Si vous avez les yeux qui piquent en lisant ce top, c’est peut-être que vous avez mal dormi cette nuit, comme 20 % des Français qui souffrent de troubles du sommeil. L’insomnie se caractérise ainsi par un sommeil de piètre qualité et de courte durée. Les insomnies peuvent être différentes d’une personne à l’autre alors on se penche sur la question sans ronfler.

1. A partir de quand puis-je me dire que je me paye une vilaine insomnie de fils de lâche ?

On peut considérer avoir des problèmes d’insomnie à partir du moment où l’on a du mal à s’endormir le soir, ou quand on se réveille la nuit à plusieurs reprises sans pouvoir se rendormir, ou encore quand on se réveille plus tôt le matin et qu’on n’est plus en mesure de se rendormir après (ce genre de moment où tu pourris ton chat de t’avoir réveillé à 6h).

2. Est-ce qu'il faut forcément prendre un somnifère ?

Alors déjà avant toute chose et au risque de vous décevoir fortement : on n’est pas médecins donc il est indispensable de prendre conseil auprès soit de votre médecin soit de votre pharmacien.

Une fois que c’est dit, sachez en effet qu’il est possible de prendre des somnifères sous ordonnance, mais cette solution ne pourra vous servir que pour une courte durée, deux ou trois semaines tout au plus. Au delà de cette période, non seulement ils seront moins efficaces mais en plus, les somnifères ne vous aideront pas à régler le trouble de départ, mais juste à un peu récupérer.

3. Pourquoi on fait des insomnies ?

Si 20 % des Français sont insomniaques, vous vous imaginez bien que les causes de ce trouble sont multiples et variées. On peut avoir des insomnies dues au stress, c’est d’ailleurs la cause principale qui elle-même s’explique par tout un tas d’autres causes. On constate ainsi que les personnes sans emploi, en situation précaire, ou souffrant d’addictions peuvent être plus sujettes aux insomnies. En gros si t’as pas de taf que tu te mets des caisses tous les soirs dans ton 10m² et que tu viens de recevoir un avis d’expulsion, cherche pas, joue au Loto.

4. Est-ce qu'on peut mourir d'insomnie ?

ALORS DEJA TU TE CALMES AVEC TES QUESTIONS MORDBIDES. Non en vrai, il est fort peu probable de mourir par manque de sommeil et impossible de mourir d’insomnies. A ce jour le record le plus long tenu sans dormir était de 11 jours et 25 minutes : Randy Gardner en 1964, qui avait pris pas mal de drogues pour tenir. Il s’est en tout de même sorti sans séquelle, ce qui est moins évident. Comme on va le voir, le manque de sommeil ne tue pas en tant que tel, mais peut avoir des conséquences graves sur ta santé. Rapport au fait que dormir c’est aussi important que manger ou respirer de l’oxygène.

5. Quelles sont les conséquences de l'insomnie sur la vie quotidienne ?

Bon comme vous vous en doutez, dans la mesure où l’on dort un tiers de notre vie en temps normal, les troubles du sommeil ont de quoi faire péter une durite. Tout d’abord, on est crevé toute la journée. Alors forcément, on a du mal à se concentrer, on est irritable, on a mal au crâne, on perd fortement en motivation pour tout. Bref ces conséquences peuvent être plus ou moins graves selon le boulot que tu fais. Par exemple, j’aurais pas envie de me faire opérer du cœur par un chirurgien insomniaque.

6. Comment faire pour ne plus en avoir ?

Bon alors déjà, tu peux suivre tous nos conseils pour bien dormir. Ensuite, on constate que les personnes insomniaques ont souvent tendance à passer beaucoup BEAUCOUP de temps au lit dans l’espoir de décrocher quelques minutes de sommeil en plus. Paradoxalement, c’est une erreur. Il est davantage conseillé de restreindre le temps passé au lit au sommeil uniquement. On conseille donc de se coucher plus tard tout en maintenant la même heure de réveil. En fait il faut réduire volontairement le temps alloué au sommeil pour pouvoir par la suite reprendre un rythme plus normal. Ce n’est pas moi sort ces conseils de mon chapeau mais des spécialistes du sommeil.

7. Est-ce que ça peut être génétique ?

Plusieurs études récentes semblent en effet aller dans ce sens et montreraient ainsi que l’insomnie peut être inscrite dans notre ADN. Donc si tu souffres d’insomnies depuis ton enfance tu peux le reprocher à tes parents et justifier ici ta crise d’adolescence à venir.

8. Est-ce que pendant tes insomnies tu peux faire plein de trucs que t'as pas le temps de faire dans la journée du coup ?

J’aimerais pouvoir vous dire que l’insomnie est un super-pouvoir qui décuple considérablement ton temps d’activité, mais en fait pas vraiment. Encore une fois ça dépend de chacun. Tu peux en effet parvenir à utiliser tes insomnies pour regarder un film, lire un livre, faire du tricot ou réparer ton grille-pain mais si les insomnies t’épuisent, tu seras juste un mort-vivant qui ne peut ni dormir ni être parfaitement réveillé. Génial non ?