On en a fait des erreurs de parcours depuis qu’on s’est installé sur cette bonne vieille planète Terre, la première étant de mettre autant de temps pour inventer la roue par exemple, alors que c’est quand même pas si compliqué que ça. La quête vers le progrès de l’homme paraît parfois inarrêtable et vertigineuse, puisqu’on ne semble pas trouver de satisfaction et d’accomplissement dans toutes nos avancées, ce qui nous pousse à vouloir toujours plus, tout le temps. Dans cette course effrénée vers la découverte nous avons parfois créé des monstres, des horreurs et le puzzle est probablement la pire invention de l’histoire.

1. Parce que c'est souvent des images pourries

À moins de tomber sur un beau modèle (ce que vous avez autant de chance d’accomplir que de trouver du pétrole dans votre derrière), on est quand même souvent sur des saloperies de photos de ponts la nuit, de monuments célèbres, d’animaux à la con ou de dictateurs cruels mais néanmoins photogéniques. C’est toujours les mêmes images, toujours les mêmes photos et c’est franchement triste.

2. Parce que c'est vraiment toujours la même chose

Trouver les coins (y’en a presque toujours que quatre donc déjà c’est chiant) puis les bords et les assembler, trier les pièces par nombre de branches, par couleur, par taille… Trier, trier, trier. C’est pas reposant, c’est pas drôle, c’est juste une longue répétition de mouvements rébarbatifs. Quitte à trier des trucs autant bosser dans un centre de triage et être payé pour le faire parce que là franchement c’est juste chiant.

3. Parce que c'est le genre de trucs qu'on fait quand on a plus rien d'autre à faire

Et ça, c’est quand même un indice sur le degré de nullité de cette invention. Quand le seul moment où vous voulez faire un truc c’est quand vous n’avez rien d’autre à faire, ça en dit quand même long sur le chianteur (ouais j’invente des mots mais je suis certain que celui là on devrait le mettre dans le dico avec une photo de puzzle pour l’illustrer) de l’activité.

4. Parce que son inventeur est très étrange

Il s’agit du cartographe et graveur John Spilsbury, un londonien qui a eu cette idée aux alentours de 1760. En cherchant dans les recoins sombres des internets je me suis rendu compte de deux choses : que je peux gagner jusqu’a 20 000 euros en investissant sur une pilule qui fait apprendre l’allemand et qu’il est tout à fait impossible de récupérer 20 000 euros après une arnaque sur le web. Je n’ai cependant rien trouvé sur John Spilsbury parce que j’ai très certainement mal cherché, ce qui veut probablement dire qu’il voulait cacher des choses et ça c’est louche.

5. Parce qu'on ne peut pas manger les pièces

Et du coup on se retrouve pour la huitième fois en un mois aux urgences parce que le gamin a encore essayé de manger son puzzle en pensant que c’était consommable. Et en même temps comment on peut lui en vouloir ? Cette saloperie ne sert tellement à rien qu’il essayait probablement de nous envoyer un message en tentant de s’en débarrasser une bonne fois pour toutes.

6. Parce qu'à la base c'était pour apprendre la géographie

Quoi de plus chiant dans notre monde que d’apprendre la géographie ? Rien. Vraiment rien. Alors imaginez un jeu qui aurait été inventé pour servir ce sombre dessein. C’est le cas du puzzle, qui a été créé à la base pour que d’innocents et pauvres gamins apprennent leurs leçons en ayant l’impression de s’amuser. Mais où s’arrêtera la folie des hommes, je vous le demande.

7. Parce qu'il y a des concours de puzzle

Si vous voulez savoir si un truc est nul, commencez par vérifier s’il existe des concours liés à cette chose en particulier. Et comme il existe des concours de puzzle, le doute n’est plus possible. Il s’agit de réunions pendant lesquelles des gens se chronomètrent en assemblant leurs pièces de merde pour terminer en premier. Et le pire c’est que les professionnels ont des petits ciseaux à la con qu’ils utilisent pour tailler les pièces quand elles s’emboitent mal. Terrifiant.

8. Parce qu'il y a eu un regain d'intérêt pour les puzzles pendant le confinement

Et si vous ne voyez pas ça comme un signe que c’est vraiment un truc de merde alors je ne peux plus rien pour vous. Le confinement est probablement la période la plus merdique de ces dernières années et le fait que ce soit devenu à la mode à ce moment là en dit long sur la nature vraiment mauvaise de ce soit disant jeu.

9. Parce que c'est une vraie drogue

Cinq ans que j’ai décroché des puzzles et j’ai encore envie de découper tout ce que je vois pour ensuite remettre les pièces dans l’ordre. C’est infernal, ça a commencé par ma table de salon que j’ai attaqué à la scie pour la reconstruire. Ensuite c’était ma bagnole que j’ai mis en pièces au chalumeau et recollé avec du ruban adhésif. Un enfer.

10. Parce qu'Hitler adorait les puzzles

En tout cas ça ne m’étonnerait pas vu que ce con là avait une propension à avoir des goûts et des idées de merde, ça semble logique qu’il ait aussi la passion de cet objet du démon.

Franchement ça me fout les jetons rien que de parler de ce truc, mais si vraiment vous aimez ça on a quand même les puzzles les plus difficiles du monde pour vous.