Alors qu’on s’est habitué à se reluquer le nombril toute la journée, ce qui se trouve sous la ceinture est devenu tabou. Il est loin le temps où l’on venait se recueillir sur devant un beau phallus en érection. De fiers monuments que l’on peut encore venir honorer à de rares endroits sur la planète.

1. Kharkhorin Rock en Mongolie

Érigé fièrement au beau milieu des steppes de Mongolie, ce rocher en forme de pénis aurait été sculpté dans la pierre pour rappeler la castration d’un moine bouddhiste un peu trop batifoleur. Quant aux foulards bleus qui enlacent régulièrement la sculpture, rien à voir avec les petites pilules de la même couleur, il s’agit de khatas, écharpes traditionnelles de prière en faveur des esprits des steppes.

Crédits photo (creative commons) : Einalem

2. Haesindang Park en Corée du Sud

Le Pénis Park, son deuxième petit nom, se trouve sur la côte est de la Corée du Sud dans le village de Sinnam. 50 magnifiques pénis se dressent ici défiant le temps pour rendre hommage à une jeune femme qui mourut il y a fort longtemps, noyée lors d’une tempête alors qu’elle ramassait des algues sur des rochers. Jusque là, vous vous demandez sans doute quel est le rapport avec la bistouquette. J’y viens. Ce sont des pêcheurs qui, constatant que le poisson se faisait rare après le drame, se dirent que leur mauvaise fortune était peut-être due au fait que cette jeune vierge n’avait jamais connu les plaisirs de la chaire. Un peu bizarre mais pourquoi pas, ça se tente. Ils commencèrent alors à lancer à la mer de petits bouts de bois en forme de pénis. Et oh miracle, les poissons et leur petite queue revinrent frétiller joyeusement le long de la cote.

3. Le temple de Dionysos à Delos

Les Grecs de l’Antiquité vouaient un véritable culte au corps, mais pas à la taille de leur attribut sexuel. A l’inverse d’aujourd’hui, le pénis parfait devait être petit, signe de raffinement et d’intelligence. Détail que l’on observe dans l’anatomie des statues grecques et leur petite zigounette. Quant aux statues de pénis présentes sur l’île de Delos, elles font référence aux Satyres, créatures dionysiaques au buste et à la tête d’homme, dotées de jambes et de cornes de chèvres. Leur sexe en érection était quant à lui, censé témoigner de leur monstruosité…

Crédits photo (creative commons) : Zde

4. Le Kaule o Nanahoa à Hawaï

Le pénis de Nananhoa est un hommage au Dieu de la fertilité du même nom, qui, selon la légende, était tranquillement en train de reluquer une jolie demoiselle au bord de l’eau, quand sa femme Kawahuna, folle de jalousie, se rua sur cette dernière en l’attrapant par les cheveux. Nananhoa réagit alors au quart de tour et transforma son épouse en pierre, avant de la rejoindre dans la même matière… mais en forme de bite.

5. Jeju Loveland en Corée du Sud

Ce parc d’attraction situé sur l’île de Jeju est consacré à l’érotisme sous toutes ses formes, notamment celles du sexe masculin. On y trouve notamment 140 sculptures d’ébats sexuelles, de symboles phalliques et vaginaux. Que les fétichistes des pieds, des fesses, ou encore des mains se rassurent, ils trouveront ici de quoi assouvir leurs fantasmes… mais seulement avec les yeux. Pour la petite histoire, l’île accueille depuis longtemps les couples sud-coréens en lune de miel.

6. Chao Mae Tuptim à Bangkok

Également connu sous le nom de Sanctuaire des phallus, le lieu situé en plein cœur de Bangkok est dédié à la déesse animiste Tuptim. La légende raconte qu’une thaïlandaise stérile serait un jour venue prier au pied du banian, et serait repartie sans le savoir avec une petite graine dans ses entrailles. A la naissance de son fils 9 mois plus tard, elle revint déposer ici une amulette en forme de phallus (appelé Lingam).

7. Phallic Rock en Arizona

On appelle ça un « accidental penis », ou quand mère nature sculpte des phallus dans la roche pour déconner. Et à l’image de Toniglandyl des Nuls, ici la bite c’est pas du béton, mais du granit ! De futures photos souvenirs comme on aimerait en voir plus souvent !

8. Le temple des phallus à Uxmal au Mexique

Les ruines mayas d’Uxmal, dans la péninsule du Yucatán cachent une quinzaine de statues en pierre en forme de zizi appelées Templo de los falos. Un peu plus loin, sur la façade ouest du palais, on trouve également des nonnes exhibant leur sexe. Il paraît que ça porte chance quand on souhaite tomber enceinte.

9. Le cimetière de Khalid Nabi en Iran

La « Vallée des organes génitaux » est située près de la ville de Gonbad-e Qabus à proximité du mausolée supposé de la tombe du prophète Khalid Nabi. De son vivant, ce dernier aurait obtenu de Dieu de transformer en pierre les mécréants qui l’avaient chassé de la vallée. Et comme Dieu est un gros déconneur, il les a changés en pénis et en paire de seins.

10. Le phallus d’Eckhart Grenzer en Allemagne

Érigé sur la plage de Dangast par le sculpteur Eckhart Grenzer en 1984, ce phallus de 3 mètres de haut se retrouve depuis à chaque marée montante, les « pieds » dans l’eau. Cette rencontre de l’élément liquide avec cette forme érectile en granit laisse libre évidemment libre court à toutes les interprétations et autant de polémiques… dont on ne voit jamais le bout.