Pendant que la plupart d’entre nous subissons le confinement coincés entre quatre murs peu épais depuis lesquels les éclats de voix des voisins percent ou, pire, obligés de nous taper la programmation télévisée de nos parents fans de Thierry la Fronde dans une maison de famille proche de la ruine où la graisse est accumulée en strates géologiques sur la cuisinière, certains couchent avec 20 meufs en même temps dans un hôtel de luxe qu’ils ont entièrement loué histoire de passer le confinement à la fraîche. De là à dire que ce sont des gros salauds, il n’y a qu’un pas, et comme je n’ai pas d’attestation pour le faire, je préfère rester assis à ma place.

1. Le roi de Thaïlande est confiné dans un hôtel de luxe avec un harem de 20 femmes

Si vous étiez roi de Thaïlande, que vous aviez donc un paquet de thune et un harem et qu’on vous disait de vous confiner : vous iriez vous enfermer dans un T2, vous ? Non. Eh bah le roi de Thaïlande, le vrai, c’est pareil. Il a embarqué 20 meufs avec lui et s’est loué tranquillou pilou une aile entière d’un palace en Allemagne (histoire sans doute de pas avoir trop chaud, il doit faire chaud en Thaïlande à cette époque) et bim bam boum la belle vie, même pas besoin d’attestation pour faire venir le room service. Il va de soi que sa décision, qui intervient après de multiples autres frasques façon j’ai du blé je le dépense comme je veux et je m’en fous si mon pays est pauvre, a fait scandale dans son pays. Mais il s’en balek, le roi de Thaïlande, il est en train de faire l’amour avec 12 meufs en même temps dans un lit king size. Thug life.

2. Neymar est chez lui avec 30 potes au Brésil

On a cru à un moment que Neymar ne respectait pas le confinement : il s’est en effet affiché sur Insta sur un terrain de padel. Heureusement, il a rapidement mis les choses au clair : il était bien confiné, simplement, ce terrain de padel est situé sur sa propriété absolument monstueusement gigantesquement immense où il a invité quelques potes (30 quand même) à se confiner avec lui. Ouf, on a cru que c’était scandaleux alors qu’en fait c’est juste indécent.

3. Benoît Paire

Depuis le début du confinement, Benoît Paire (le mec avec le nom de famille le plus prédestiné du tennis mondial) se la coule douce. Il fait des apéros en visio avec son pote Stan Wawrinka et il se filme en train de faire des abdos-bière, etc. Wawrinka ne fait pas la même chose, c’est peut-être la raison pour laquelle il a trois titres du Grand chelem et Paire pas de coup droit.

4. David Geffen, les temps sont durs

David Geffen est peut-être un mec qui a un nom tout nul, mais c’est aussi et surtout la soixantième fortune mondiale. Un titre qui permet généralement de s’offrir des yachts, ce que Geffen ne s’est pas privé de faire. Il s’est affiché confiné sur son immense bateau quelque part où il fait beau, sans doute pour se plaindre du manque d’approvisionnement du Carrefour du coin. En tout état de cause ses publications ont déclenché une vague de commentaires outrés des internautes moins riches que lui, lesquels trouvent que c’est pas du jeu d’être avantagé toute l’année et aussi pendant le confinement. On est plutôt d’accord avec eux.

5. Les mecs qui ont loué une chambre à l'hôtel le Bijou

Parce que le luxe sait bien que même avec un masque les riches veulent avoir l’air plus cool et plus riches que les autres, l’hôtel le Bijou, en Suisse, a packagé une offre spéciale quarantaine avec une suite de luxe où s’enterrer le temps que la pandémie passe. Autant le dire tout de suite, ça coûtait une blinde, c’était de mauvais goût et, pire, c’était en Suisse, mais ça a tout de même attiré suffisamment de clients pour que l’hôtel refuse de communiquer sur leurs noms. Bouh les vilains.

6. Le business des îles privées se porte bien

D’après un article du Figaro que j’ai pas payé parce que j’ai pas les moyens de m’acheter une île privée et pas même d’ailleurs un abonnement à un journal qui relate avec enthousiasme les aléas de la vie économique du business de l’île privée, il semblerait que ledit business soit florissant en ces temps de coronavirus. Les super-riches, comme les appelle l’article, personnellement je dirais plutôt les gros cons plein de thunes qui pensent qu’à leur gueule mais chacun son penchant pour l’une ou l’autre expression, les super-riches, donc, auraient fait des demandes massives pour des achats d’îles privées, ce qui est pas con quand il y a rupture de stock sur l’île flottante Rian au Franprix en bas.

7. Bernard Montiel : la polémique de merde

Un jour celui qui apparemment est en réalité l’oeil et les oreilles du président (selon des articles people du début d’année qui n’avaient eu de cesse de nous surprendre) se trouvait chez lui dans son appart avec vue sur la Tour Eiffel. Le lendemain, patatras, sur Instagram, il postait des photos de la dune du Pilat parce qu’il possède une baraque dans le coin. Or, le lendemain, c’était le début du confinement. Du coup, que s’est-il passé, je vous le mets dans le mille, la twittosphère s’est échaudée, dénonçant le comportement dégueulasse de Bernard Montiel qui a osé aller se réfugier dans sa maison à la mer alors que des types n’ont pas de maison à la mer et ne peuvent donc pas, conséquemment, s’y réfugier, oubliant au passage que tout le monde se fout totalement de la vie de Bernard Montiel (que Twitter annonçait mort en 2015).

8. Madonna agace tout le monde avec ses récits du confinement

Il faut dire qu’elle en fait des caisses sur la solidarité et la difficulté à vivre pareille expérience qu’on imagine assez peu traumatisante vu comment elle est plein de thune. Mais de manière générale, je lance ici un appel même si nous ne sommes pas le 18 juin à toutes les personnalités publiques pour leur demander solennellement d’arrêter de nous raconter leur vie inintéressante pendant qu’elles sont coincées chez elles et également de ne pas se lancer dans la réalisation de chansons à la gloire de telle ou telle petite profession qui ferait les frais de la situation faute de pouvoir bosser en télétravail ou vivre de ses rentes. Ce serait très reposant.

9. Les riches londoniens se font dépister sur demande

Au mépris de toute forme de solidarité nationale ou internationale, des types richissimes de Londres n’hésitent pas à réquisitionner les tests des cliniques privées anglaises afin de savoir s’ils ont ou non le coronavirus, alors même que ces tests ont cessé d’être menés à grande échelle faute de moyens dans la plupart des pays ayant eu recours au confinement. De ce fait, en plus de donner une image catastrophique de la médecine, les riches de Londres qui, au passage quand ils se déplacent, optent pour le jet privé, alimentent les théories du complot les plus cons sur le coronavirus en donnant du grain à moudre à ceux qui pensent que l’absence de tests pour la population fait partie d’une immense stratégie d’Etat pour tous nous tuer ou du moins tous nous dominer bien violent en nous obligeant à rester chez nous plutôt que d’aller manifester contre la politique libérale du gouvernement.

10. Bernard Arnault a découvert une nouvelle pièce dans son appartement

Il se trouve que c’est un poisson d’avril et que par ailleurs je ne l’ai même pas inventé moi puisque je l’ai outrageusement volé au Gorafi car ça m’a fait hurler de rire mais que voulez-vous, parfois on n’a pas 10 exemples et il faut bien compter sur la solidarité professionnelle pour terminer son top dans les temps. Je sais que vous me comprenez. En attendant, vous pouvez toujours convertir votre salaire en unité Bernard Arnault.

On n’est pas tous logés à la même enseigne.