On les adore, on les vénère, on voudrait être comme eux, mais juste les gars je vous rappelle que ces personnages de fiction sont de sacrés enfoirés doublés de gros batards. Il est plus que temps de dénoncer enfin cette hallucination collective.

1. Walter White dans Breaking Bad

Comment peut-on vouloir que ce type s’en sorte alors qu’il s’est érigé à la tête d’un trafic de drogues infernal tout en butant des gens ? OK il a un cancer mais de toute évidence Walter White est un enfoiré de première classe. Le pire c’est que les fans de la série ont plutôt développé une haine contre le personnage de Skyler qui tente pourtant de se battre contre les merdes de son mari (avant d’y participer, certes).

2. Saul Goodman dans Better Call Saul

Evidemment c’est à lui qu’on pense dans la continuité de Breaking Bad puisque Vince Gilligan lui a accordé un préquel de génie à part entière : Better Call Saul. Un avocat génial à la moralité douteuse qui s’embourbe dans les plus sombres affaires de drogues et d’arnaques en bande organisée. Si le personnage est un délice de malhonnêteté, ça reste objectivement une belle enflure.

3. Bonnie et Clyde

De base ce sont pas des personnages de fiction J’AVOUE mais il va sans dire que le film éponyme d’Arthur Penn avec Warren Beatty et Faye Dunaway a rendu ce couple meurtrier foutrement célèbre et sexy. La chanson de Gainsbourg, pareil. On parle quand même de gens qui ont assassiné 14 personnes. Certes leur célébrité vient en grande partie des braquages de banques qu’ils ont commis durant la Grande Dépression, mais n’oublions pas l’aspect morbide de ce p’tit couple passionné de la gâchette.

Crédits photo (Domaine Public) : Distributed by Warner Bros.-Seven Arts.

4. Dexter

Alors merci c’est sympa d’être un tueur en série utile pour sa petite ville mais bon soyons honnêtes, Dexter mériterait d’aller voir un psy au bout d’un moment. Non mais on est où là ? Depuis quand on est contre la peine de mort tout en trouvant que Dexter est un personnage vachement moral ?

5. Tony Soprano dans Les Soprano

Au moins contrairement à Dexter, le p’tit Tony aura fait l’effort de voir un psy mais bordel ça ne l’empêche pas de faire un sacré paquet de saloperies répréhensibles par la loi. Vous feriez mieux d’idolâtrer Laura Ingalls qui est vachement plus droite dans ses bottes.

6. Le Joker

Autant Batman on s’en carre un peu, autant le Joker a ses adeptes et ils sont nombreux. Grâce à Heath Ledger entre autre, mais Jack Nicholson aussi, et Joaquin Phoenix a achevé de faire de ce personnage un symbole de rébellion adoré et pourtant peu adorable.

7. Rogue dans Harry potter

La team des gens qui excusent son comportement tout ça parce qu’il était in love de la mère de Harry, je vous conchie. Rogue est une enflure de première qui ne mérite aucun respect.

8. Michael Scott dans The Office

OK c’est clairement le meilleur personnage de la série, il nous fait rire tellement il est nul comme patron, mais il nous touche aussi par sa médiocrité. En revanche si on le rencontrait dans la vie on aurait du mal à le supporter plus de 30 secondes tant le gars est un boulet intersidéral.

9. Dark Vador

On a des figurines, on a des masques, on a des répliques, on a des films. Mais à quel moment on a commencé à voir ce personnage comme un mec cool alors que c’est plus ou moins le plus gros batard de toute l’histoire de la SF ?

10. Daenerys Targaryen

Le personnage a eu une telle influence que son prénom est devenu à la mode ces dernières années. Toutefois, si on y pense bien, la meuf a beau être sympa au départ avec ses dragons domestiqués, non seulement ses petits bébés brûlent pas mal de gens qui n’ont rien demandé, mais je vous rappelle aussi qu’elle finit en pétant totalement un plomb.

11. Le T-Rex dans Jurassic Park

Hyper toxique cet animal, je comprends pas pourquoi on le trouve aussi cool alors que les Brachiosaures sont quand même vachement moins hostiles dans leur cohabitation avec les humains.

Et surtout pensez bien à vous laver les dents 3 minutes.