Plus qu’un passe temps l’été, le naturisme est pour certaines personnes un mode de vie, une philosophie, un bien-être au quotidien. Mais pour les non initiés (comme moi), il y a un paquet de questions qu’on peut se poser sur cette pratique qui reste discrète, loin des yeux du monde. Et on vous propose justement aujourd’hui d’apporter plusieurs réponses à celles-ci, comme ça, parce qu’on est sympas et aussi un peu intrigués par ce truc.

1. C'est une pratique qui existe depuis combien de temps ?

Si le terme naturisme est apparu en 1768, la pratique, elle remonterait à la Grèce Antique. Les gens pratiquaient le sport et la danse à poil, et il n’était pas rare de croiser des gens nus dans des endroits ou à des occasions variées. Soutenue par certains médecins de l’époque, comme Hippocrate qui la pratiquait, c’est l’arrivée du Christianisme qui a stoppé la pratique pour la simple et bonne raison que nudité et sexe étaient trop proches comme concept pour l’église, la fête était bien finie, il fallait mettre une toge.

2. Ça consiste en quoi concrètement ?

Bon vous ne sortez pas d’une grotte, donc vous savez probablement à quoi consiste le naturisme, c’est vivre nu, mais au-delà de ça vous ne savez peut-être pas ce que ça représente pour les gens qui le pratiquent. En gros c’est avant tout une façon d’assumer son corps, de respecter autrui, de vivre en harmonie avec la nature et les autres, de faire preuve de tolérance, de surpasser ses complexes, de se sentir bien… Bref, quand c’est pratiqué dans la bonne ambiance et avec les bonnes personnes ça semble ne représenter que de bonnes vertus.

3. C'est quoi la différence avec le nudisme ?

C’est vrai qu’il est difficile de différencier un naturiste d’un nudiste, vu qu’ils portent les mêmes fringues, mais on ne parle pas complètement de la même pratique. Déjà le nudiste est une personne qui va se mettre nu dans des espaces publics qui acceptent la pratique (comme les plages ou ce genre d’endroits) alors qu’un naturiste va le faire dans des endroits qui sont réservés et crées dans cette optique. Mais le naturisme est surtout un mode de vie, pas une activité, cela va bien au delà du simple fait de se mettre à poil pour ses adeptes.

4. Est-ce qu'ils peuvent se mettre tout nu partout ?

Évidemment non. Vous avez souvent vu des gens à poil dans la rue ? Non. En France la loi ne fait pas réellement de différences entre naturisme et exhibitionnisme, ce qui fait que dans la plupart des espaces publics se promener nu est amendable. Les gens qui pratiquent le naturisme peuvent le faire chez eux ou profiter de villages / campings / endroits où il est autorisé et pratiqué.

5. Il y a des règles à respecter ?

Visiblement oui, déjà au niveau du comportement, il ne faut pas se montrer irrespectueux avec les gens, ne pas regarder avec insistance des personnes ou une partie de leur corps, l’idée est d’être à l’aise et de ne pas mettre mal à l’aise les autres. Il n’y a pas vraiment plus de trucs autorisés que vous ne feriez pas avec vos vêtements sur vous. Respect, bienveillance, bonne hygiène et crème solaire sont les maitres mots de cette discipline.

6. Est-ce que c'est bon ou mauvais pour les parties génitales ?

Si vous partez du principe que le naturisme se fait soit en pleine nature où c’est autorisé, soit dans les endroits prévus à cet effet, être nu ne devrait pas être une mauvaise chose. Forcément, on ne parle pas de s’assoir nu sur dans le métro ou en pleine rue, mais dans les villages naturistes vous devriez tomber sur des endroits relativement propres et désinfectés. Concernant les bienfaits de la nudité sur les parties génitales, des études indiquent que dormir nu réduirait le risques d’infections ou de multiplication de bactéries.

7. Est-ce que c'est bon pour la santé ?

Si on peut voir des points positifs psychologiques, certains points physiques seraient également présents. Cela pousserait certaines personnes à être davantage vigilantes concernant leur hygiène corporelle, cela ferait prendre le soleil et éviterait les carences en vitamine D et la transpiration se ferait de manière plus naturelle vu que le corps est en mesure de s’aérer et d’évaporer la sueur convenablement. Et apparement ça réduirait le stress aussi, mais ça c’est probablement pas le cas de tout le monde. En somme il y a plein d’avantages au naturisme.

8. Faut-il prendre des précautions pour faire des activités ?

Évidemment, n’allez pas faire n’importe quoi à poil. Vous comptez faire du vélo ? Mettez un short de sport, c’est autorisé dans les villages naturistes, parce qu’il ne faut pas faire un truc dangereux sans raison. Pour la randonné nu (la randonu) il faut mettre de bonnes chaussures, et pour le tire à l’arc il faut bien viser. Sinon pour le reste des activités il faut juste faire attention à ne pas faire n’importe quoi, mais en ce qui concerne la baignade, le bronzage ou les ballades vous ne risquez pas grand chose à être nu. En plus il y a plein d’activités à faire nu.

9. Est-ce que ça se pratique avec les enfants ?

On peut voir des familles entières aller en vacance dans des camps naturistes, donc oui. Selon certains pratiquants, cela serait bénéfique pour les enfants car ils ne verraient pas le corps dénudé comme un complexe ou quelque chose de tabou, plutôt comme quelque chose que tout le monde possède et qui deviendrait dans leur esprit un truc normal. D’autres personnes signalent que l’âge compliqué est celui de l’adolescence, évidemment vu que c’est l’âge des complexes et du changement du corps, on a pas trop envie de le montrer à tout le monde.

10. Que se passe t'il quand on a froid ?

Comme le dit le grand QuentinD, on met un pull. Mais juste un pull. Parce qu’il ne faut pas déconner et devenir un « textile » (mot avec lequel les gens habillés sont appelés par les naturistes, les moldus en gros).

Alors, on le retire ce pantalon ?

Sources : Naturisme (1, 2, 3), Femme Actuelle, France Inter, Wikipédia.