L’année 2020 a été vraiment foireuse à bien des égards (Allan Poe) à l’image de ce jeu de mot pourri. Désolé, c’est pour mon prof de Littérature de terminale L. Ceci étant dit, elle a été vraiment, mais genre vraiment complètement incroyable pour le monde du jeu vidéo. La principale raison de cela est la sortie des dernières consoles next Gen de Sony et Microsoft, qui ont poussé les éditeurs à sortir leurs dernières grosses cartouches d’exclusivité avant d’enclencher la vitesse supérieure. Attention, ce top n’est pas à prendre dans l’ordre, je vais juste y mettre les 15 meilleurs jeux sans les classer, car ça me briserait le cœur de devoir faire ça et de plus je ne suis pas journaliste de jeux vidéos, juste un gros gamer bien passionné.

1. Animal Crossing New Horizons

S’il y a quelque chose qu’on ne peut pas enlever à Nintendo, c’est cette propension à saisir le public qui ne joue pas ou peu aux jeux-vidéos. Le marché « casu » leur appartient clairement, en témoigne les records de vente de cet opus d’Animal Crossing, qui a sauvé le confinement de bon nombre de personnes. De la mignonnerie, de l’évasion, des animaux qui parlent et à qui on doit de la tune… Bref, un savant mélange de bonnes choses pour fuir le quotidien d’enfermement qu’on a vécu.

2. Hades

Classé numéro 1 des jeux de l’année par le site Polygon, Hades nous met dans les godasses de Zagreus, fils du dieu roi des enfers Hades, qui tente de rejoindre la surface en se frayant un chemin dans le royaume de son gentil papa. Quelle surprise, et quelle maîtrise sur ce jeu qui a vraiment mit tout le monde d’accord. Après faut clairement pas être réfractaire à l’idée de crever un paquet de fois.

3. Ori and the Will of the Wisps

La suite tant attendue du premier volet de chez Moon Studio a débarqué en Mars sur Xbox et en septembre sur Switch. Encore plus beau et enchanteur que le premier, plus nerveux et plus complet, ce deuxième volet réussit là où beaucoup échouent : apporter une plus value au gameplay de l’original. Seule ombre au tableau pour ma part, un poil moins difficile que son prédécesseur. Mais entre la musique et les graphismes, le voyage reste fabuleux, comme un voyage en Auvergne.

4. Final Fantasy 7 Remake

Qu’il s’adresse aux nouveaux venus ou aux fans de la première heure (comme moi), ce remake était autant attendu qu’il pouvait diviser. Le verdict a quand même été vraiment positif pour la plupart des joueurs et sites de presse spécialisés. Perso j’ai pris mon pied avec ce système de combat nerveux et dynamique hérité du 15ème volet. Une première partie du remake clairement encourageante avec en prime (même si tout le monde n’a pas apprécié) un changement étonnant de scénario qui amène de la découverte et de la surprise même pour ceux qui connaissent l’histoire originale.

5. Persona 5 Royal

Je n’ai jamais eu l’occasion de poser les mains sur cette version plus complète du jeu de 2017, mais la presse et surtout les gamers sont unanimes : c’est une merveille. Des notes assez incroyables et une place en pôle position des jeux de l’année sur metacritic, bref, un incontournable, comme le dernier album de Faudel.

6. Fall Guys

Un concept étonnant pour un succès instantané. Non, je ne parle pas des « godes museaux », mais bien de Fall Guys qui a clairement réussi à séduire un paquet de joueurs avec son gameplay rigolo. Une bonne pioche pour des parties endiablées.

7. Among Us

En parlant de succès inattendu, Among Us se place CLAIREMENT en première position. En effet, le titre a fait un véritable carton, même auprès des gens qui ne jouaient pas aux jeux vidéo. Porté par un principe fun et une dimension multijoueur clairement maîtrisée, le soft n’en finit pas d’éclater des records sur steam et de créer de gentilles embrouilles entre copains. Pour jouer sur IOS ou jouer sur Android.

8. Microsoft Flight Simulator

A condition d’avoir une bonne carte graphique, le jeu est beau à se damner. Qui n’a jamais rêvé d’être pilote d’avion et de survoler Melun ? Beaucoup de gens, c’est vrai, mais c’est quand même possible maintenant grâce à ce jeu dont les graphismes et le gameplay poussent encore plus loin le principe des jeux de simulation. Une petite pépite.

9. Doom Eternal

Faisant suite au reboot de 2016 de la célèbre franchise Doom, cet opus nous permet de retourner péter des gueules de monstre sortis tous droit des enfers. Enfin vu qu’il se passe principalement en enfer, on peut pas forcément dire que les monstres en sont sorti, mais plutôt qu’ils y sont quoi. Nerveux, violent, jouissif, Doom Eternal vient mettre un grand coup de (fusil à) pompe dans le monde des FPS solo.

10. Genshin Impact

Cet étonnant « free to play » qui empreinte ses influences à plusieurs titres réussit à briller à sa façon. Son côté cross-platform tout d’abord, qui permet d’y jouer sur mobile et consoles en gardant sa progression, mais aussi ses graphismes et sa liberté rarement égalés sur un jeu mobile en font une nouvelle référence du genre. Bon, perso je préfère passer du temps sur un bon breath of the wild mais celui ci semble assez sympa.

11. Cyberpunk 2077

Alors avant que vous ne m’envoyez un parpaing en plein visage (oui parce qu’on a tous décidé de détester Cyberpunk 2077), je tiens à dire que je vais parler du jeu en ne revenant pas sur les versions old gen, les nombreux bugs et les nombreuses polémiques sur le jeu. Oui, il est loin d’être parfait, et oui, pour la plupart des joueurs il est injouable en l’état et il vaut mieux attendre. Ceci étant dit, Night City est incroyable, le gameplay est vraiment permissif et la scénarisation des quêtes secondaires fait passer celles d’autres grosses production pour du foutage de gueule. L’immersion dans l’univers est extrêmement maîtrisée et bien qu’il ne soit pas l’immense claque annoncée, Cyberpunk n’en reste pas moins un excellent jeu. Vous pouvez à présent me jeter ce parpaing. Mais jetez un œil aux memes les plus drôles sur Cyberpunk 2077 avant.

12. Demon's Soul Remake

Annoncé en grande pompe (funèbre vu qu’on meurt tout le temps dans le jeu mdrrrr) pour la sortie de la PS5, ce remake du titre phare de FromSoftWare a clairement fait l’unanimité. Beau, difficile, impardonnable et ayant gardé le sel des affrontements de l’époque, il a prouvé qu’à part quelques mécaniques de Boss, le titre n’avait pas vieilli d’un poil. Sauf au niveau des graphismes. Sinon ça aurait clairement servi à rien de faire un remake quoi.

13. Half Life Alyx

On a retrouvé des traces de textes de gens attendant Half Life 3 en ancienne Mésopotamie. Depuis des siècles, la suite d’Half Life 2 se fait attendre. Du coup l’annonce du jeu Alyx, qui fait partie de la série sans être une suite à proprement parler, a tellement buzzé lors de son annonce qu’une rupture de stock des casques VR a été provoquée. Les avis sur le titre sont dans l’ensemble très bons, et on espère principalement que cela marquera un vrai retour de la série dans le monde du jeu vidéo. Même si l’éditeur Valve semble avoir donné une réponse négative sur le sujet.

14. Ghost of Tsushima

Ce titre à la bande originale incroyable nous emmène sur l’île de Tsushima dans le Japon féodal pour déglinguer des troupes de mongols à coups de sabres et jouer du flutiau sur un cheval. Exploration, liberté et trainées de sang sont de la partie dans ce jeu aux grandes qualités qui cumule quelques petits défauts. Une suite serait clairement la bienvenue, afin d’améliorer peut-être quelques points, mais dans l’ensemble ce « Assassins creed chez les samouraïs » avait quand même moins de défauts que les derniers opus de la saga à laquelle il est souvent comparé.

15. The Last Of Us Part II

Viscéral, marquant, prenant, magnifique, maitrisé… Je pourrais passer un long moment à énumérer tout ce qui a été dit sur ce chef d’œuvre du jeu vidéo. Des animations et des graphismes littéralement bluffants, un scénario captivant et un gameplay génial, la suite du premier opus marque l’histoire du jeu vidéo avec cet épisode incroyable. Un voyage dont on ne sort pas indemne et qui reste en tête quelques jours après son point final.

Une année franchement consistante en terme de sorties et d’évènements du monde du jeu vidéo, 2020 reste donc pour beaucoup un très grand cru. Le confinement a en plus provoqué la découverte de ce médium à beaucoup de gens qui ne le connaissaient pas et c’est clairement une bonne nouvelle.

Source : Polygon, Metacritic.