Les sacs à main en disent long sur notre personnalité? nul ne saurait en douter. Qu’on les porte à l’épaule, au coude, en sac à dos ou sur la tête, notre manière d’appréhender cet objet du quotidien traduit des personnalité différentes que nous nous sommes empressés d’analyser avec notre fine équipe d’analystes, le tout illustré en bonne et due forme sur Paint. Si vous êtes en voiture, attachez votre ceinture.

1. Le modèle "purdey" tout mou en cuir qui coûte une blinde alors qu'en fait c'est un vieux sac à patateS dégueulasse en faux cuir

Analyse de Topito : Ce sac informe et peu esthétique est le signe d’une ouverture d’esprit hors du commun. Tu aimes les autres et tu feras tout pour les aider, y compris les accompagner lors de déménagement. Certes tu ne pourras rien porter parce que tu portes déjà ton sac mais tu pourras boire les bières offertes à la fin de l’effort collectif.

2. Le sac besace trop grand qui te crée une scoliose

Analyse de Topito : Tu es clairement un victime de la vie. Une bonne grosse vikoss. La preuve, tu as acheté un sac trop cher, trop grand qui va en plus te ruiner le dos. Tu perds environ 2 heures par jour à chercher des trucs dedans que tu ne trouves jamais parce que c’est trop grand. Vraiment ta vie n’est pas facile.

3. Le sac seau alors que c'est pas un vrai seau

Analyse de Topito : tu es très généreux.se comme en témoigne la possession de ce sac qui est clairement une incitation au vol puisque qu’il est aisé de plonger la main dedans pour te piquer un portable qui a coûté un mois de loyer.

4. Le micro-sac que tu peux rien foutre dedans (j'insiste sur cette formulation)

Analyse de Topito : dans l’univers absurde des sacs à main, le concept de micro-sac à main est certainement tout en haut du podium. Dans ce sac, on ne peut tout simplement rien mettre. Rien. Même pas un paquet de clopes. Même pas tes clés. Ce sac sert uniquement d’ornement et ne répond à aucune forme d’utilité. Génial non ?

5. Le sac baguette alors que t'as pas faim^^

Analyse de Topito : Le sac baguette est une variante du mini-sac avec lequel il partage cette fameuse caractéristique de ne rien pouvoir contenir parce que le volume est tout simplement trop petit. Mais bon, si tu portes un deuxième sac à dos avec toutes tes affaires dedans, ça fonctionne.

6. Le cabas en osier pour aller faire ses courses

Analyse de Topito : accessoire incontournable des courses au marché, le sac en osier ne peut recevoir que des fruits et légumes bios issus de circuit court*.

*J’ai eu 19/20 à mon brevet de clichés.

7. Le tote bag avec des logos de marques de merde (qu'on ne citera pas ici)

Analyse de Topito : le tote-bag c’est le sac des temps modernes. Généralement il est gratuit (faut vraiment être un chacal pour payer pour cet objet), offert en festival, floqué par une marque (qui se sert désormais de toi comme publicité vivante) ou oublié par tes aimables connaissances lors d’une soirée chez toi, le tote bag n’a pas tellement d’autres utilité que de porter un message au monde qui t’entoure : je refuse d’investir dans un vrai sac à main. Quelque part c’est ce qui fait ta force. C’est juste dommage que ton tote-bag soit aussi crade.

8. Le cartable de faux écolier alors que t'as même pas la place de mettre un livre

Analyse de Topito : tu aurais aimé faire des études de lettres mais tes parents t’ont forcé à faire médecine, alors maintenant tu te venges avec ce mini-cartable qui fait prof de littérature médiévale alors que tu sais même c’est qui Perceval espèce d’animal va.

Rassurez-vous, si vous trouvez ces illustrations ignobles sachez qu’on les a déclinées pour toutes les parties du corps, des nombrils en passant par les doigts de pieds, les sourcils et les piercings sans oublier les épilations maillot, et les mains, les sourires et les calvities, et bien évidemment les tatouages et les nez, et puis tant qu’on y est les cacas et les prouts. Alors heureux ?