Née au centre de l’Europe, la civilisation celte s’est ensuite étendue à une très grande partie de la Gaule, mais aussi en Espagne et au Portugal et bien sûr au Royaume-Uni et en Irlande. Un peuple puissant et redouté, notamment par les Romains, qui s’y frottèrent longuement lors de leur conquête de l’Europe. Les Romains ayant relaté leurs impressions sur ce peuple qu’ils considéraient comme étrange, ne serait-ce que par rapport à ses croyances. Jules César lui-même ayant été fasciné par les druides, devenant l’un des principaux documentalistes au sujet de ces personnages centraux de la culture celte. Et vu que les Celtes n’ont pas laissé de documents écrits, force est de reconnaître qu’on est bien obligé de croire ce que César et d’autres nous ont laissé. Voici donc quelques traditions et autres coutumes qui, en leur temps, n’ont pas manqué d’étonner, voire d’effrayer les Romains…

1. Ils étaient chasseurs de têtes

Et pas dans le sens chasseur de prime du terme. Ils chassaient réellement les têtes ! Ainsi, au combat, les Celtes considéraient que la tête de leur ennemi constituait le plus grand des trophées. Parce qu’elle contenait l’âme et parce que dans un salon, une collection de têtes savamment agencées était du plus bel effet et en mettait plein la vue aux convives !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : User:Khaerr

2. Ils pratiquaient volontiers le sacrifice humain

Que ce soit en France ou en Irlande. Malgré tout, les Celtes ne possédaient pas de temples à proprement parler. Leurs sacrifices se déroulant dans la nature, conformément à leurs croyances. Des sacrifices relatés en leur temps par Suétone, Lucan ou Pline l’Ancien. En Irlande, c’est Saint-Patrick qui y mit un terme. La légende raconte que pour cela, il aurait inventé la bière et aurait enivré tous les Celtes de manière à ce qu’au bout de 10 pintes, plus personne n’eut envie de sacrifier qui que ce soit. Cette dernière partie est bien sûr purement hypothétique.

3. The Wicker Man

Ceux qui ont vu le film de Robin Hardy savent de quoi il est question ici. C’est notamment à Jules César que l’on doit ce récit qui raconte qu’il arrivait aux Celtes d’enfermer des hommes vivants dans des cages d’osier pour ensuite y mettre le feu…

4. Ils sacrifiaient aussi des animaux

Et encore une fois, c’est Saint-Patrick qui y mit un terme. Ce dernier était pour rappel un évangélisateur. C’est lui qui expliqua le concept de Sainte Trinité aux Irlandais, chassant (métaphoriquement) tous les serpents du pays du même coup. Serpents symbolisant les rites polythéistes celtiques dont il est notamment question dans ce top.

5. Rite de naissance

Les Celtes allumaient des feux pour le 1er mai pour la Beltaine, soit la troisième des quatre grandes fêtes religieuses celtiques. La fumée tenant chez eux un rôle purificateur, capable également de fertiliser la terre pour favoriser de meilleures récoltes. Mais le 1er mai voyait également plusieurs femmes traverser les flammes pour avoir des enfants. Car encore une fois, on pensait que le feu avait ce pouvoir. C’est quand même risqué, parce que le feu, ça brûle.

6. Une divination gore

Strabon, le géographe grec, nous a appris que les Celtes pratiquaient la divinisation dans les entrailles des corps des sacrifiés… Il fallait avoir l’estomac bien accroché donc.

Crédits photo (Domaine Public) : Bernard de Montfaucon

7. Les Celtes et les orties

Le 1er mai, toujours, les jeunes garçons pouvaient faire l’objet d’une autorisation spéciale qui leur permettait de sortir de chez eux pour aller piquer des gens avec des orties… On ignore si un jour, l’un d’entre-eux décida de pousser une vieille femme dans les orties, donnant ainsi naissance à la fameuse expression…

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Albatu 02

8. De fins esthètes

Contrairement à ce que la croyance populaire affirme (merci les Romains, qui en sont à l’origine), les Celtes n’étaient pas de gros bourrins (pas uniquement en tout cas). Il fut notamment prouvé qu’ils prenaient soin de leur apparence. Si certains optaient pour des coiffures censées effrayer leurs ennemis, comme la crête, d’autres se rasaient de près. Plusieurs preuves tendraient également à démontrer que ce sont les Celtes qui ont introduit le savon chez les Romains. Et se laver avec du savon à l’époque, c’était plutôt extrême !

9. La fausse image des druides

À la tête des cérémonies, les druides ne correspondaient pas tous à l’image que l’on s’en fait à cause de la culture populaire. Certains étaient aussi bien bourrins et n’hésitaient pas à avoir recours à la violence la plus primaire. Des sortes de juges-jurés-bourreaux… Et même si, concernant les sacrifices évoqués plus haut, les druides choisissaient souvent de tuer des criminels, ils n’hésitaient pas non plus à sélectionner des âmes innocentes quand les circonstances le justifiaient à leurs yeux.

10. Les hommes des tourbières

Une appellation qui désigne les très nombreux corps retrouvés dans les tourbières d’Europe du Nord et donc notamment sur les terres celtes. Des corps momifiés qui pourraient être rattachés à des sacrifices, dont les plus anciens remontent au IVème siècle. Des corps poignardés, matraqués, pendus ou encore égorgés, parfois jetés en plusieurs morceaux. Sympa.

Crédits photo (Domaine Public) : Sven Rosborn

Pas vraiment tendres les Celtes, n’allez surtout pas tenter de les insulter en breton.