Pour les plus jeunes, Jean-Paul Belmondo, c’était un vieux monsieur qu’on apercevait parfois à Roland Garros. Pour les plus vieux, c’est un acteur qui était connu pour faire lui-même ses cascades dans les gros films français des années 1980. Mais quand on se penche un peu sur son cas, on réalise que Bébel a tourné avec les meilleurs, de Godard à Klapisch en passant par Lautner et Verneuil. Et du coup, les plus belles plumes du cinéma français ont écrit pour lui, Audiard notamment. Ça donne un camion de répliques qui claquent comme seul Belmondo savait les lâcher.

Comme le grand monsieur vient de nous quitter aujourd’hui on a décidé de vous les refiler, comme ça, à chaud, pour sourire en y pensant.

1. "Dans la vie on partage toujours la merde, jamais le pognon." 100 000 dollars au soleil (1964)

2. "Une paella sans coquillage, c'est comme un gigot sans ail, un escroc sans rosette : quelque chose qui déplaît à Dieu !" Un singe en hiver (1962)

3. "On connaît le poids d'un penalty sur un bulletin de vote" Le Corps de mon ennemi (1976)

4. "Les vieux boivent, les jeunes se droguent. Tout le monde s'emmerde." L'Inconnu dans la maison (1992)

5. "Celui qu'a des lunettes, c'est Rey. Le plus dangereux, c'est Rey. Le plus con, c'est Rey. L'autre, c'est Massard." Flic ou Voyou (1979)

6. "Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent." Cent mille dollars au soleil (1964)

7. "Je veux exister, c'est tout... après je rentre chez moi." Peut-être (1999)

8. "J'en ai assez d'être aimé pour moi-même, j'aimerais être aimé pour mon argent." Docteur Popaul (1972)

9. "Veinarde, va ! Tu m'as choisi parce que je suis beau, et crac ! V'là qu'en plus c'est un cerveau, le mec." 100 000 dollars au soleil (1964)

10. "Les seuls papiers qui m'intéressent, ce sont ceux de l'Imprimerie nationale, avec la tronche de Blaise dans le coin." Flic ou Voyou (1979)

11. "Y'a des gens qui sont taulards de père en fils, comme y'en a qui sont pharmaciens." Par un beau matin d'été (1964)

12. "C’est pas avec tes robots qu’tu m’faisais le plus chier, c’est avec les piles !! Les piles allemandes n’allaient pas sur les robots japonais !! J’sais même pas si les piles bretonnes allaient sur les robots auvergnats !" Le Professionnel (1981)

13. "Si il a eu une jeunesse agitée, je lui promets une vieillesse paisible... Pendant vingt ans... En Centrale." Le Marginal (1983)

14. "Un marchand de tableaux est un voleur inscrit au registre du commerce." Le Guignolo (1980)

15. "Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville... allez vous faire foutre !" A bout de Souffle (1960)

Au revoir Monsieur Bébel.