Après le meurtre par des cons de braconniers de deux girafes blanches extrêmement rares (la seule femelle du Kenya et son petit), on s’est dit qu’il serait intéressant d’aider ces abrutis de braconniers à trouver de la déco pour leur salon ou leur stand du marché en listant des espèces qui feraient de beaux trophées de chasse. Une initiative comme une autre pour sauver les animaux.

1. Le léopard de l'amour

Pourquoi ça ferait un beau trophée : On trouve des léopards de l’amour sur une toute petite portion de l’extrême-orient russe et de l’Est chinois. On estime que la population est inférieure à 100 spécimens. On se parle d’un animal qui peut atteindre les 60 km/h et sauter jusqu’à 6 mètres.

Une bonne excuse pour le buter : « Oh l’amour, tu sais, depuis que Corinne m’a quitté je peux plus le voir en peinture. »

Crédits photo (CC BY 2.5) : Amur Leopard

2. Le pangolin

Pourquoi ça ferait un beau trophée : Franchement, avec sa drôle de tronche, le pangolin aurait de la gueule empaillé dans la salle de billard. Et pour le reste, on pourra vendre leur viande et leurs écailles histoire de financer la taxidermie. Et puis même s’il en reste un certain nombre, les pangolins sont en danger critique d’extinction et impossibles à élever hors de la nature alors c’est du matos rare.

Une bonne excuse pour le buter : C’est à cause de lui le coronavirus bordel.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Piekfrosch sur Wikipédia allemand

3. Le rhinocéros de Java

Pourquoi ça ferait un beau trophée : Ah bah on se parle du grand mammifère le plus rare de toutes la planète. Il n’existe plus que 63 individus à l’état sauvage et ils sont tous regroupés dans un parc national en Indonésie. Sans compter que les cornes, ça se revend très bien.

Une bonne excuse pour le buter : « 63, c’est pas un nombre pair, fallait intervenir pour corriger le tir. »

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Jo Oh 21:38, 19 January 2006 (UTC)

4. Le Saola

Pourquoi ça ferait un beau trophée : On appelle aussi le Saola la licorne asiatique, ce qui est pas mal classe. On ne trouve de Saola que dans les montagnes du Vietnam et du Laos et on n’a identifié l’existence de ce mammifère qu’en 1992. En plus on sait pas combien y’en a : franchement, c’est encore mieux qu’une carte Pokémon rare.

Une bonne excuse pour le buter : « Ah putain, je croyais que c’était un KOALA meeeeeerde. »

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : The original uploader was Silviculture at Vietnamese Wikipedia.

5. Le cacatoès des Philippines

Pourquoi ça ferait un beau trophée : Franchement il est sympa, il a un joli plumage et en plus c’est un oiseau assez rare, genre y’en a plus qu’un ou deux milliers, donc y a moy que ton autre pote braconnier n’ait pas le même, surtout s’il est pas très branché Philippines et que d’ailleurs il ne s’appelle pas Philippe.

Une bonne excuse pour le buter : « Je te promets il était armé ! C’est à cause de Dutarte qui arme tout le monde, même les perroquets et j’ai tiré pour me défendre. »

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Patrick Gijsbers

6. L'albatros des Galapagos

Pourquoi ça ferait un beau trophée : Déjà parce qu’il en reste que 35.000 et qu’on a donc un peu de marge. Ensuite parce que de toute façon, avec la surpêche, si on le bute pas il mourra seul. Et enfin parce que j’ai trop envie de me faire un lustre avec les ailes de l’albatros.

Une bonne excuse pour le buter : « Putain mais t’as pas vu ? Ses ailes de géant l’empêchent de marcher ! »

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Barfbagger sur Wikipédia anglais

7. Le gorille de l'Est

Pourquoi ça ferait un beau trophée : Il ne reste que 1000 individus à l’état sauvage, et ils vont pas bien. Et puis comme ça fait deux mètres de hauteur, c’est pratique pour impressionner les invités dans l’entrée.

Une bonne excuse pour le buter : « Franchement, il aurait bien fini par être buté par quelqu’un d’autre. »

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Charles J. Sharp

8. Le chameau sauvage de Tartarie

Pourquoi ça ferait un beau trophée : Parce qu’il y en a plus qu’une centaine et qu’ils sont super rares, perdus au milieu des régions reculées de Mongolie et de Chine. Et parce que ça impressionnera vachement plus les invités qu’un chameau normal, tellement commun.

Une bonne excuse pour le buter : « J’avais soif de ouf et il me narguait avec ses réserves, ce con. »

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Dev Paul

9. Le kakapo

Pourquoi ça ferait un beau trophée : Un perroquet-hibou, on n’en croise pas tous les jours. Surtout quand c’est une espèce endémique de Nouvelle-Zélande dont il ne reste que 120 exemplaires. Moi je dis, t’en croises un tu le tires direct et tu réfléchis après.

Une bonne excuse pour le buter : « Il faisait que répéter que j’étais moche et que je puais. J’ai craqué. »

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gnomon at Hungarian Wikipedia

10. L'addax

Pourquoi ça ferait un beau trophée : PLUS QUE TROIS SPECIMENS A L’ETAT SAUVAGE DE CETTE ANTILOPE ENDEMIQUE, TOUT DOIT DISPARAITRE, JE REPETE, TOUT DOIT DISPARAITRE ALLEZ MA PETITE DAME ON PRENDRA BIEN UN ADDAX POUR LA ROUTE ?

Une bonne excuse pour le buter : « Y’avait une promo. »

Le braconnage est un fléau partout dans le monde. Heureusement, beaucoup de pays punissent le braconnage.