Les tatoués ne sont jamais vraiment nus. C'est sur ce constat que le photographe Alan Powdrill a demandé à des tatoués d'âges différents de se désaper malgré le mauvais temps et de se montrer tel qu'ils voulaient être. Le projet "Covered" s'accompagne de témoignages des intéressés sur leur rapport à l'encre. Parce que dans le tatouage, ce n'est pas ceux qui ont ont le plus qui en parlent le moins bien.











Source : Alan Powdrill, son compte Instagram via Ufunk et BoredPanda