La chaîne de vélo prend vie dans les mains de l’artiste sud-coréen Seo Young Deok. Une deuxième transformation pour ce mécanisme en acier, simple et robuste, qui s’assemble en corps dénudés ou broyés, incomplet et dérangeants pour certains, quand d’autres, inspiré par les sculptures et peintures bouddhistes, semblent apaisés, comme endormis. Retrouvez le reste de sa collection, nommée « Dystopia », sur son site internet. Avant cela, voici une sélection de quelques une de ses plus belles réalisations :

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

Ça donne envie de pédaler hein ?

Source : Death and taxes Mag.