La plupart des premières fois sont suivies de deuxièmes, troisièmes et de plein d’autres fois. Mais il y a des premières fois qui devraient rester l’unique fois. Des premières fois qui sont bien et qui, une fois répétées, deviennent moins bien, voire carrément nulles. Vous ne comprenez pas de quoi on parle ? C’est normal, mais avec les exemples ci-dessous, tout deviendra plus clair.

1. Le confinement

Le premier confinement, c’était excitant, c’était fun. On a découvert plein de nouvelles manières de s’occuper, on se disait que c’était une expérience unique, un truc qu’on ne vivrait qu’une fois dans notre vie. Eh ben non, on est parti pour une deuxième édition. Un confinement 2.0, sans aucune surprise, sans aucune spontanéité. C’est un peu comme la saison 2 d’une série dont la première saison se suffisait à elle-même : on l’attendait pas, et en plus elle est moins bien.

2. Les films avec un gros twist final

Vous savez, ces films qui nous balancent une énorme surprise à la fin comme Fight Club, Le Prestige, Usual Suspects ou encore Old Boy. Une fois qu’on connaît la surprise, ils perdent une grosse partie de leur intérêt. A la limite, certains comme Sixième Sens ou Shutter Island peuvent se revoir une seconde fois pour tenter de repérer les petits indices qu’on n’avait pas vus au premier visionnage, mais c’est quand même déjà beaucoup moins fun que de se prendre une vraie claque en découvrant qu’on s’est fait manipuler pendant tout un film. « En fait, je ne suis pas ton frère Robert… *enlève une perruque et une fausse moustache* … je suis Mélanie, ta fille que tu avais abandonnée dans les égouts à la naissance, et je suis venue pour te tuer. » Incroyable.

3. Mater un épisode de Joséphine Ange Gardien "pour déconner"

On a tous déjà fait des trucs un peu nuls en soirée avec des potes, comme regarder une série pas ouf pour se marrer tous ensemble. La première fois, c’est des bons souvenirs et beaucoup d’autodérision, mais si ça se reproduit, c’est qu’au fond vous commencez à vraiment aimer le programme en question, et là ça devient un peu chelou. Ne faites pas genre, on vous voit très bien.

4. Utiliser un mouchoir

Attention, on ne parle pas d’utiliser DES mouchoirs, mais d’utiliser un seul et même mouchoir. La première fois, c’est plutôt agréable, et puis on le garde dans la poche au cas où (c’est mal, oui) et quand on a encore envie de se moucher, on le ressort. C’est là que ça devient vraiment nul : on recolle un truc immonde déjà bien humide contre notre nez, et au moment de souffler, c’est plus que de la morve qui quitte notre corps, c’est notre âme elle-même.

5. Un escape game

Découvrir un nouvel escape game avec des potes, c’est le feu. On vit un nouveau scénario, de nouvelles énigmes, de nouvelles surprises, bref, une nouvelle expérience. Faire une deuxième fois le même escape game, ça n’a tout simplement aucun intérêt. C’est pour ça que les fans du concept sont obligés de trouver des nouvelles expériences à chaque fois. On dirait un peu des camés : « Eh, t’as pas un nouvel escape game stp ? J’suis en manque, j’les ai déjà tous faits. Allez, rien qu’un petit, sois pas radin, lâche-moi au moins une charade, un rébus quoi. » Si c’est ton cas, tu peux toujours aller voir notre énorme top des meilleurs escape games de France (même si ça risque d’être un peu compliqué dans les semaines à venir.)

6. Des vacances dans un endroit précis

« Cette année, on part en vacances à Biarritz !

_ Ah trop cool ! »

« Cette année, on repart en vacances à Biarritz !

_ Vous avez pas envie de changer un peu en fait ? »

Bref, vous avez compris l’idée (on n’a absolument rien contre Biarritz, d’ailleurs. On aurait aussi pu dire Lille, Montpellier ou Mulhouse. Non, p’tet pas Mulhouse.)

7. Obtenir son permis de conduire

Quand t’as ton permis pour la première fois, tu l’annonces à tout le monde, tu fais la blague « Attention quand vous traversez la route maintenant, j’ai mon permis hihi ! », et tes proches te félicitent. Quand tu repasses ton permis, ça veut dire que tu l’as perdu entre temps, ce qui est nul. Ca veut aussi dire que t’as dû re-claquer plein de thunes et qu’il n’y aura plus personne pour te congratuler. C’est vachement moins bien.

8. Une grosse cuite

La première grosse cuite de ta vie, elle fait déjà mal, certes, mais c’est une étape qui fait presque office de rite de passage. Elle fait de toi une grande personne, ou presque. C’est une bonne histoire à raconter qui inspire pas mal de fierté. La deuxième cuite de ta vie, elle te laisse un goût amer en travers de la gorge (ça va passer, t’inquiète), elle est pleine de regrets et de fausses promesses, du genre : « plus jamais je boirai comme ça », alors qu’on sait très bien que tu vas le refaire dans deux semaines. Non, vraiment, y’a que la première qui est bien.

9. Adopter un hamster

Bon, on est déjà pas tous fan du principe d’adopter un hamster, mais pourquoi pas, ça peut être trop kiki tout mignon tout plein. Par contre, adopter un deuxième hamster, c’est l’assurance d’avoir toute une colonie de petites bêtes poilues qui se bouffent entre elles en moins d’un mois. Après, on sort des trucs du genre : « Putain, Jérôme, en fait je crois que Mario et Luigi, ben c’était pas vraiment deux mâles. » « Qu’est-ce qui te fait dire ça Corinne ? » « Luigi vient d’accoucher. Pour la troisième fois. »

10. Montrer ton cul en soirée

La première fois, c’était rigolo, mais maintenant arrête. Arrête, on te dit.

11. (Bonus) Tenter sa chance à la roulette russe

Non en vrai c’est déjà naze la première fois

C’est le moment de placer des tops intelligents : les idées reçues sur la première fois, et les conseils pour ta première fois.