Depuis pas mal d’années maintenant, la cuisine péruvienne passe pour l’une des toutes meilleures au monde : saine, variée, délicieuse, elle a conquis une bonne partie de la planète et ses chefs se sont taillés une solide réputation. Et en plus, la cuisine péruvienne est facile à faire chez soi à condition d’avoir de bons ingrédients. Un petit voyage gustatif.

Le ceviche

N’importe quel poisson ou crustacés en marinade de citron vert et d’oignons rouges avec un peu de piment. Le poisson n’est pas cuit, il cuit naturellement dans le citron et a une texture incroyable. On ajoute du maïs et des patates douces et c’est le truc le meilleur du monde. On peut en faire différentes versions, avec de la coriandre par exemple ou de l’huile d’olive (mais ce n’est pas très typique).

L'aji de gallina

Originaire de Lima, l’aji de gallina (littéralement piment de poulet) est un mélange de poulet effilé et blanchi avec une sauce crémeuse et pimentée, toute jaune. Il est servi avec du riz. C’est une tuerie.

La papa rellena

En gros pour faire simple, vous faites une purée. Ensuite, vous faites une boule de cette purée que vous farcissez avec une viande hachée cuite avec des petits oignons rouges, des tomates, du piment, des olive, ce que vous voulez, puis une fois la purée refermée en forme de patate, vous la faites frire pour qu’elle croustille et vous la servez avec une salsa criolla. C’est incroyablement bon.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Håkan Svensson (Xauxa).

La papa a la huancaina

Recette originaire de Huancayo (où l’on se rend en prenant le train de Tintin), la papa a la huancaina consiste en des tranches de pommes de terre servies dans une sauce crémeuse proche de celle de l’aji de gallina avec de la laitue, des olives, des oeufs durs, le tout froid. Une entrée qui cale sévère.