Chaque année c’est pareil, on nous dresse une liste de trucs qui vont disparaître, comme les couverts jetables, les cotons-tiges et les inégalités sociales et pourtant, chaque année ça reste. Encore et toujours. Vous me croyez pas ? Alors allez voir pour 2017, 2018, 2019 et 2020. On nous prend pour des cons vous pensez ? Oui, mais bon, c’est comme ça.

1. Les sacs en plastique

Rah vous imaginez si ces produits avaient déjà été interdits y’a genre trois ou quatre ans ? Ouais, on aurait des sacs en papier ou ce genre de trucs moins polluants dans les magasins, ce serait cool. Bon, franchement je prends le pari que l’année prochaine c’est encore dans le top ça.

2. Les couvercles de boissons

Terminé les petits cercles en plastique au dessus de votre café, il faudra à présent le boire rapidement. Ça marche également pour les sodas dans les fast-food et ce genre de trucs. Alors oui, les bouteilles d’eau, de gel douche, de shampoing et autres trucs en plastique ça reste encore autorisé, mais déjà on avance. Un peu et pas vite, mais on avance.

3. Les pailles en plastique

Déjà qu’on aura plus de couvercles, maintenant on aura plus de pailles. Et en même temps vous n’avez pas appris à boire au verre comme tout le monde ? Bon en vrai c’est pareil, ça gaspille un max ces conneries là, en plus maintenant ils en font en bois, en fer ou en ivoire véritable. C’est plus classe.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Luigi Chiesa

4. Les touillettes en plastique

Ok, donc là clairement c’est une attaque au lobby des marchands de boissons. Plus de couvercles, plus de touillettes, plus de pailles… Ça va partir en couille cette histoire je vous le dis, des litres de smoothie et de café vont être projeté sur l’Élysée et faudra pas être dehors pendant cet affrontement.

5. Les boîtes de kebabs et de burgers

Alors là c’est un coup de massue pour tous les artisans kébabistes de France. Vous ne pourrez plus transporter votre sandwich favori dans ces emballages composés de polystyrène expansé comme avant. Dorénavant il vous faudra le transporter à main nue pendant que des gens vous jettent des cailloux. Non, c’est faux, il y aura sûrement une parade, un moyen moins polluant de garder chauds et intacts ces petites merveilles de la gastronomie rapide, je nous le souhaite.

6. Les confettis : la bamboche, c'est vraiment fini

Ouais, coup dur pour les soirées d’anniversaires, les mariages et les fêtes dans les années 80, les confettis « ça hors de notre vue » comme dit Wejdene. Terminé le fun et l’insouciance, place à l’austérité et les buffets froids. Bon en même temps ces petites merdes gaspillent beaucoup et ne servent à rien à part emmerder celui qui nettoie le lendemain donc c’est peut-être mieux.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Marcus Bering - Isabelle Francis

7. Les tiges pour ballons en plastique

« The bamboche is over » disait Joe Biden lors de son investiture et il avait raison. En plus des confettis c’est également les fameuses tiges en plastique qui tiennent les ballons gonflables qui seront désormais interdites. Bon après ça sert vraiment, vraiment à rien à part polluer ces merdes là. Et tenir les ballons aussi. Mais si votre gamin n’est pas capable de le tenir tout seul, est-ce qu’il mérite vraiment d’avoir un ballon ? Non.

8. Les piques à steak en plastique

Ok. Alors personnellement je suis allé vérifier car je ne voyais pas trop ce que c’était mais visiblement faut croire que des gens s’en servent pour… piquer leur steak visiblement. Bon bah voilà, du coup ils devront trouver un autre moyen j’imagine. C’est triste mais c’est comme ça. Voilà voilà. Désolé si je vous ai manqué de respect, je ne suis pas vraiment chamboulé par ce changement.

9. Les couverts jetables et les cotons-tiges

Haha. Nan sans déconner c’était déjà dans le top de 2017 ça, ils vont pas le remettre dans cette liste ? Ah bah si.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Daniel Case

10. Les masques pour sortir de chez soi

Mouahaha et non. En vrai on aimerait bien, mais c’est pas prévu de faire disparaître ces saloperies de masques, on va probablement se les taper toute l’année et peut-être même jusqu’en 2068 si ça continue. Bon j’espère que non quand même vu que ça me file une mauvaise peau.

Ouais je sais bien ce que vous vous dites, que dans un an on fera un nouveau top avec EXACTEMENT les mêmes produits, mais bon, il faut faire confiance en ce plan d’interdiction des plastiques à usage unique pour 2040 (soit quand ce sera déjà trop tard).

Sources : Le métropolitain, France-Inter.