosses barres quand tu perds ton maillot. Tu es un beauf, mais un beauf heureux. Et franchement, ça fait plaisir à voir.

3. Tu fais des châteaux de sable : tu es un peu psychorigide

Tu as gardé ton âme d’enfant, et tu assouvis de cette façon tes rêves déchus d’architecte. Le sable est pour toi un moyen de faire ressortir ton âme créative tout en exorcisant des échecs scolaires difficiles. Noooon, c’est faux. Tu es juste un gamin de trente ans un peu psychorigide sur les bords. Grandis un peu.

4. Tu creuses des trous dans le sable : tu as loupé ta vocation

Après l’architecte refoulé, place au pisciniste inavoué. Ces « piscines de sables » sont à l’image de ta carrière chez Irrijardin : un trou béat qui se rebouche en deux passages de houles. Tu es un doux rêveur, un acharné qui continu de croire que OUI, un jour, tu arriveras à te baigner dans ce truc, au milieu du sable. C’est beau de croire en ses rêves, même en ceux qui sont physiquement impossibles. Rapport au fait que le sable absorbe la flotte.

5. Tu alternes bronzette - petite brasse : t'es nul(le)

Efficace. Pragmatique. Mais un peu chiant quand même. Je veux dire… T’es pas la chips la plus originale du paquet, quoi. Pas la potatoes dans un cornet de frites. Pas la capote la plus fluorescente de la boite. Dans un tiroir de cuisine, tu serais le couteau à bout rond. Sympa, mais pas folichon.

6. Tu apportes un maximum de jeux de plage : tu es une personne saine

Le tac tac (les raquettes de plages) est ton sport national. Pour toi, vacances rime avec petits jeux entre amis et activités physiques. Tu es une personne saine de corps et d’esprit, qui aime mêler l’utile à l’agréable en t’exposant au soleil sans rester statique comme une étoile de mer échouée. T’es une bonne personne. On a hâte de te défier aux raquettes, voir si toute cette perfection ne cacherait quand même pas un esprit de mauvais perdant.

7. Tu adoptes des positions loufoques afin de mouiller uniquement tes cheveux : tu es superficiel(le) et criminel(le)

Ton goal de l’été : revenir avec une belle chevelure blonde. Tu passes ton temps à tremper ta tignasse dans l’eau salée, pour les laisser sécher au soleil, et recommencer. Je n’ai pas envie de porter de jugement hâtif, mais… En fait, si. Je suis clairement là pour ça. Sache donc que tu es une personne superficielle qui n’a aucune pitié pour ses pauvres cheveux qui vont revenir de vacances complètement cramées. Bravo. Égoïste.

8. Tu prends un millier de photos pour alimenter tes réseaux sociaux : t'es un(e) mytho

Sur ton Insta, tu sembles être parti à Hawaï, alors que tu as juste fait un petit séjour au camping Le Bout De la Baie Salée, à côté de la mer du Nord. T’es un peu un(e) mytho, quoi. L’avantage de ton mode de vie, c’est que tu repars de vacances avec un book entier de photo de toi. Manière de t’admirer encore et encore pendant le reste de l’année. T’as raison, c’est important le self love. N’hésite quand même pas à regarder au moins un coucher de soleil de tes vrais yeux. Pas derrière ton tel. Manière de voir à quoi ressemble la vie sans filtre, quoi.

9. Tu bouffes : tu es la meilleure personne de la plage

T’as tout compris à la vie. P’tite glaçe par-ci, p’tite crêpe par là. Par ici les chouchous et les beignets ma petite dame ! Miam miam miam. Tu es un bon vivant, qui sait profiter des choses simples de la vie. Ne change rien.

10. Tu pars à la chasse aux crabes et autres petites bêtes : tu te prépares tranquillou à Koh-lanta

Tu es un aventurier, débrouillard et téméraire. Tu n’as pas peur de grand-chose, surtout pas des petites bêtes, des rochers coupants et de la houle. Tu n’as qu’une philosophie : trouver des petits crabes et leur gâcher la vie. Tu n’as pas de cœur. Mais un seau rempli de crustacés. De quoi recharge ton égo à bloc.

11. Tu lis des livres : té culturé bocou

Té kelkun de trow culturé toua. Dommage, cependant, que tu aies choisi l’intégrale de Marc Lévy. Il y avait tellement d’autres choix dans les rayons culture du Leclerc de Six-Fours-Les-Plages. Raaaaah, mais non ! Pas Musso non plus ! Fais un effort, punaise.

12. Tu fais des mots croisés : t'es un petit vieux heureux

Si la team château de sable a gardé une âme d’enfant, tu fais clairement partie de ceux qui assument leur âme de petit vieux. Tu es une personne assez calme, pour qui plage rime avec occasion de stimuler ses neurones. Tu as opté pour des vacances à Cap Breton, dans un petit mobile-home de camping. De quoi allié calme et simplicité. Des vacances à ton image quoi.

13. Tu t'amuses avec le sable : tu es toxique

Ta philosophie : il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux. Quelques rayons de soleil, beaucoup de sable et un peu de sel. Mais surtout… Du sable. Pour y plonger tes pieds. Pour le laisser couler entre tes doigts. Pour le balancer à la gueule de tes voisins en secouant ta serviette. Pour y enterrer ta petite sœur. Pour te faire des gommages pourris. Du sable. Beaucoup de sable. Encore du sable. T’es rigolo, mais un peu flippant et toxique, quand même. Freine un peu le délire, s’il te plait.

14. Tu te plains H24 : t'es Parisien

Tu n’es jamais content. Jamais. Et « gnagnagna, il fait trop chaaaaud au soleil ». Et « gnagnagnaga il fait trop froid dans l’eau ». Et « y’a trop de moooooonde », et « c’est trop cheeeeer ». Et ferme ta gueule un peu, nan?

15. Tu fais pipi dans l'eau : t'es le plus écolo de la plage

T’es un écolo, un vrai. Tu prends soin de la nature en n’utilisant pas d’eau inutilement. Tu vis ton séjour à la mer comme un vrai retour à la nature. Une reconnexion avec la Terre. Si tu devais te résumer en un mot, ce serait « simplicité ». Tu te surprends parfois à apprécier le petit courant d’eau chaude qui vient caresser tes jambes après ton petit pipi. T’es un crado. Mais un crado en osmose avec la force de l’eau. J’ai l’impression de lire un mauvais astro, et vous?

Bonnes vacances aux aoûtiens (ce mot dégueulasse qui fait penser à aoutat, et qui montre bien que les juillettistes ont tout compris) ! Et vous, team aoûtiens ou juillettistes ?