En peu de temps, la série Peaky Blinders s’est imposée comme l’une des plus populaires de la dernière décennie. Avec des personnages hauts en couleurs, un casting d’acteurs vraiment talentueux, une histoire captivante et une ambiance singulière, le show anglais est devenu une référence. Mais c’est également les dialogues et certaines répliques cultes qui en ont fait une série dont on arrivait plus à décrocher. Alors sans plus attendre, voyons ensemble les répliques désormais cultes de cette série tout aussi culte.

1. "I don't pay for suits. My suits are on the house or the house burns down." (Tommy Shelby)

Traduction : « Je ne paie pas pour les costumes, ils sont offerts par la maison sinon la maison brûle. »

C’est beaucoup moins stylé en français je vous l’accorde, mais c’est quand même super classe à dire chez H&M et ça vous permet en plus de visiter le poste de police le plus proche.

2. "Intelligence is a very valuable thing, innit, my friend? And usually it comes far too fucking late." (Alfie Solomon)

Traduction : « L’intelligence est une chose très importante, n’est-ce pas mon ami ? Et la plupart du temps elle arrive bien trop tard. »

Un poil menaçant, un brin condescendant, mais ça fait quand même le taf quand il s’agit de calmer quelqu’un qui se la raconte un peu. À tester avec son chat.

3. "Don’t fuck with the Peaky Blinders." (Polly Gray)

Traduction : « Ne faites pas de sexe avec les Peaky Blinders. » Nan je déconne, ça veut dire grossièrement « Ne faites pas chier les Peaky Blinders ».

Bon celle là est simple, mais classe. Par contre pour la replacer… C’est un peu tendu, enfin à moins de faire vraiment partie du gang ça ne s’utilise pas dans la vie de tous les jours.

Crédits photo : Topito

4. "All religion is a foolish answer to a foolish question." (Tommy Shelby)

Traduction : « Toutes les religions sont les réponses stupides à une question stupide ».

Bon celle là elle est quand même peu respectueuse envers de nombreuses croyances mais elle a le mérite d’être claire sur la vision du personnage quant à la question de la religion.

5. "Men always tell their troubles to a barmaid." (Polly Gray)

Traduction : « Les hommes confient toujours leurs problèmes à une barmaid. »

Faudrait demander à des barmaids si c’est vrai. Faut dire que quand on a un coup dans le nez on a tendance à se confier. Peut-être pas forcément aux bonnes personnes, c’est pas faux.

6. "Everyone’s a whore, Grace. We just sell different parts of ourselves." (Tommy Shelby)

Traduction : « Tout le monde est une pute, Grace. On vend juste des parties différentes de nous même. »

Ok, celle là elle remet vraiment tout le monde à sa place. Juste pour info, il vient de traiter nos parents de putes et nous on le kiffe quand même. La marque des grands.

Crédits photo : Topito

7. "When you’re dead already, you’re free." (Polly Gray)

Traduction : « Quand tu es déjà mort, tu es libre ».

Bah la vache elle est philosophe la Polly, c’est quand même vachement plus profond que « le gras c’est la vie ». Tout en étant moins drôle. Et moins vrai aussi.

8. "Whisky’s good proofing water. Tells you who’s real and who isn’t.” (Tommy Shelby)

Traduction : « Le whisky est un bon sérum de vérité. Il vous dit qui est sincère et qui ne l’est pas. »

De mon expérience il révèle aussi le menu du dernier repas de celui qui en boit trop, mais c’est également une forme de vérité j’imagine. Y’a probablement un lien avec l’expression « fait voir ce que tu as dans le ventre. »

9. "May you be in heaven a full half hour before the devil knows you’re dead." (Polly Gray)

Traduction : « Puisses-tu passer une demie-heure au paradis avant que le diable n’apprenne ta mort. »

Alors celle là n’est pas vraiment originale de la série, c’est une phrase qu’on dit pendant les toasts en Irlande. Un autre toast irlandais peut se traduire comme ça : « puisses-tu être enterré dans un cercueil en bois de chêne centenaire issu de celui que je viens de planter. » Ça veut dire « longue vie » en gros. Et elle paraîtrait plus longue si on commençait par raccourcir les toasts bordel.

Crédits photo : Topito

10. "Sometimes the women have to take over. Like in the war." (Polly Gray)

Traduction : « Parfois les femmes doivent prendre le contrôle. Comme en temps de guerre. »

Voilà, ça se pose là et ça calme tout le monde. La Polly elle blague pas je peux vous le dire, c’est elle qui tient la boutique dans la série.

11. "Good taste is for people who can't afford sapphires." (Tommy Shelby)

Traduction : « Le bon goût c’est pour les gens qui ne peuvent pas se payer de saphirs. »

Ça pourrait presque être une phrase de Jacques Séguéla tellement c’est violent pour les pauvres. Ah les nouveaux riches…

12. "Rum’s for fun and fucking, innit? Whisky, now that…that is for business." (Alfie Solomon)

Traduction : « Le rhum c’est pour s’amuser et baiser, n’est-ce pas ? Le whisky… Ça c’est pour les affaires. »

Pas complètement convaincu que picoler quand on fait des affaires c’est la meilleure idée du monde mais voilà quelqu’un qui connait ses alcools en tout cas. Peut-être un ancien barman.

Crédits photo : Topito

13. "My fury is a thing to behold." (Chester Campbell)

Traduction : « Ma fureur est quelque chose à voir. »

Ça se la raconte un peu, mais en terme de menace c’est quand même assez élégant. Beaucoup plus que « je vais niquer tes morts » en tout cas.

14. "Babies don’t have principles." (Polly Gray)

Traduction : « Aziz, lumière! »

Pardon, je suis atteint du syndrome du cinquième élément qui me pousse à en citer des passages aléatoirement. En tout cas cette réplique veut dire « les bébés n’ont pas de principes », ce qui n’est pas faux vu qu’ils n’ont vraiment pas grand chose en fait.

15. "Men like us, Mr. Shelby, will always be alone. And what love we get, we will have to pay for." (Chester Campbell)

Traduction : « Les hommes comme nous, Mr Shelby, seront toujours seuls. Et l’amour que l’on obtient, nous devrons le payer. »

Fataliste le Chester (Sam Neil), et en même temps qui ne le serait pas quand ça fait 30 ans que les gens se réfèrent à nous en disant « hey, c’est le mec de Jurassic Park ».

Crédits photo : Topito

16. "Oh...And there's a woman. Yeah. A woman...I love...and I got close. I nearly got fucking everything !" (Tommy Shelby)

Traduction : « Oh et il y a une femme. Ouais, une femme que j’aime et de qui je me suis rapproché. J’ai bien failli avoir tout. »

Bon c’est pas tant la phrase que le moment où Tommy la dit, persuadé que ce seront ses derniers mots dans une scène qui prend bien aux tripes. Il est assez évident que je serais beaucoup moins poétique à sa place et que je chialerais bien ma race en suppliant qu’on me laisse la vie sauve.

17. "How many fathers, right, how many sons, yeah, have you cut, killed, murdered, butchered, innocent and guilty, to send straight to fucking Hell, ain't ya?! Just like me!" (Alfie Solomon)

Traduction : « Combien de pères, d’enfants as-tu mutilé, tué, assassiné, charcuté, innocents ou coupables, en les envoyant jusqu’en enfer ?! Exactement comme moi. »

Le Solomon faut pas trop le chercher, il arrive quand même à calmer tout le monde et surtout il est assez fort pour dire ses quatre vérités à quelqu’un. =

18. "Who wants to be in heaven when you can be sending men to fucking hell?" (Arthur Shelby)

Traduction : « Qui voudrait aller au paradis quand on peut envoyer des gens en enfer ? »

Arthur c’est pas le plus calme et le plus reposé de tous. Généralement faut pas le chauffer parce qu’il est quand même facilement énervé. La preuve avec cette phrase qu’il pourrait dire comme ça, en pissant le matin.

Crédits photo : Topito

19. “I just put a bullet in his head…he looked at me the wrong way.” (Tommy Shelby)

Traduction : « Je viens juste de lui mettre une balle dans la tête… Il m’avait mal regardé. »

Ouais en terme de personnalité un peu à cran Tommy se défend vraiment bien aussi. De manière générale c’est quand même des gens stressés les Peaky Blinders si on regarde bien.

20. "By order of the fucking Peaky Blinders." (à peu près tout le monde)

Traduction : « Par ordre des putains de Peaky Blinders ».

Combien de fois on l’entend dans la série celle-ci ? Y’a quand même un bon nombre de fois où c’est Arthur qui la balance, faisant office de sorte d’argument imparable. Et généralement y’a pas grand monde qui contredit.

Crédits photo : Topito

Si vous en voulez toujours plus pour siroter votre whisky, vous pouvez aller voir les personnages les plus badass de Peaky Blinders et les raisons de mater Peaky Blinders si vous n’avez toujours pas commencé. Franchement allez-y.

Sources : ScreenRant, RadioTimes.