La nature a pensé à tout ! Y compris à nous fournir des sources chaudes. Car non, les bains d’eau chaude dans la nature ne sont pas l’apanage de l’Islande. En France aussi on peut compter sur les sources chaudes pour se prélasser en hiver ou en automne alors que les températures baissent. Voici les spots incontournables…

1. Les grands bains du Monêtier (Hautes-Alpes)

On commence notre périple des sources chaudes près de Serre-Chevalier, avec ces grands bassins naturels parfaits pour reposer son corps meurtri par le froid. Pour le côté sauvage on repassera, vu que le coin a largement été aménagé, mais ça reste très agréable tout de même.

2. Les bains de Canaveilles (Pyrénées-Orientales)

Une eau qui sort de terre à 60 degrés, près des stations thermales de Saint-Thomas et Amélie-les-Bains, dans les Pyrénées Orientales, dans un coin plutôt sauvage. Et si vous trouvez que 60 degrés, c’est quand même un peu chaud, sachez que le fleuve se charge d’adoucir la température. Idéal pour se poser après ou pendant une randonnée.

3. Les bains de Dorres (Pyrénées-Orientales)

On reste dans les Pyrénées, près de la frontière espagnole, avec des vasques de granit absolument parfaites pour se tremper dans une eau dont la température oscille naturellement entre 37 et 40 degrés. Et en plus, la vue est spectaculaire !

4. Les sources d'eau chaude de Prats-Balaguer (Pyrénées-Orientales)

Les Pyrénées encore et toujours avec un site naturel un peu paumé. Parfait pour lâcher-prise, se dépoiler tranquillement et profiter d’un bain salvateur. La nature a tout prévu : vasque de pierre, eau super chaude mais agréable… Rien à ajouter.

5. Le Plan de Phazy (Hautes-Alpes)

Un petit tour dans les Hautes-Alpes, près du petit village de Guillestre. Au programme, quatre bassins de pierre alimentés par une eau douce à 28 degrés, réputée pour sa haute teneur en calcium, oxyde de fer et magnésium. Et en plus, c’est tout près de la Place forte de Mont Dauphin, un site historique classé à l’UNESCO.

6. Chaudes-Aigues (Cantal)

On se retrouve dans le Cantal, près des volcans d’Auvergne, avec cette source d’eau chaude qui, pour le coup, est vraiment très chaude. La plus chaude d’Europe ! 82 degrés ! Parfait pour prendre un bain et faire cuire des pâtes en même temps. Plus sérieusement, pour ne pas risquer les brûlures, mieux vaut se diriger vers un centre thermal, où l’eau est en général plus tiède.

7. La source de Croizat (Puy-de-Dôme)

Des eaux à 40 degrés, sur le Mont Doré dans le Puy-de-Dôme. On y venait jadis quand on avait de méchants problèmes de peau.

8. Plombières-les-Bains (Vosges)

Cela fait très longtemps qu’on vient ici pour profiter des bienfaits d’une eau plutôt chaude (entre 57 et 85 degrés). Les Romains avaient déjà repéré le coin et depuis, ça ne désemplit pas !

9. Les bains de Llo (Pyrénées-Orientales)

On se retrouve ici près de Dorres, dans les Pyrénées, à 1400 mètres d’altitude, avec des eaux non seulement chaudes mais aussi alcalines, sulfurées et sodiques. On peut se baigner dehors mais aussi dedans grâce à des infrastructures.

10. La source des Bains Doux (Aude)

Si vous passez par Carcassonne, faite un crochet à Rennes-les-Bains, où de nombreuses sources d’eau chaude vous attendent. Une eau dont la température se situe entre 37 et 44 degrés pour de bons moments en perspective. À noter qu’ici, on a le choix : soit on opte pour le confort d’une installation soit on cherche un peu et on se retrouve en pleine nature.

C’est assez chaud pour vous ?