Quand on est accusé d’avoir commis un délit ou de véhiculer des idées pas bien jojo, l’attitude de base consiste à se défendre (alors qu’il faudrait bien souvent commencer par s’excuser). Mais à ce petit jeu qui consiste à se trouver des bonnes excuses, certains se ramassent totalement. Ils ne font que s’enfoncer dans leur culpabilité en plus de se ridiculiser. C’est gênant, c’est honteux, mais il faut avouer que nous, derrière nos écrans, ça nous fait quand même bien marrer.

1. C’est un poisson d’avril (Pierre-Jean Chalençon)

Hier on vous a partagé les tweets sur l’affaire du resto clandestin de Pierre-Jean Chalençon donc n’hésitez pas à lire le top si vous voulez un petit résumé de ce qui s’est passé. Ce qu’on retiendra surtout ici, c’est que le collectionneur/propriétaire s’est défendu en disant que tout ça n’était qu’un gros poisson d’avril, alors que tout le monde sait que c’est complètement faux puisqu’on voit clairement des images de son resto dans le reportage de M6. Dans le genre excuse bidon, celle-là se place trèèèès très haut.

2. "Je suis le seul mec qui a essayé de faire une émission de foot avec que des filles" (Pierre Ménès)

On reste dans l’actualité encore tiède avec le scandale Pierre Ménès, accusé d’avoir embrassé deux journalistes femmes sans leur consentement et d’avoir soulevé la jupe d’une troisième. Si le bonhomme a finalement fait ses excuses aux trois victimes, il a dans un premier temps expliqué qu’il s’agissait d’une simple blague qui n’avait pas pour but d’humilier qui que ce soit, et il a rappelé qu’il avait fait une émission de foot où toutes les intervenantes étaient des femmes. Finalement, est-ce qu’on n’aurait pas affaire au mec le plus féministe de la télé ? (Non)

3. "Le homard, je n'aime pas ça", "Je déteste le caviar" (François De Rugy)

En 2019, Médiapart avait révélé que François De Rugy, le Ministre de l’Ecologie de l’époque, organisait des repas luxueux pour ses amis aux frais du contribuable. On y servait entre autres du homard, du caviar et du champagne. De Rugy nous a alors sorti sa meilleure défense chez Bourdin, à base d’intolérances alimentaires et de « je déteste le caviar » ou de « le champagne me fait mal à la tête ». Qu’est-ce qu’on a ri avec les excuses pourries de De Rugy.

4. J'ai une amie "plus noire qu'une arabe" (Nadine Morano)

En 2012, Nadine Morano avait été accusée de racisme, et elle s’en est défendue. Le problème, c’est qu’elle a utilisé la pire défense possible, celle de « l’amie noire ». Et en plus elle l’a mal fait, puisqu’elle a parlé de sa « meilleure amie qui est Tchadienne, donc plus noire qu’une Arabe ». Oui, Morano fait des classements de couleur de peau, mais non, n’allez pas croire qu’elle est raciste hein. En tout cas cette pépite a bien sa place dans les meilleures citations de Nadine Morano.

5. Je souffre de "phobie administrative" (Thomas Thévenoud)

L’ancien Secrétaire d’Etat sous Manuel Valls avait été accusé de ne pas avoir déclaré ses impôts en 2012 et de l’avoir fait en retard de 2009 à 2013 (il a même été condamné depuis). A l’époque des accusations, Thévenoud a failli nous faire pleurer quand il a déclaré, pour expliquer ses manquements, qu’il souffrait de « phobie administrative ». On a alors tous découvert cette nouvelle maladie et on a surtout ÉCLATÉ DE RIRE quand on a vu que le mec avait même fait de l’expression « phobie administrative » une marque déposée. Pour ça, il n’a pas eu la flemme de remplir les papiers.

6. "Qui n'a pas une part d'ombre ?" (Jérôme Cahuzac)

L’ancien Ministre du Budget de François Hollande avait été mis dans la sauce quand tout le monde a appris qu’il possédait un compte caché à l’étranger, ce qu’il avait d’abord nié dans un premier temps. A cours d’excuses au micro de BFMTV, Jéjé a balancé son désormais célèbre : « Qui n’a pas une part d’ombre ? » Le mec a tenté de la jouer dark, mais c’est pas du tout passé.

7. "A l’époque, tous les Français qui avaient de l’argent avaient des comptes numérotés en Suisse." (Patrick Balkany)

En 2019, Patrick Balkany a été accusé de posséder des comptes en Suisse, ce qu’il a finalement avoué, sans oublier d’utiliser l’excuse du « oui mais y’avait pas que moi hein ». On faisait la même chose quand on revenait du collège avec 3h de colle, mais le petit prince de Levallois, lui, utilise toujours cette technique.

8. "J'ai eu une vie de jeune homme" (Gérald Darmanin)

L’actuel Ministre de l’Intérieur a été accusé de viol en 2017 par Sophie Patterson-Spatz. La femme l’accusait d’avoir utilisé son statut pour obtenir d’elle des faveurs sexuelles. Des faits d’une gravité sans nom, donc. Mais Darmanin, qui nie l’avoir violée, a préféré minimiser les faits en expliquant à La Voix du Nord : « c’est vrai, j’ai eu une vie de jeune homme. » Parce que, quand on est un jeune homme, apparemment, on peut abuser sexuellement des gens. De toute façon quand on connaît les citations de Darmanin, on voit bien que le mec ne lâchera jamais le morceau.

9. "C'est pas moi, c'est mon chien" (Frank Vandenbroucke)

En 1999, on avait retrouvé chez le cycliste des EPO, des produits anabolisants servant au dopage des sportifs. N’importe qui aurait avoué devant une telle preuve, mais Vandenbroucke a expliqué que les produits étaient destinés à son chien qui était asthmatique. Du grand art.

Si vous voulez d’autres excuses de dopage bidons, allez voir ce top, vous allez vous marrer.

10. "C'est une attaque informatique" (Jean-Michel Blanquer)

Revenons à l’actualité actuelle du moment : ces derniers jours, les professeurs, qui doivent à nouveau faire classe en ligne, se sont plaints de ne pas pouvoir accéder au site « Ma classe à la maison », la plateforme du CNED qui doit leur permettre de dispenser leurs cours à distance. On sait très bien que le problème est dû à une surcharge des serveurs et que le gouvernement aurait dû prévoir ce problème il y a bien longtemps déjà, mais notre Ministre de l’Education a préféré se dédouaner en accusant une attaque informatique « venue de l’étranger ». C’est vrai que les hackers du monde entier n’ont rien d’autre à foutre que d’empêcher les profs français de bosser. On aura vraiment tout entendu.

Mais on l’avoue, nous on sort nos pires excuses quand on a oublié d’acheter un cadeau. Voilà, c’est dit.