Aujourd’hui, c’était la fête des grands-mères et ce qui est bien avec les grands-mères c’est qu’elles appartiennent généralement à la grande famille des vieux ; or, les vieux ont un savoir que les jeunes n’ont pas, à savoir celui de la punchline audiardesque façon Gabin années 50. De quoi clouer le bec à Jul et renvoyer Booba à ses lettres classiques. Quand c’est pas des phrases scandaleuses ou des clashs dans ta tronche.

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

Un grand merci à tous pour vos contributions.