On peut parfois penser que les films ont tendance à ajouter des scènes de sexe juste histoire de montrer du cul. Du cul pour le cul, quoi. Et, au bout d’un moment, c’est un peu relou. Si on voulait mater des boulards, on saurait où allait chercher. Mais de temps en temps, les scénaristes casent des scènes de sexe qui ont du sens et qui sont importantes pour l’intrigue du film. Là ça fait déjà un peu plus plaisir. Mais un plaisir en tout bien tout honneur hein.

1. Le sexe entre Benjamin et Mme Robinson dans Le Laureat

Dans Le Lauréat, le personnage principal est un jeune diplômé qui couche avec une femme mariée, puis qui rencontre la fille de cette femme dont il tombe amoureux. Du coup, le fait d’avoir des relations sexuelles est évidemment essentiel à l’intrigue. Ça aurait donc été l’occasion de montrer du cul, du cul et encore du cul à l’écran, mais finalement le film est assez soft là-dessus.

2. Sans scène de sexe, It Follows n'aurait aucun sens

Dès le début d’It Follows, Jay couche avec un mec qui lui refile une sorte de MST cheloue : à partir de cet instant, elle sera toujours suivie par une présence menaçante jusqu’à ce qu’elle couche avec quelqu’un d’autre pour lui transmettre. Ouais, c’est pas banal tout ça, mais il n’empêche qu’on avait bien besoin de commencer le film sur du cul.

3. Le twist de Old Boy repose sur la scène de sexe

Bon après vraiment je veux pas spoiler parce que j’aurais détesté qu’on me spoile ce film donc je vais meubler en vous disant d’aller le voir immédiatement. Les autres vous savez très bien de quoi je parle, et si vous voulez on peut se faire des clins d’œil entendus en mode « on se comprend » parce qu’on a vu le même film. Mais on n’est pas obligés.

4. La scène de sexe de Gone Girl est choquante mais elle a pas mal de sens

Si vous vous rappelez de l’histoire de Gone Girl, alors vous vous souvenez que Amy, légèrement dérangée, tue Desi en pleine partie de jambes en l’air pour faire croire qu’il la retenait contre son gré, la violait et la violentait. Hyper machiavélique, mais aussi hyper malin. Mais quand même hyper connasse.

5. Sans sa scène de cul, y'a pas de En cloque, mode d'emploi

Allison et Ben n’ont rien en commun, elle bosse et est talentueuse, lui c’est un gros branlos, et ils se retrouvent liés à cause d’un vieux coup d’un soir qui s’est transformé en grossesse. Ouais, c’est pas très fin, c’est un scénario de comédie américaine quoi, mais n’empêche que le cul à l’écran était justifié.

6. Dans Juno c'est quasi pareil

À cette différence près que le bébé a été conçu par deux personnes qui s’aimaient un peu. Mais la finalité reste la même : sans cette scène de sexe au début du film, le scénario n’aurait pas été bien loin.

7. Le sexe, c'est tout le principe de Teeth

D’ailleurs, on pourrait mettre tous les films de Rape and Revenge dans ce top, mais Teeth a quand même cette particularité ultra WTF d’avoir donné des dents à un vagin. Et ça, on est obligé de le saluer. Bref, pour en revenir à l’essentiel, la scène de viol de Teeth est on ne peut plus importante dans le scénario.

8. Le sexe dans 40 ans toujours puceau, c'est un tout petit peu important

C’est juste toute la finalité de ce film, et le passage d’une ère (puceau) à une autre (pas puceau). Et il faut avouer que, si Steve Carrel n’avait pas réussi à tirer son coup à la fin, ben on aurait quand même été sacrément déçus.

9. La scène de viol d'Irreversible est ce qui rend le film irréversible JUSTEMENT

C’est l’élément qui déclenche tout, qui fait qu’on bascule du bonheur à l’enfer (ou l’inverse, puisque le film est à l’envers), et sans cette scène absolument affreuse il n’y aurait rien, tout simplement.

10. American Pie, juste American Pie

En même temps, sans cul, il n’y aurait tout simplement pas de film.

Et il y a tous ces films où on ne veut pas de scène de cul. Mais vraiment pas.