Être introverti dans un monde d’extravertis, c’est souffrir beaucoup. Parce que nous, les introvertis, on se retrouve tout le temps dans des situations qui nous mettent extrêmement mal à l’aise. Des situations avec plein de gens. Sans aucun accès à la solitude. Sans pouvoir recharger les batteries. Mais comme on sait que vous, les extravertis, vous n’y comprenez rien, on va vous lister quelques situations absolument cauchemardesques pour les introvertis. Vous pourrez nous ménager un peu à l’avenir.

1. Quand ton pote extraverti t'emmène en soirée et qu'il commence à parler à tout le monde

Et comme cet ami est ton seul pilier, tu ne fais que le suivre de groupe en groupe comme un petit chien perdu. À la base, tu voulais juste passer une soirée à 2, peinards, sans pression. À la place t’as eu droit à une Angoisse Party.

2. Quand tu dois participer à une soirée où on fait du réseau

Faire l’effort de parler à plein de gens et de sympathiser pour récupérer leurs contacts, pour un introverti, c’est l’équivalent de courir 3 marathons d’affilée. Après une épreuve comme celle-là, il te faut au moins une semaine de solitude pour te remettre.

3. Quand tu as passé 1 semaine de vacances avec tes potes, que tu rentres le dimanche soir et que tu dois enchaîner avec le boulot le lundi

Un introverti a besoin de recharger ses batteries sociales. Après avoir passé du temps avec des gens, aussi cool soient-ils, il lui faut du temps en solo pour récupérer. Du coup, quitter ses potes pour retrouver ses collègues juste après, c’est l’équivalent psychologique de s’enfoncer des clous dans les cuisses.

4. Être choisi parmi la foule lors d'un spectacle pour monter sur scène

Le pire, c’est que c’est le genre de truc que tu ne peux pas refuser, sous peine de passer pour « le gros nul qui ne sait pas se détendre ». Du coup, si ça tombe sur toi, t’as plus qu’à prendre sur toi et souffrir pendant les 10 minutes suivantes.

5. Quand tu dois aller à une grosse réunion de famille

Revoir tous tes cousins, cousines, oncles, tantes et grands-parents qui vont te demander ce que tu deviens (alors que tu ne deviens pas grand-chose), c’est une de tes définitions du premier cercle de l’enfer.

6. Quand tes parents reçoivent des invités que tu ne connais pas

Tu restes cloîtré dans ta chambre de peur de les croiser en bas, mais du coup tu ne peux plus descendre pour manger, boire ou aller pisser. Tu es prisonnier jusqu’à ce qu’ils se cassent enfin de chez toi.

7. Quand t'es en cours et que le prof annonce "formez des binômes"

Entre la hantise de devoir aller demander aux autres s’ils veulent se mettre en binôme avec toi, et l’angoisse de te retrouver seul sans personne, tu te retrouves totalement bloqué. Te rouler en boule dans un coin pour pleurer te ferait du bien, mais tu n’as pas le droit. Il paraît que ça ne se fait pas trop en société.

8. Quand on lance un grand tour des présentations

« À toi Jérôme, présente-toi, raconte-nous ton parcours, puis décris-nous ta vision de la vie pendant une vingtaine de minutes pendant qu’on te fixe tous avec de grands yeux. »

Non.

9. Quand tu croises un collègue que tu ne connais pas bien dans les transports

C’est parti pour 15-20 minutes à devoir alimenter une conversation chiante comme tu peux en abordant tous les sujets qui te passent par la tête (= aucun). On peut pas juste faire comme si on ne s’était pas vus et continuer à écouter notre musique tranquillement ?

10. Quand on te traîne en after

Hé oh, je viens de passer 6h de soirée avec vous, et là je n’ai qu’une envie, c’est retrouver mon lit pour souffler un peu. Laissez-moi tranquille s’il vous plaît.

11. Quand tu reçois un appel téléphonique

Même si c’est un pote au bout du fil, t’as pas envie de répondre au téléphone et tu essaies d’esquiver, mais c’est pas toujours possible. Et quand c’est plus possible d’esquiver, tu dois te taper une heure interminable à parler en faisant les 100 pas dans ton salon. Pourquoi tu peux pas t’empêcher de marcher quand tu téléphones d’ailleurs ?

12. Quand t'es en groupe et qu'on te demande pourquoi tu es si silencieux

Peut-être parce que je n’avais pas envie de parler, justement ?

13. Quand t'es avec tes bons potes et qu'un inconnu se ramène pour traîner avec vous

Le pire, c’est que tu finis par en vouloir à tes potes qui, eux, le trouvent cool et s’entendent bien avec lui. Toi, t’as juste envie de lui crier « mais casse-toi, je te connais pas en fait. » Or, cela ne se fait pas.

14. Quand tu penses rentrer profiter de ton appart tout seul mais que ton coloc est là

Tu l’aimes bien, hein, ton coloc, mais là c’était TON moment pour TOI. Fait chier.

15. Quand les au revoir s'éternisent

T’as passé un bon dîner, mais au moment où tes invités doivent partir, ils restent pendant 3 heures dans ton couloir, leurs vestes sur le dos, à continuer à te parler. C’est pas que tu veuilles qu’ils se cassent, mais… mais si, en fait. Là, t’as juste besoin d’être tout seul et de souffler.

Tenez, des conseils de survie pour les introvertis. Grâce à ça, votre vie sera environ 15% plus belle.