On sait tous à quoi ressemble une bouche d’égout : une sorte de trou situé au milieu du bitume, fermé par un couvercle en acier. Eh bien la terre a les mêmes mais sans le couvercle… et sans les égouts. Enfin, il parait. Et certains sont vraiment très très profonds.

1. Xiaozhai Tiankeng à Fengjie en Chine

Ce mega trou situé à proximité de la petite ville chinoise de Chongqing (à peine 31 millions d’habitants) affiche des mensurations uniques au monde. A commencer par ses 666 mètres de profondeur… Un nombre qui fout quand même un peu les jetons ! Cette antre ne débouche a priori sur rien de maléfique mais sur une centaine de kilomètres de rivière souterraine et autant de cavernes creusées dans la roche, dont certaines auraient plus de 2 millions d’années. Une histoire qui vaut au gouffre de Xiaozhai Tiankeng, le surnom de « première grotte du monde » !

2. Le gouffre de Vrtoglavica en Slovénie

Avec ses 643 mètres de profondeur, le gouffre de Vrtoglavica est largement à la hauteur de son nom qui signifie « vertige » en slovène. Une sensation que l’on doit éprouver lorsque l’on se trouve au bord de ce gouffre qui abrite, entre autre, la plus haute cascade naturelle souterraine au monde, avec une chute de 440 mètres ! Encore mieux qu’à l’Aquaboulevard !

3. Dashiwei tiankeng en Chine

S’il n’est pas le plus profond de la planète (613m), ce gouffre situé dans le géoparc de Leye-Fengshan est considéré par beaucoup comme le plus grand du monde, avec un trou de 420m du nord au sud et de 600m d’est en ouest ! Une passerelle permet d’ailleurs aux curieux d’avoir les deux pieds au dessus de la grotte et de jeter un oeil lointain à cet abîme qui abrite un écosystème né il y a près de 65 millions d’années.

4. Le gouffre de Ghar-e-Ghala en Iran

Découvert officiellement en 2015, l’entrée de ce gigantesque gouffre se fait par une faille dans la roche située à près de 2800 mètres d’altitude. La descente se prolonge sur 562 mètres soit plus de deux fois la hauteur de la Tour Eiffel, et se termine par une rivière souterraine qui resterait à ce jour encore inexplorée. En même temps, l’Iran en ce moment, ce n’est pas la meilleure saison pour le tourisme !

5. Le gouffre de Patkov gust en Croatie

Ce puits vertical de 553 mètres aurait été découvert en 1997 par des spéléologues en vadrouille dans les grottes de Lukina jama réputées pour leur profondeur mais aussi pour abriter la plus grande colonie de sangsues au monde ! Une bonne raison de ne pas perdre son sang-froid pendant la descente.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/24/Patkov_Gust.gif

6. Le gouffre de Crveno jezero en Croatie

Le Lac rouge, « Crveno jezero » en croate, doit son nom à la couleur de ses falaises et au fait qu’un lac occupe un peu plus de la moitié de ses 528m de hauteur entre le haut du gouffre et le fond du lac. Pour en avoir le coeur net, un spéléologue et plongeur de l’extrême français, Frédéric Swierczynski, décida en 2017 de plonger jusqu’à atteindre le fond du lac. Il serait à ce jour le seul à avoir réussi cet exploit.

7. Le gouffre de Minyé en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Vu d’en haut, le gouffre de Minyé ressemble à un gigantesque trou noir perdu au milieu d’un océan de vert. La jungle qui l’entoure associée à un climat plus qu’humide rendent son exploration difficile. Le puits vertical mesurait 510m de hauteur et se terminerait par une puissante rivière souterraine, dont le débit pourrait, au doigt mouillé, alimenter en eau une ville de 16 millions d’habitants !

8. Haolong tiankeng en Chine

On a eu beau creuser dans les tréfonds d’internet, peu d’infos remontent à la surface concernant le gouffre de Haolong. Tout ce qui ressort, au-delà de sa profondeur supposée de 509m, est que c’est une grosse galère rien que pour se rendre sur place. Et si les chauffeurs locaux sont nombreux à proposer d’y conduire les touristes, l’état des routes rendrait l’aventure particulièrement périlleuse, voire dangereuse selon certains commentaires.

9. Le Brezno pod Velbom en Slovénie

« Oh ? Une trou dans la glace ? Ça a l’air profond non ? Passe-moi la corde, je vais descendre voir où ça mène… » C’est à peu près ce qui a dû se passer dans la tête des premiers curieux qui sont tombés sur ce trou perdu dans un paysage enneigé. Sans le savoir, ils venaient de découvrir un des gouffres verticaux les plus profonds au monde avec une hauteur de 501 mètres. Sans doute le plus grand congélo du monde !

J’fais des trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous.