Le monde ressemble parfois à un film de Christophe Honoré. Du moins pour certaines personnes ; récemment, Johnny Depp a confié sa tristesse à la presse lorsqu’il a découvert qu’Amber Heard, sa zouze, faisait partie d’un ménage à trois aux côtés d’Elon Musk et Cara Delevingne. Il aurait dû se réjouir : tout le monde n’a pas la chance de compter autour de lui des gens qui vivent pareilles aventures. Mais si on aime le genre moins glamour, il faut bien dire que ces trouples n’ont rien de rare dans l’Histoire et même dans l’Histoire récente.

1. Max Ernst, Paul Éluard et Gala

Le poète est le premier mari de Gala, qui deviendra par la suite la femme de Dali. Mais avant ça, elle va tomber amoureuse de Max Ernst, peintre et sculpteur surréaliste et accessoirement pote donc de son mari. Tout ça s’organise le mieux du monde et Ernst finit par emménager avec Éluard et Gala dans un pavillon à Eaubonne. Il quitte femme, enfants et Allemagne. Jusqu’à ce que, peu à peu, la jalousie fasse grincer les rouages du trouple qui explosera dans les années 20, Ernst se trouvant obligé de se retirer. Avant que Gala ne quitte Eluard pour Dali.

2. Et puis cette même Gala avec Dali et Amanda Lear

On est un cran en dessous dans le romantisme, un cran au-dessus dans le show business. Une fois Gala mariée à Dali, les réjouissances ne se sont pas arrêtées. Le couple était connu pour son caractère à la cool (ainsi que pour les peaux d’ours et les astrakan qui décoraient son appartement) et c’est comme ça que Dali a rencontré Amanda Lear, qui est devenue un de ses modèles tout en faisant du mannequinat. Rapidement, elle s’est installée à demeure avec Gala qui trouvait ça très bien parce qu’après tout, 50 ans passés avec Dali, ça pouvait fatiguer à la longue.

3. Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et Olga Kosakiewicz

On descend un cran dans la laideur mais on remonte dans l’intelligence. Voici donc JP et Simone qui accueillent une réfugiée ukrainienne paumée, Olga Kosakiewicz, et qui commencent à nouer avec elle une relation tripartite. Tout cela dure un moment, à tel point que de Beauvoir en fait un roman, L’Invitée (1943) qui raconte exactement cette histoire à un détail près, le prénom d’Olga, devenue Xavière pour l’occasion (drôle de choix). Et puis un jour Olga s’en va et se marie. C’est triste la vie.

4. Émile Zola, Alexandrine Zola et Jeanne Rozerot

En 1888, Jeanne Rozerot débarque chez les Zola. Jeune lingère, elle aide Alexandrine à tenir la maison et Mimile en tombe raide dingue, ce qui complique légèrement les choses car il se retrouve à installer Jeanne dans un appartement pas loin, lui fait des gosses et passe de temps en temps dire bonjour. Jusqu’à ce qu’Alexandrine apprenne la vérité : alors là, elle n’est pas d’accord, l’Alexandrine. Et puis au fil du temps, elle se calme. Jeanne revient parfois à la maison et Alexandrine s’occupe si besoin des enfants adultères. Et à la fin, toute cette petite vie s’organise à trois. Comme quoi, hein.

5. Catherine Parr, Thomas Seymour et Elizabeth

Il semblerait que dans les années 1547 et 1548 (ça ne nous rajeunit pas) Catherine Parr, veuve d’Henry VIII, ait vécu en trouple avec Thomas Seymour, son nouveau mari, et la future reine Elizabeth. Enfin c’est un peu plus compliqué que ça : Seymour et Parr s’étaient débrouillés pour récupérer la garde de la petite (elle avait 14 ans) et lui faisaient subir des sévices. Ce qui est d’autant plus étrange quand on sait qu’elle était surnommée « La Reine vierge » – mais ça c’est aussi et surtout parce qu’elle ne s’est jamais mariée.

6. Friedrich Engels, Mary Burns et Lizzie Burns

On peut être l’un des pères du socialisme et vivre dans un scénario de porno. C’est plus ou moins ce qu’a fait Friedrich Engels, compagnon de route de Marx devant l’éternel qui a donc habité pendant un moment avec sa maîtresse, Mary Burns, et la soeur de celle-ci, Lizzie, avec qui il entretient aussi des relations sexuelles. Quand Mary meurt, il reste avec Lizzie et trouve une remplaçante à Mary. Et quand Lizzie meurt, il recommence.

7. Aldous Huxley, Maria (sa femme) et Mary Hutchinson

Dans les années 20, l’auteur du Meilleur des mondes et sa femme décident d’accueillir Mary Hutchinson, une écrivaine anglaise, pote de Virgnia Woold, sous leur toit : Maria est bisexuelle et c’est elle qui flashe sur Mary, mais tout ce petit monde vit une vie de patachon jusqu’en 1930, Hutchinson entretenant par ailleurs d’autres relations adultères avec des mecs en dehors du foyer. Et je dis bien adultères : pendant tout ce temps-là, elle était mariée.

8. Gustave III de Suède, Sophie Magdalena et Adolf Frederik Munck

Dans les années 1770, il semble que le roi de Suède et sa femme, Sophie Magdalena, aient eu des envies d’amusement. Ils ont donc embauché un comte, Adolf Fredrik Munck, pour leur donner des cours de maintien sexuel – ce qui en réalité revenait à payer un mec pour qu’il vive avec eux et couche avec eux. Et tout ça aux frais du contribuables suédois. Bravo.

Je pense qu’Elise est la meilleure stagiaire que Topito a jamais eue.

Source : Wikipédia, Le Point