TOP

Je suis un présentateur et journaliste français, né à Rennes le 20 mai 1971.

Je fais mes débuts à la TV au sein du groupe Canal, sur I-Télé puis Canal+. Je rejoins France Télé en 2008 ou je présente principalement le 12/13 sur France 3 avant de succéder à Julien Lepers à la tête de l’un des jeux les plus regardés. JE SUIS JE SUIS JE SUIS ?

Hé oui, bien sûr : je suis Samuel Etienne.

Enfin non, moi je ne suis pas Samuel Etienne. Je me mettais à la place d’un animateur qui ferait deviner Samuel Etienne quoi, en gros. Je ne suis pas vraiment lui, en fait. Et c’est bien dommage, car le vrai à de multiples qualités. Presque trop mais bon, c’est son choix écoutez. Alors pourquoi on l’aime autant. Ne bougez pas.

Enfin si, vous pouvez bouger. Faites ce que vous voulez mais par pitié arrêtez d’être autant premier degré.

1. Il a été formé à bonne école.

Après des débuts à Ouest-France et un détour par Disney Channel (hé ouais), Samuel cire les fauteuils d’I-Télé. Et il y fait ses preuves. Réputé comme un énorme bosseur, Samuel se retrouve vite à la présentation de différents JT et devient même présentateur avec « L’édition spéciale ». Il a donc eu la chance de connaitre I-Télé avant que ca ne devienne la chaine de Morandini et Pascal Praud.

Le vrai Canal, quoi. Soupirs.

Et petite cerise sur le gâteau, Samuel a même été remplaçant de Pascal Clark dans la mythique émission « En Aparté » sur Canal. Et ça excusez nous, mais c’est complètement la classe.

2. Il est meilleur que Julien Lepers.

Ok c’est surement une question de point de vue, mais pour nous y’a pas photo.

Adieu le vieux monsieur fatiguant tout excité qui faisait le show non stop, place à Samuel. Plus drôle, plus calme, plus à l’écoute mais aussi plus curieux : l’émission gagne en qualité et devient encore plus incontournable.

Et puis maintenant on est enfin débarrassé de cette vieille vanne : pourquoi n’y a t-il jamais de ballon sur le plateau de question pour un champion ? Parce que Samuel Etienne.

Ca marche moins bien mais c’est pas très grave.

3. Il aime Jul.

Ah ca c’est sûr, ça intrigue un peu les mamies devant « Questions pour un Champion« , mais Samuel Etienne c’est aussi le S.

4. Il est drôle.

Au delà des vannes en pleine matinale sur France Info, Samuel est aussi un adepte des bons mots sur les réseaux. C’est un peu le Julien Doré de France 3, en gros.

Oui avec moins de cheveux, ok. On peut pas tout avoir non plus.

5. Il est moderne.

Depuis quelques années, le jeune Rayou (plus connu sous le pseudonyme d’Etoiles) décide de regarder et commenter des épisodes de « Questions pour un Champion » sur Twitch, la plateforme de streaming. Drôle d’idée. Et pourtant, ca cartonne.

Tout le monde se détend et apprends des trucs, les nuits sont désormais celles de la culture. Ca cartonne tellement que Samuel Etienne s’y intéresse.

Et quelques semaines plus tard, poussé par la curiosité et l’envie de découvrir le petit monde du streaming : il participe aux live d’Etoiles. On peut donc le voir régulièrement sur la chaine Twitch d’Etoiles, ou les deux commentent l’émission, dissertent sur tout et n’importe quoi dans le plus grand des calmes et c’est absolument fascinant. La bienveillance de Samuel Etienne a même permis de faire une version live de QPUC lors du Zevent (le marathon streaming caritatif proposé Zerator et plein de gens).

Et il se dit même que Samuel prépare sa prochaine chaine, toujours avec l’aide précieuse d’Etoiles.

2021 ne sera peut être pas aussi pourri que 2020 après tout.

6. Il est sportif.

Et pas genre petit sportif du dimanche.

Samuel, il fait des IRON MAN. Soit le truc complètement baisé : 3,8 km de natation, 180,2 km de cyclisme puis un marathon (42,195 km).

Dire que nous on a des courbatures après avoir joué à Wii Sports.

7. Il est humble.

Titulaire indiscutable du FC Humble, il n’aime pas se mettre en avant.

Pourtant, il pourrait. Mais il est trop humble. Quel homme.

8. C'est un excellent journaliste.

On l’oublie un peu vite, mais Samuel est avant toute chose : un journaliste.

Et un bon.

On apprécie beaucoup son recul, son ton toujours légèrement amusé mais jamais méchant non plus. Ses matinales sur France Info font un bien fou, loin de l’actu non stop qu’on ingère toute la journée. Ici, on prend le temps, on essaye de comprendre et de réfléchir à l’actualité. C’est assez rare pour être souligné.

Change rien SamSam (c’est bon, on est quasi intimes maintenant).

9. Il est d'utilité publique.

Il y a deux choses dans la vie qu’on ne peut pas contredire.

Sa mère, et Télé Cable Sat Hebdo.

10. Il aime les chiens.

Mooooooooooooooh.

Définitivement, un crack.

Merci pour tout Samuel.