9 mois sans contraception, c’est la belle vie. Mais bon toutes les bonnes choses ont une fin. Si vous n’avez pas envie de retomber enceinte dans la demi-heure qui suit l’accouchement (30 minutes on exagère à peine) voici quelques infos à savoir sur la contraception en post-partum. Sortez vos plaquettes de pilules et vos stérilets, on va parler ovulation.

1. L'ovulation ça peut revenir très vite

Vous croyiez vos ovaires en plein baby blues, les follicules les pieds en éventail, en train de buller dans un bain en mousse ? Que nenni ! Après l’accouchement, tout le monde se remet vite au boulot, pas le temps de mater une série sur Netflix ou de s’enfiler des sushis. Conséquence : la première ovulation peut avoir lieu 21 jour après l’accouchement. Une contraception n’est pas nécessaire avant ce délai (mais encore faut-il trouver l’énergie).

2. La consultation de post-partum a lieu entre 6 à 8 semaines après l'accouchement

Vous pensiez être débarrassée du gynéco ? Pas si vite. Une consultation de post-partum est organisée entre 6 et 8 semaines après l’accouchement pour qu’un·e professionnel·le de santé observe la cicatrisation de votre appareil génital (mais maintenant votre intérieur n’a plus de secret pour personne) et vous prescrive un moyen contraceptif. On fait comment avant ? On s’abstient ou on utilise des préservatifs.

3. Le sexe après l'accouchement ne doit pas être une pression supplémentaire sur le corps des femmes

En fonction de l’accouchement et des ses complications (césarienne, déchirure, épisiotomie), vous aurez peut-être besoin de plus de temps avant un premier rapport (on se rassure, l’hymen ne repousse pas, pas de résurrection à l’horizon). Si le rendez-vous de post-partum a lieu après 6 semaines, c’est aussi parce que l’on considère que votre corps et a fortiori votre vagin a besoin d’une petite pause avant de reprendre du service. Prenez votre temps : aller trop vite, c’est risquer de se bloquer ou pire de se faire mal.

4. En moyenne l'ovulation revient 45 jours après

Les premières règles post accouchement surviennent en général 6 à 8 semaines après la naissance du bébé. C’est ce que l’on appelle poétiquement, le retour de couches, les saignements sont généralement plus abondants et plus longs que des règles « normales » (Ô joie). Et on ne vous parle pas des lochies… des pertes brunâtres qui suivent l’accouchement et qui portent un nom d’insecte aquatique.

5. L'allaitement retarde le retour de couches

En cas d’allaitement, le retour de couches est plus tardif (Amen !). C’est grâce à la prolactine, une hormone que l’on sécrète lorsque l’on donne le sein que le processus est arrêté. Le retour des règles peut arriver juste après la fin de l’allaitement, mais il peut prendre plus de temps et survenir en douce jusqu’à trois mois après l’arrêt de l’allaitement maternel. Lady Arryn a dû économiser pas mal de tunes en serviettes hygiéniques.

6. L'allaitement définit le type de contraception

Toutes les pilules ne sont pas compatibles avec l’allaitement ! Parce qu’elles distribuent des hormones, elles peuvent avoir un effet négatif sur la lactation mais aussi empoisonner (même en petite quantité) le lait maternel. En outre, il faut éviter les contraceptifs contenant des estroprogestatifs.

7. La pose du stérilet est possible en post-partum

Il est possible de se faire poser un stérilet (hormonal ou au cuivre) trois semaines après un accouchement par voie basse. En revanche, en cas de césarienne, il faut attendre… 6 mois.

8. L'absence de règles ne signifie pas que le cycle menstruel est en pause

Le cycle peut être en marche alors qu’on n’a pas ses règles ? Hein ? Quoi ? Et oui, il faut avoir un doctorat en biologie pour comprendre le cycle menstruel. Bref, sachez que si le retour de couches annonce le retour des emmerdements mensuels, l’absence de règles ne signifie pas pour autant que vous n’ovulez pas. En résumé, vous pouvez (re)tomber enceinte alors que vous n’avez pas vos règles. Je sais, c’est compliqué.

Pour continuer de t’informer, on a les vérités sur l’accouchement, les vérités sur la contraception et les différentes moyens de contraception. C’est important de s’informer (et de chiller dans son canapé tout le weekend aussi).